Mike Mignola, le créateur d'Hellboy, avoue que le reboot sera plus fidèle que les films de Guillermo Del Toro

Christophe Foltzer | 7 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 7 mars 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Malgré le fait que Guillermo Del Toro soit blindé de statuettes et de récompenses aujourd'hui, on ne peut s'empêcher d'avoir un petit pincement au coeur quand on évoque Hellboy. Même si nous sommes bien curieux de voir ce que ce reboot a dans le ventre.

Alors que la sortie du film est calée au 11 janvier 2019 et que le tournage est terminé depuis un petit moment, on peut s'étonner que le nouveau Hellboy ne nous ait encore rien donné à nous mettre sous la dent. Après, il faut bien comprendre que le film doit absolument créer la surprise pour convaincre les fans encore récalcitrants des films de Guillermo Del Toro

 

Photo

 

Pourtant, ce nouveau Hellboy ne manque pas de belles promesses : un film réalisé par Neil Marshall, classé R (donc pas pour les enfants) et dans lequel le créateur du personnage, Mike Mignola, semble encore plus impliqué qu'avant. Un auteur qui vient d'ailleurs de se confier au micro d'Entertainment Weekly pour nous révéler à quel point les visions de Neil Marshall et Del Toro sont différentes et à quel point son implication propre dans les deux projets n'a rien à voir :

"C'est marrant parce que mon implication n'a rien à voir avec celle des films de Guillermo Del Toro. La grosse différence, c'est que je connaissais Guillermo depuis 6 ans avant de faire le premier film, alors que j'ai rencontré Neil deux mois avant de débuter le projet. C'était très différent même si j'ai été impliqué au moment même où ils se sont dits qu'ils allaient faire un nouveau Hellboy. On a beaucoup échangé sur la manière d'adapter cette histoire en particulier et, à certains moments, je me suis impliqué encore plus que je ne l'étais sur les films de Del Toro. Mais je n'ai rien fait concernant le design du film. Guillermo me voulait en tant que concept-artiste, mais sur ce film, d'autres personnes remplissaient ce rôle. J'ai bien regardé quelques éléments mais ils voulaient être tellement proches du comics qu'ils s'y sont accoudés de très près."

 

Photo

 

Une fidélité à toute épreuve donc, pour une histoire dont on ne connait pas encore les détails mais qui serait, dit-on, inspiré par trois aventures du diable rouge : Darkness Calls, The Wild Hunt et The Storm and the Fury. Un souci de la fidélité qui tranche visiblement avec l'approche de Del Toro :

"Le premier film était basé sur l'un des comics mais Del Toro cherchait à tout réinventer. Je pense que la grosse différence ici, c'est que l'arc scénaristique se déroule dans le vrai monde. Donc, au lieu de créer un vrai univers de fantasy, il a plus été question de trouver différents décors qui étaients représentés dans le comics. C'est un peu pareil pour les personnages. Ça a d'ailleurs été incroyable de me retrouver face à une créature que j'avais créée. Il y a un ton très différent des précédents films."

Alors, c'est bien de dire tout ça, mais maintenant on aimerait quand même avoir quelque chose à se mettre sous la dent. Au moins une affiche quoi. Allez, faites un effort...

 

Photo David Harbour

Le nouveau Hellboy (David Harbour)

Tout savoir sur Hellboy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Coco Rico
08/03/2018 à 16:15

@Mx
Tu as dû lire mon commentaire en diagonale ! Relis le attentivement et tu verras ????

Le film "qui se tire une balle dans le pied" en voulant se "Nolaniser" - je parle bien sûr du reboot et non du grandiose Hellboy 2

Mx
07/03/2018 à 22:04

Alors là, je t'arrête tout de suite, je vois pas le rapport avec nolan..

Nolan c un technicien doué, mais qui fait des films froids.

Rien à voir avec del toro!

Ensuite, quand tu dis que le film (H2) se tire une balle dans le pied, en voulant se reconnecter à notre monde contemporain, ben c justement c qui est intéressant, comment hellboy tente de s'intégrer aux humains, et après tout les problèmes qu'il rencontre sont humains, problème de couple, notamment..

coco rico
07/03/2018 à 20:03

Del toro se l'était approprié, certe, mais pour un résultat unique en son genre!
Prenez chaque séquence de Hellboy 2 séparément...elles sont toutes plus dingues, inventives les unes que les autres.

Ce qu'a bien comprit Del Toro, c'est que le perso n'évolue pas spécialement dans les BD. Il reste ce gros inspecteur bourrin avec une mentalité d'ouvrier. Del toro, en bon artiste romantique, y a donc injecté du lyrisme, des enjeux dramatiques/familiaux/moraux-sociaux/historiques etc

A vouloir ce reconnecter le plus possible à notre "réel contemporain"...le film se tire d'emblée une balle (de samaritain) dans le pied. La tendance à vouloir "Nolanisé" nos récit de super héros est bien ce qui pouvait arriver de pire à Hellboy, qui n'en demandait pas tant (encore une chose que del toro avait comprit et qui l'effrayait déjà à la sortie de HB 2)

Mignola aura peut être droit à son adaptation plus fidèle, mais est ce que l'imaginaire collectif s'en retrouvera aussi durablement marqué? Pas sùr... Le temps nous le dira!

coco rico
07/03/2018 à 19:54

Del toro se l'était approprié, certe, mais pour un résultat unique en son genre!
Prenez chaque séquence de Hellboy 2 séparément...elles sont toutes plus dingues, inventives les unes que les autres.

Ce qu'a bien comprit Del Toro, c'est que le perso n'évolue pas spécialement dans les BD. Il reste ce gros inspecteur bourrin avec une mentalité d'ouvrier. Del toro, en bon artiste romantique, y a donc injecté du lyrisme, des enjeux dramatiques/familiaux/moraux-sociaux/historiques etc

A vouloir ce reconnecter le plus possible à notre "réel contemporain"...le film se tire d'emblée une balle (de samaritain) dans le pied. Une rationnalisation f

Mx
07/03/2018 à 13:48

S'appropier le matériau d'origine pour le coupler à sa propre sensibilité est le propre des grands cinéastes, et hellboy 2 est l'un des meilleurs films de del toro!

c le premier film qui a le cul entre deux chaises!

Karlito
07/03/2018 à 10:43

Ce que Mignola p-e sous-entend, c'est que Del Toro s'est approprié Hellboy pour en faire un truc a sa sauce, sans plus tenir compte de la fidélité du Comics dans son ensemble. C'est surtout flagrant avec Hellboy 2, le cul entre le Seigneur des Anneaux et Men in Black. Ou dans la filmographie de Del Toro, Hell2 est bien plus proche du Labyrinth de Pan que du Comics de Mignola pour le coté Fantasy,

Karkass
07/03/2018 à 09:16

"Avoue"?

"Bon, OK, les gars, j'avoue que mon film sera meilleur. Voilà vous m'avez fait avouer."

votre commentaire