Dwayne Johnson explique pourquoi Rampage ne sera pas un gros bide maudit comme Doom

La Rédaction | 10 avril 2018
La Rédaction | 10 avril 2018

Rampage, son gros Dwayne Johnson et ses monstres géants approchent de nos salles… pour conjurer la malédiction des jeux vidéo à l’écran ?

C’est une antienne, une rengaine, sur laquelle personne ne s’accorde tout à fait. En effet, il est commun, la plupart des adaptations de licences vidéoludiques ayant été des échecs retentissants, de parler de projets intrinsèquement maudits. Or, même si à ce jour aucun des grands noms de l’industrie du joystick n’a trouvé de retranscription filmique valable, toutes n’ont pas été des bides au même titre, et toutes ne sont pas aussi embarrassantes que Warcraft - Le commencement ou Assassin's Creed.

 

photoDwayne a bien réfléchi

 

Et dans un entretien accordé à Total FilmDwayne Johnson assure qu’il a bien connu le problème, et compte y remédier avec Rampage : Hors de contrôle.

« J’ai vécu la malédiction des adaptations de jeux vidéo, parce que j’ai fait Doom. Et Doom était basé sur un jeu vidéo très populaire, mais a été un incroyable bide. J’ai connu la malédiction, j’en ai fait l’expérience. »

L’acteur semble sous-entendre qu’au-delà de sa nullité artistique, c’est peut-être la tonalité de Doom qui a causé sa perte.

 

Photo Dwayne JohnsonDoom

 

« Je me suis assuré également que Rampage contienne également le charme et l’humour en forme de clin d’œil qui me semblait manquer à Doom. »

En même temps, la blagounette est moins à sa place dans l’adaptation d’un jeu (en l’occurrence, Doom III) connu pour la radicalité de sa violence et de la tension qu’il provoquait chez le joueur que dans la relecture d’un jeu à l’ancienne où de grosses bébêtes cassaient des immeubles.

Verdict LOLILOL le 2 mai prochain sous nos latitudes.

 

Photo

commentaires

Pseudo1
23/04/2018 à 10:02

@Tchege

Je pense que Karlito voulait dire que Edge of Tomorrow a un gros côté jeu vidéo, bien qu'il n'en soit pas une adaptation.
Si c'est ça, je le rejoins totalement : c'est pour moi le film qui a le mieux su retranscrire en film l'essence même des jeux vidéo. C'est encore plus ironique justement qu'il ne soit pas une adaptation, et qu'il n'y ait aucune référence ouverte aux jeux vidéo. Ca le rend encore plus universel, à contrario d'un Ready Player One qui mise énormément sur les références (mais bon, ça m'a pas empêché de kiffer le film ^^)

Tchege
11/04/2018 à 12:38

@Karlito : Edge of Tomorrow c'est l'adaptation (plutôt réussie) d'un light novel / manga jap qui s'appelle All you Need is kill.

Stivostine
11/04/2018 à 08:44

Brad Peyton est le real, ah ah ah je me marre d'avance

Karlito
11/04/2018 à 08:39

Sûrement un complot des Martiens pour saboter notre cinéma planétaire local 8-P

D'ailleurs sur Netflix avec la sortie de "Seul sur Mars", on peut y voir quelques films/téléfilms/série au thème Martien plus ou moins intéressants. Une nouvelle petite vague avant le "martiennissage" dans quelques décennies...

Number6
11/04/2018 à 07:15

Mars au cinéma début 2000 n'a pas eu de bol lol
Red planet, mission to Mars, doom, ghost of Mars. Même si j'ai toujours eu un coup de cœur pour le de palma, on peut dire que le reste soit d'une grande réussite. Dans les années 2010, même John Carter à chu, pourtant très bon. Milo on Mars à fait un four et guère que seul sur mars qui a bien marché.
Non n'y allons pas sur mars, cette planète porte ma poisse.

Karlito
10/04/2018 à 21:59

Pour une adaptation, le film Doom était bien meilleur que pas mal de bouses. L'une des rares et bonne adaptation de jeux vidéo est Silent Hill de Gans et je placerais Edge of Tomorrow, qui ressemble terriblement à Starcraft quelque part...

Adri
10/04/2018 à 21:48

Personnellement, j’avais adoré le film Doom !

votre commentaire