The Strangers : Prey At Night va vous faire danser de peur au rythme des années 80

La Rédaction | 7 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 7 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

The Strangers : Prey at Night vient de dévoiler sa bande-annonce et elle est étonnamment tranchante que dansante.

The Strangers de Bryan Bertino était un bon petit film d'horreur emmené par Liv Tyler et Scott Speedman, joli succès de 2008 (plus de 82 millions en salles pour un budget de 9). Et curieusement il a fallu attendre 10 ans pour qu'une suite soit emballée - le film devait se faire dans la foulée du premier, Liv Tyler devait revenir, mais le projet a été plusieurs fois repoussé et repensé.

La suite s'intitule The Strangers : Prey At Night et a l'air de rejouer assez similairement le dispositif du premier film : une famille débarque dans une habitation isolée, et reçoit la visite de trois inconnus masqués et détraqués, les mêmes que ceux du premier film. Mais la bande annonce réserve une belle surprise, car si auparavant nos psychopathes étaient fans de la country de Merle Haggard, cette fois, on aura droit à un virage complet vers la pop 80's.

 

 

Si la première partie de la bande annonce est somme toute assez classique, la seconde vrille totalement pour notre plus grand plaisir dans un délicieux jeu de montage alliant scènes de massacre, éclairages colorés kitschs et le tube I Think We're Alone Now de Tiffany. Tout cela fait qu'on a un peu du mal à situer le ton du film, mais quelque part c'est pas plus mal.

Ce décalage comique et terrifiant injecte une telle énergie à la bande-annonce qu'on espère que le film nous réserve beaucoup de surprises de ce genre, un peu à l'aune de la scène musicale du premier film, déjà un de ses moments les plus glaçants.

Pour cela, il va falloir attendre le 18 avril 2018, date de la sortie en France de The Strangers : Prey At Night de Johannes Roberts avec Bailee Madison, Martin HendersonLewis Pullman et surtout Christina Hendricks.

 

Affiche*I think we're alone now, there doesn't seem to be anyone arouuuuund*

Tout savoir sur The Strangers : Prey at Night

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Eric
13/04/2018 à 21:15

Nullité absolue , passez votre chemin !

Scarface666
08/03/2018 à 22:45

Vu ce soir, le film étant sortit ici en Belgique. Je précise avant tout que je n'ai pas regarder la bande annonce (je ne ne commet plus cette infamie depuis longtemps et encore moins pour les films d'horreur, c'est donc vierge de tout préjugé que je suis allé voir ce film)

10 ans après The Strangers, sympathique slasher sortit en 2008, qui était assez travaillé au niveau de l'ambiance (et que pourtant tout le monde a oublié), sort la suite, Prey At Night.
Est-ce que ça vaut le coup ?

Absolument pas. Passez votre chemin. Sera oublié aussi vite que le premier film. On ne croit pas du tout au casting qui compose la famille. Les personnages sont inconsistants et du coup inintéressant. Johannes Roberts, pourtant réalisateur du récent 47 Meters Down, se plante complètement avec ce sequel que personne n'a demandé.

Un bon point est que Prey At Night, comme son prédécesseur, ne joue pas la carte du jumpscare facile, mais échoue totalement a poser une ambiance ne serait-ce qu'un peu effrayante. Le réal tente par tout les moyens de rendre les assaillants inquiétant via des réactions complétement random de leur part mais tout ce qu'il arrive à faire, c'est de les rendre ridicule. La composition musicale omniprésente ne sauve rien même si on a droit a quelques morceaux retro pas déplaisant lors de certains passage clef.

Reste une scène qui se déroule dans une piscine, pendant le 3e acte qui est assez réussie, le reste est à jeter malheureusement.

dany15
07/03/2018 à 15:27

The Strangers était bien , le problème c'est que depuis , on a 50 films de ce genres par ans , l'effet n'est plus la

Scarface666
07/03/2018 à 13:44

18 Avril... aie aie aie....
Il vient de sortir aujourd'hui en Belgique.
J'avais aimer The Strangers a l'époque justement, j'espère retrouver cette même ambiance.

votre commentaire