The Nightingale : la réalisatrice commente les réactions racistes et misogynes après la projection de son film

La Rédaction | 7 septembre 2018 - MAJ : 07/09/2018 12:21
La Rédaction | 7 septembre 2018 - MAJ : 07/09/2018 12:21

La projection de The Nightingale, le nouveau film de Jennifer Kent à Venise a provoqué des sorties racistes et misogynes. La réalisatrice y a réagi.

Après Mister Babadook, tout le monde était curieux de découvrir la nouvelle création de Jennifer Kent. The Nightingale s’annonce comme un film assez radical, consacré à la vengeance d’une jeune femme, au cœur de la Tasmanie, après l’acte de violence ravageur subi par sa famille.

Suite à sa projection, on a pu entendre, alors que le film se terminait, des réactions teintées de racisme, puis de sexisme. Quelques heures plus tard, lors de la conférence de presse du métrage, la seule femme en compétition à la Mostra de Venise s’est illustrée par une réaction des plus mesurées.

 

(Mister Babadook)Jennifre Kent

 

« Il est d’une importance absolue de réagir avec compassion et amour à l’ignorance. Nous n’avons pas d’autre possibilité.

Mon film parle très clairement de cela. J’en suis très fière, et très fière de mon équipe, qui a osé raconter une histoire qui devait être narrée. L’amour, la compassion, la bonté sont nos guides et si nous ne les utilisons pas, nous finirons tous dans le même trou. »

The Nightingale n’a pas encore d’acheteurs internationaux, et donc logiquement de date de sortie française, son avenir commercial est discuté à Venise en ce moment-même.

 

mr babadookMister babadook

commentaires

Number6
07/09/2018 à 13:23

Babadook fait parti de mes coups de cœur horrifique et intelligent de ces dernières années. Vivement son prochain film.

votre commentaire