Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn dévoile enfin sa bande-annonce gerbotronique

La Rédaction | 1 octobre 2019 - MAJ : 01/10/2019 18:41
La Rédaction | 1 octobre 2019 - MAJ : 01/10/2019 18:41

On avait fini par oublier que Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn n’était pas seulement un fantasme de graphiste défoncé au quinoa. Mais l’overdose de paillettes cocaïnées vient de dévoiler une bande-annonce pas comme les autres.

Suicide Squad était parvenu à attirer suffisamment de monde en salles pour amasser quelque 746 millions de dollars à l’international. Un score sans doute à l’origine de la volonté de Warner de continuer à capitaliser sur la marque, via Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, son pendant féminin, mais aussi le futur The Suicide Squad de James Gunn.

Capitaliser oui, mais comment ? En effet, Suicide Squad a été reçu par la critique et l’essentiel du public comme un gros glaviot tiède, éructé après une chanson paillarde sans rythme. Incohérent, d’une laideur agressive et porté par des personnages moins menaçants que les pensionnaires d’un EPHAD après une bataille de purée brûlante, le film de David Ayer semblait difficilement prolongeable.

 

 

C’était sans compter sur Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, qui assume l’esthétique de son prédécesseur et porte encore plus loin son délire en mode vomito de graphiste en pleine descente de MDMA vegan. Il y a des couleurs partout, des ralentis ras la gueule, des gros zooms en mode Z, des plans super poseurs. Bref, la réalisatrice Cathy Yan s’est lâchée, comme Patrick Sébastien à la fête du Bon Goût et des crevettes au pâté du Petit-Quevilly.

On espère que cette relecture « féministe » de La Horde sauvage (oh ça va on déconne) permettra à Margot Robbie, Mary Elizabeth WinsteadRosie Perez et Ewan McGregor de tenter un truc franchement bizarroïde et inclassable. Ou au au moins, bien Z et craignos. Et puis bon, avec un peu de chance, quelqu’un dans l’équipe d’écriture aura eu l’idée de filer une personnalité à Harley Quinn, qui se révélait n’être dans Suicide Squad, qu’une amoureuse éconduite, rêvant de bonheur conjugal.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn ou la gerbotronique aventure des décoratrices de showroom imbibées au rosé pamplemousse sortira le 7 février prochain.

 

photo AfficheLà où y a de la hyène y a pas de plaisir

Tout savoir sur Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Madolic
02/10/2019 à 15:33

Ah bah vous vous êtes lâché dans cette article ahahah

Adam
02/10/2019 à 14:39

Mon dieu! Pas de signature à cet article où on sent tous le désespoir de l'humanité vis à vis du change ... euh nan d'un film de super heros???? Laissez moi deviner: vous avez fait un concour dans la redac pour qui aura la meilleure punchline.
Mon vote ira à "la gerbotronique aventure des décoratrices de showroom imbibées au rosé pamplemousse "

reallu
02/10/2019 à 14:15

ils ne savent pas quoi faire plus d'idee donc sa fait des films nimportequoi , ca a lair detre un navet

Ludwig Van
02/10/2019 à 13:56

Le film a l'air ignoble, l'article l'est encore plus.

Joe Staline
02/10/2019 à 10:26

Même pour faire plaisir à Margot, j'aurais du mal à voir ça au ciné.

Poulet
02/10/2019 à 10:18

J'ai l'impression que les ados d'aujourd'hui préfèrent les sorcières aux suicide girls. Le film arrive avec 15 ans de retard.

trashyboy
02/10/2019 à 10:06

En espérant que le film laisse un peu de place aux autres personnages féminins. J'imagine que dans un premier temps ils capitalisent sur l'image de Margot Robbie.

corleone
02/10/2019 à 09:35

El n'était il pas question d'avoir une bande annonce pour le film godzilla vs king kong? On entend plus parler de ce film depuis le succes en demi teinte de king of monsters....

Flemmard
02/10/2019 à 09:12

Comment faire un pas de géant avec "Joker" pour ensuite faire deux pas en arrière avec ce film post-Suicide Squad...
Ils auraient pu au moins mettre un Mask à Black Mask °-°

Hank Hulé
02/10/2019 à 08:46

Purée que ça a l'air nul. Mary Elizabeth, je t'aime bien pourtant....

Plus

votre commentaire