Dans la brume : Olga Kurylenko et Romain Duris au cœur d'une catastrophe mystérieuse dans la première bande-annonce

La Rédaction | 24 janvier 2018
La Rédaction | 24 janvier 2018

Quand le cinéma français s’essaie au fantastique teinté de scénario catastrophe, on en frétille d’avance. Voici la bande-annonce de Dans la brume.

S’il y a bien quelque chose qui aura régulièrement fait défaut au cinéma de genre français, c’est l’ambition, ou plutôt les moyens de soutenir cette dernière. Et la première bonne nouvelle du trailer de Dans la brume, c’est que le long-métrage de Daniel Roby semble ne manquer ni de l’un ni de l’autre.

Nous y suivons un couple parisien, tentant de survivre alors que la capitale est recouverte par une brume mortelle, tout en préservant la vie de leur fille prisonnière de la bulle censée compenser son immunodéficience. 

 

 

Les premières images du film ont le bon goût de ne pas dévoiler beaucoup plus que ce point de départ qui rappelle Fog de John Carpenter ou The Mist de Stephen King, et mettent en exergue une mise en scène plutôt ample, manifestement désireuse d’installer un récit de science-fiction au cœur de la capitale.

Soit un écrin plutôt excitant pour trois comédiens de la trempe de Romain Duris, Olga Kurylenko, et la toute jeune Fantine Harduin, qui a estomaqué pas mal de cinéphiles dans Happy End de Michael Haneke.

Dans la brume étant attendu pour le 4 avril prochain, on risque de vous en reparler très, très bientôt.

 

Photo Olga Kurylenko

Olga Kurylenko

commentaires

Circles Group
27/03/2018 à 16:40

Très bon film et sortie très attendue.

Bob
25/01/2018 à 12:52

Très très prometteur !!

Idriss
25/01/2018 à 09:29

Franchement, je dis oui. Pour une fois qu'un film français se met à la hauteur, ça donne envie.

Bahquoi?
24/01/2018 à 18:36

Ooooooh ça annonce du bon çaaaaaaaa !
Et si ? Et si ce film ouvrait la porte de ce genre en France ? Que les producteurs n'aient plus peur de mettre de l'argent dans ce genre là ?
En tout cas énorme point positif de la b.a ; nous donner l'eau à la bouche en n'en montrant pas trop, je dirais même plus, jusque ce qu'il faut.
En espérant que le film ai beaucoup beaucoup plus à nous montrer (croisement de doigt)

Tom
24/01/2018 à 18:06

Les premiers plans rappellent la Guerre des Mondes de Spielberg !

Ben
24/01/2018 à 17:51

mmmmh pas mal... un mélange de fog, REC ?
En tous cas c'est clairement inspiré des codes US, point de vue familial avec l'enfant en danger, scientifique à l'aube d'une découverte majeure, attentat ou catastrophe scientifique.... j'adhère!

votre commentaire