Crazy Rich Asians 2 : une scénariste claque la porte, torpille le studio et ses méthodes

Christophe Foltzer | 5 septembre 2019 - MAJ : 05/09/2019 10:42
Christophe Foltzer | 5 septembre 2019 - MAJ : 05/09/2019 10:42

Crazy Rich Asians, c'est la comédie "ethnique" par excellence, reprenant tous les clichés relatifs à une communauté et les retournant pour finalement en rire. Bon, après, ça ne garantit pas forcément un bon film.

Il n'empêche que, aussi insupportable et scolaire dans sa construction soit Crazy Rich Asians, le film de Jon M. Chu a cassé la baraque l'an passé puisqu'il a remporté pas moins de 238 millions de recettes à travers le monde, pour un budget de 30 millions, ce qui est plutôt très bien. Donc, fatalement, dans ses conditions, on peut être assurés que Warner pense immédiatement à capitaliser sur la marque et à préparer une suite.

Et c'est d'ailleurs ce qui est en train de se passer puisque le scénario est actuellement en court d'écriture. Sauf que voilà, il y a un gros problème : l'une des scénaristes du film original, engagée sur la suite, Adele Lim, vient violemment de claquer la porte du studio après des négociations salariales jugées honteuses. Comme nous le révèle le Hollywood Reporter.

 

photo, Michelle YeohTout le monde applaudit cette belle surprise

 

Et en effet, le noeud du problème consiste en l'énorme différence de salaire entre les deux scénaristes. Là où Adele Lim touche 110 000 dollars pour l'écriture du nouveau film, le cachet de son comparse, Pete Chiarelli, se prépare à empocher entre 800 000 et 1 million de dollars. Comment expliquer un tel fossé entre les deux ?

La Warner se défend en expliquant que Pete Chiarelli a plus d'expérience dans le métier que sa partenaire, puisqu'il est également à l'origine des scripts de La Proposition et de Insaisissables 2, tout autant qu'il était également producteur, là où Lim, elle, n'avait pas vraiment d'expérience au cinéma, puisqu'elle vient de la télévision où elle a écrit pour des séries comme Private Practice ou encore L'Arme fatale. Le processus de rémunération des studios mettant avant tout l'expérience du milieu comme donnée de base du montant du cachet, il apparait donc logique qu'Adele Lim touche moins d'argent.

 

photo, Constance WuAprès, le film n’est pas top quoi

 

Pourtant, la scénariste ne voit pas les choses de la même manière. Pour elle, il s'agit encore une fois d'une preuve d'une grande inégalité entre hommes et femmes, couplée cette fois avec une donnée raciale. Ce qui est plutôt ironique quand on se rappelle de quel film on parle. Donc, elle subirait ce traitement parce qu'elle est une femme asiatique.

"Pete Chiarelli a été on ne peut plus élégant avec moi, mais ce que je fais ne devrait pas être dépendant de la générosité d'un scénariste mâle blanc. Si je ne peux pas être payée de façon égale après avoir fait Crazy Rich Asians, je ne peux pas imaginer ce que ça doit être pour les autres, sachant que les standards du milieu veulent que votre "valeur" dépende des films précédents. Des films pour lesquels des femmes de couleur ne sont pas engagées. Ce n'est pas une façon réaliste d'arriver à une vraie équité."

 

photo, Henry Golding, Michelle Yeoh, Constance WuVoire vraiment pas

 

Lim met aussi en lumière le fait que son rôle sur le premier film n'a pas été perçu de la bonne manière par le studio qui voyait en elle davantage un apport culturel pour nourrir le scénario qu'une vraie scénariste. Une "sauce soja", comme elle l'appelle, là uniquement pour relever un plat et le faire correspondre à un certain nombre de standards.

Au final, Adele Lim claque la porte, mais le film reste toujours en préparation puisque Jon M. Chu et Pete Chiarelli travaillent actuellement sur les bases de l'histoire. En sachant que, à l'heure actuelle, Crazy Rich Asians 2 n'apparait sur aucun agenda de sortie.

 

photo

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

LalaLand Citizen
16/09/2019 à 17:27

J'adore les gens qui disent "marre de mettre tous les mots de la planète sur le dos du racisme et du sexisme". Ah bah c'est sûr que quand on est soi-même privilégié et qu'on ne connait des oppressions que ce qu'on en dit à la télévision (et encore), on ne se sent pas concerné et on ne voit pas le mal. C'est joli la vie des Bisounours, ils ont de la chance de pouvoir profiter de tant d'innocence quand d'autres se prennent des coups de pieds quotidiens dans la face de la part des discriminations systémiques.
Si ces deux scénaristes vont apporter leurs idées sur le même temps de travail, et ont contribué tous les deux à égalité à faire du premier volet un succès, alors cette différence de 900 000 balles (c'est même plus 20%, là, c'est juste... une blague) est un énorme foutage de g*eule et rien d'autre. C'est épuisant de se faire humilier et marcher dessus, mais ça, ça échappe forcément à ceux qui voient pas les différences. #TropMignon Elle a raison de partir avec dignité, si c'est pour être la caution raciale de la team d'auteurs, et en plus sans être respectée, c'est rageant. Ce ne sera pas la première fois que des Blancs font de l'argent sur le dos d'une population d'origine non caucasienne, de toutes façons, elle a bien raison de ne pas vouloir participer à cette mascarade.

Sinon moi j'ai adoré, il m'a fait beaucoup trop rire. C'est un chick flick plutôt réussi, un bon Sunday Movie :) Du coup je suis un peu triste car je sens que je vais devoir boycotter le 2ème volet... Sauf si je suis sûre de parvenir à le faire sans les enrichir...! A voir.
C'est tout pour moi. Peace

Dsluc
10/09/2019 à 23:51

Et nous,qu 'est ce qu'on en a à foutre de tes problèmes? T'es pas content? t'es pas heureux? t'as des problèmes? Beh fais comme tout le monde, arrêtes de te plaindre essaye de les résoudre par toi-même et arrêtes d'injurier tout le monde.
Le mec; il essaie de donner un avis avec des pincettes et vous lui tombez dessus comme des gros lourdos aigris. Tu parles d'u,e argumentation de nazes.

OzMann
07/09/2019 à 17:50

On se fout que ça te mette mal à l'aise. On n'a pas à chercher ta validation ou ta bienveillance pour exposer nos problèmes.

Ellioft
05/09/2019 à 13:42

C'est intéressant de voir que la guerre des scénaristes existe toujours à Hollywood.

J'avais vu Crazy Rich Asian par curiosité en attendant quelque chose de piquant et au final le film était plus une comédie romantique traditionnelle avec pour toile de fond l'Asie cela étant dit la promotion du film à permis à Michelle Yeoh de prendre la parole et à faire une de ses interviews les plus intéressantes sur son passé de star de films d'action en dévoilant les coulisses des procédés de tournage.

https://www.youtube.com/watch?v=9_bY05VXCUs

Miami 81
05/09/2019 à 13:32

Bravo Mandrake,tu viens juste de confirmer ce que je viens de dire sur les avis bien tranchés.
La prochaine fois, lis les commentaires en entier, tes interventions seront plus pertinentes.
Tu aurais pu voir que je ne conteste pas l'existence de telles pratiques, et je ne dis absolument pas qu'elles sont biens.
Je dis juste que le ressortir à la moindre occasion maintenant peut être préjudiciable au final.

Et en passant bravo aussi pour ton analyse tout en finesse et pas du tout tranchée (tiens donc??) : "Deux choses peuvent expliquer qu'elles soit payée huit fois moins : son genre, ses origines." C'est parfait.

Chimik
05/09/2019 à 13:27

Bah elle avait qu'à bien négocier son salaire à l'embauche.

Mandrake
05/09/2019 à 13:15

Elle a plus d'expérience que lui.
Rencontré plus de succès.
Rapporté plus de pognon.

Deux choses peuvent expliquer qu'elles soit payée huit fois moins : son genre, ses origines.

Et même quand la situation est à ce point folle, tu as encore des gens pour dire "j'en ai marre de ces gens qu'on pouvais baiser qui veulent plus se faire baiser, c'est fatigant maintenant".

Miami8 1
05/09/2019 à 12:27

Je commence à en avoir marre de toutes ces contestations par rapport aux différences de sexe, de couleur de peau, ou autre.
Je ne dis pas que la misogynie ou le racisme n'existe pas dans le cinéma, Je suis persuadé que si.
Juste qu'aujourd'hui je trouve un peu trop facile de tout mettre sur le dos de ça dès que quelque chose ne va pas. Au final on a du mal à séparer le vrai du faux et ça a tendance à cristalliser les avis bien tranchés de certaines personnes.
Adele Lim a peut être raison (même si je doute qd même que ce soient ses origines asiatiques qui aient eu un impact sur son salaire, je suis en revanche un peu plus d'accord sur le fait que ces mêmes origines lui ferment certaines portes pour l'écriture de scénarii), mais cette accumulation systématique de ca n'a pas marché parce que je suis noir, une femme, un transgenre me met mal à l'aise.

votre commentaire