Chernobyl : la série HBO a tellement énervé la Russie que le pays veut tourner sa propre version

Déborah Lechner | 7 juin 2019 - MAJ : 07/06/2019 18:27
Déborah Lechner | 7 juin 2019 - MAJ : 07/06/2019 18:27

commentaires

Zoutroy
22/07/2019 à 04:35

https://www.forbes.fr/environnement/chernobyl-demelez-le-vrai-du-faux-dans-la-serie/

https://people.bfmtv.com/series/tchernobyl-ce-que-les-temoins-de-la-catastrophe-pensent-de-la-serie-1712255.html

Voici deux articles, l'un de BFM interrogeant de VRAIS témoins de l'époque, l'autre de Forbes, interviewant une médecin américain qui a soigné les VRAIS blessés, et ils disent tous que c'est TRES exagéré, que ce soit la gravité des blessures à l'écran, le rôle des autorités soviétiques et des dirigeants de la centrale, l'ingénieure nucléaire militante, inventée de toutes pièces, le déroulé du procès qui, aux dires même du créateur de la série était très ennuyeux, a été réécrit de fond en comble, notamment le fameux document où l'on aurait arraché des pages et qui n'a jamais existé...

Bref, tout est faux, et quand on le comprend, on comprend aussi qu'il ne s'agit, comme à chaque fois, que de taper sur le méchant ennemi russe, chinois ou musulman parce que ça flatte le sentiment patriotico-démocratique de la ménagère occidentale plutôt que d'interroger ce que nous nous cachons à nous-même, ici en Occident...

Prenons le nucléaire, par exemple. Rien qu'en France et aux USA. il y en aurait des choses à raconter, comment on a déversé les déchets nucléaires en mer du Nord et dans la Manche pendant des dizaines d'années, les essais nucléaires de la France dans le pacifique, qui ont irradié des milliers de personnes, ou le fameux accident de Three Miles Island en 79. Il s'en sont pas vantés de celui-là nos braves ricains. Pas de série pour raconter la "sombre vérité" non plus. Je rappelle que "le syndrôme chinois" de James Bridges est sorti douze jours avant l'accident de Three Miles Island et que depuis personne n'en a reparlé. Pourtant, on est passé très très près du cataclysme ce jour-là...

Et ce n'était pas la faute de la méchante idéologie communiste... Et quand HBO, en mal d'inspiration, de leçons à donner, et de prix à récolter, fera un jour l'adaptation de la catastrophe de Fukushima, vous croyez qu'ils rendront le capitalisme responsable de la catastrophe ?? J'ai quelques doutes à ce sujet...

C'est vrai, pourquoi ressortir Tchernobyl dont on a parlé jusqu'à la nausée, pourquoi faire une série anglo-saxonne en anglais sur l'histoire russe, alors qu'il y avait cette bombe americano-américaine qui dormait au fond des tiroirs depuis si longtemps ?? Hasard, idéologie ou opportunisme ?? Sans doute beaucoup des trois...

Bref, la force de frappe hégémonique de l'industrie culturelle US a encore frappé, l'histoire a été réécrite par un Winston Smith de supermarché et la majorité du "public cible" a marché, et des deux pieds. Chapeau bas, sortez les grammy awards, et ouvrez la bouche pour une nouvelle cuillérée de propagande néolibérale

captp
09/06/2019 à 15:56

J'ai pas parlé des conséquences radioactive exprès pour éviter toute discussions idéologiques ( merci de cracher ton humanité si pure sur mon visage de sans cœurs quand même ça fait toujours du bien de se caresser ) mais renvoyé vers les rapports scientifiques que personnellement je ne comprends pas vu qu'ils disent tout et son contraire suivant de qui il vient. J'ai juste pointé que la série au demeurant très réussite donnait l'impression de beaucoup plus de 30.Et là je me sens totalement obligé de dire que 30 c'est déjà énorme et triste en effet ...comme azf

dany15
08/06/2019 à 15:20

@Andarioch

Ok, j'avais mal compris alors,

Geoffrey Crété - Rédaction
08/06/2019 à 14:28

@Bob

Semaine prochaine.

Andarioch
08/06/2019 à 14:24

@dany15

Captp parle des morts directs (explosion) et précise que les morts dues au radiations sont par essence discutable (puisque tardifs) et politiquement détourné en fonction des orientations idéologiques, notamment concernant la question du nucléaire. Il ne fait ceci dit aucun doute que leur nombre doit être considérable.

Bob
08/06/2019 à 14:12

A quand la critique ?

Dany15
08/06/2019 à 10:01

Croire que les radiations n'ont fait que 30 mort, il faut vraiment être naïf pour croire ça

Hamatos
08/06/2019 à 02:23

D'accord avec toi captp

captp
07/06/2019 à 22:13

Pourtant le courage des russes face à cette catastrophe est bien présent dans cette série .
Les pompiers, les mineurs, les militaires trouffions , les mecs montés sur le toit pour dégager les décombres radioactif pour une poignée de roubles , les habitants ...
Ils sont certainement gêné par une gestion politique catastrophique de l'incident... C'est un fait.
Qu'ils se rassurent on à pas été meilleur ici loin de là .
La seule chose sur laquelle je peux aller dans leurs sens c'est sur ce sentiment en voyant la série d'un nombre incalculable de mort direct alors que dans les faits c'est 30.
Pour le reste la bataille de rapports scientifiques concernant les conséquences à court et moyen terme , pro et anti nucléaire trouveront celui qui les arrange tellement c'est le bordel.
Quoi qu'il en soit cette série est superbe et montre l'absurdité des dirigeants alors que des vrais héros on évité que les autres cœurs n'explosent. Du grand HBO.

Dirty Harry
07/06/2019 à 21:14

Il n'est pas faux que la lecture de l'événement soit de parti pris occidentalo-centrée. Il n'est pas injuste que coté Russe/Ukrainien saient une autre lecture des choses, étant donné qu'ils ont géré la catastrophe. Après c'est une fiction mais la prendre comme document est une erreur, il y a des part documentées et il y a du meublement fictionnel sous un angle certain. Il reste agaçant que dans notre culture, un assujettissement aux visions anglo-américaines soient prises pour vérités universelles.

Plus

votre commentaire