Marvel annonce un film sur Shang Chi, son super-héros asiatique

Créé : 4 décembre 2018 - Christophe Foltzer
Christophe Foltzer | 4 décembre 2018
photo Shang Chi
86

Le monde, ce n'est pas qu'une ethnie et ça, Marvel l'a bien compris. Après son super-héros pour les noirs, son film pour les femmes, voilà qu'à présent le studio s'apprête à produire son film pour les asiatiques. Y a pas de raison.

Quand on prend un peu de hauteur, on trouve ça forcément un peu ridicule, cette volonté de bouffer à tous les râteliers, de faire du communautarisme à la cool en confiant un film sur un héros noir à un black, en tournant un film sur une super-héroïne avec au moins une femme dans la team de réalisateur.

C'est un peu la même technique que Warner et DC, comme si le fait qu'un réalisateur, ou une réalisatrice, de la même ethnie ou du même genre que le héros, justifiait la mise en chantier du projet, mettait à l'abri de la moindre attaque sur le regard porté au héros, comme si on oubliait au passage qu'avant d'être une femme ou un homme d'une quelconque ethnie, le héros était avant tout un personnage de fiction.

 

photo, Black PantherBlack Panther

 

Et ça ne va pas aller en s'arrangeant puisque nous apprenons aujourd'hui via le site Deadline que Marvel est en train de lancer la préparation d'un film dédié au héros Shang-Chi. Inconnu du grand public, Le Maître du Kung-Fu est créé en 1973 pour surfer sur la vague des films de Kung-Fu qui pullulaient alors dans le cinéma d'exploitation et notamment sur la série Kung Fu avec David Carradine.

 

photo Shang ChiShang Chi

 

Nous y suivons donc les aventures de Shang-Chi, fils de Fu Manchu, rompu aux arts du combat qui est un jour envoyé en mission par son père. Sauf qu'il comprend qu'il doit tuer quelqu'un et que son père est un salopard. Du coup, le fiston se rebelle, il se barre, intègre le MI-6 dans un premier temps avant de faire cavalier seul pour parcourir le monde et d'occasionnellement rejoindre les Avengers. Il a la capacité de résister aux températures les plus froides en utilisant son Chi, il est balèze avec pas mal d'armes entre les mains, il a des visions et il peut même se dédoubler.

Le film n'en est encore qu'à ses balbutiements et aucun réalisateur n'a encore été annoncé, ni date de sortie d'ailleurs et encore moins un quelconque casting. Par contre, un scénariste est déjà sur le coup, Dave Callaham, qui a travaillé entre autres sur Wonder Woman 1984 et Bienvenue à Zombieland 2. Un scénariste... sino-américain. Ben tiens...

 

photo Shang ChiAlors, c'est pas Bruce Lee avec des pouvoirs, mais pas loin...

commentaires

Murata
06/12/2018 à 13:19

@ Den the gun : oui il a tourné Blade 2, ce qui est honteux, vu qu'il aurait du être tourné par un vampire.

Den the gun
06/12/2018 à 12:33

Oups !
Guillermo ^^ .

Den the gun
06/12/2018 à 12:31

@Snake
Guilelermo Del Toro a tourné Blade II , si je ne m'abuse ?

Bobby
05/12/2018 à 18:13

@Snake ;
quand on prend le film Black Panther, il traite de certains sujets propres à la communauté afro-américaine; et il fallait la sensibilité d'un afro-américain pour restituer cela; je suis sûr que j'aurais adoré et préféré un Black Panther réalisé par Guillermo Del Toro, mais il n'aurait pas eu le même impact culturel, ou le même succès. Donc à moins de se regarder le nombril on comprend bien la démarche de Marvel.
Et d'un point de vue strictement commercial, ne pas mettre un réalisateur asiatique ce serait se tirer une balle dans le pied. Marvel ne cartonne pas non-stop depuis 10 ans par hasard.

Delicatesstef
05/12/2018 à 12:14

J'ai mis Christopher Priest, je voulais mettre Dwayne Mc Duffie :)

Delicatesstef
05/12/2018 à 12:11

Je suis un connaisseur de Marvel, 35 années de lecture.

Je trouve que Marvel Studios qui fait bosser un sino américain sur Shang-Chi est parfaitement logique de ce qu'à régulièrement fait Marvel Comics.

Par exemple, des auteurs afro américains ont écrit les aventures de Black Panther, voire dessinées. Reginald Hudlin ou Christopher Priest ont marqué le personnage et une grosse partie de leur boulot se retrouve dans le film.
Bien sûr qu'il y a une volonté commerciale derrière tout ça, mais aussi politique.

C'est pourquoi je ne serais pas choqué si on apprenait que même le réa était un sino américain...

Murata
04/12/2018 à 21:36

Entièrement d'accord avec Snake. Cela étant, je fais partie de ceux qui connaissent ce personnage, ayant lu les bd dans les années 80 (magazine Thor !) Et c'était pas mal du tout, un mélange de film d'espionnage avec du Kung Fu et un zeste de fantastique. Qui sait, si cet arc est repris et bien adapté, ça peut faire une bonne série B. En revanche, ça ne sera jamais le Black panther des asiats, eux ont déjà leur cinéma propre.

Snake
04/12/2018 à 18:01

@Bobby je pense que ce qui gêne l'auteur n'est pas tellement un héros asiatique ou l'ouverture a une nouvelle communauté
mais la démarche des studios ultra démagogue, d'associer un asiatique pour diriger un film avec un asiatique, une femme pour une femme, un noir pour une noir, l'ouverture a un drôle de goût lorsqu elle est réalisé comme ça, mais je peux me tromper
Bonne journée

Bobby
04/12/2018 à 17:43

Je me demande en quoi ça gêne l'auteur de cet article que Marvel développe un film pour le marché asiatique. S'il n'est pas intéressé, il suffit de ne pas le regarder.

beyond
04/12/2018 à 17:29

Super dupont avec Dupontel. Je signe !

Plus

votre commentaire