S.O.S. Fantômes en série Netflix et en mode Stranger Things, ça vous dit ?

Christophe Foltzer | 27 octobre 2017
Christophe Foltzer | 27 octobre 2017

Grandeur et décadence.... C'est la première expression qui nous vienne en tête lorsque l'on pense à la franchise S.O.S. Fantômes, et ça nous rend très, très tristes. Et on a comme dans l'idée que ce n'est pas encore terminé....

Le reboot de Paul Feig a beau s'être bien planté tout autant que fusillé sur la place publique, il en faut apparemment plus à S.O.S. Fantômes pour arrêter les frais. Et comme en plus dans 2 ans, ce seront les 35 ans du film original, il faut s'attendre à pas mal de choses autour de la franchise. On savait déjà qu'Ivan Reitman travaillait d'arrache-pied à concrétiser un univers étendu avec notamment un nouveau film live, un film animé, une série télé, plein de comics et probablement encore 2-3 autres surprises, mais comme on n'avait plus de nouvelles depuis fin juillet, on se disait que quelqu'un avait peut-être pensé à lui filer ses cachets et qu'il avait donc retrouvé ses esprits.

 

Affiche

 

Sauf que voilà, Ivan Reitman n'est pas tout seul à s'occuper de la franchise, il y a aussi Dan Aykroyd. Et l'interprète de Ray Stantz ayant viré mystique il y a quelques années, on craint chacune de ses interventions. Vous n'êtes pas sans savoir, si vous avez suivi la promotion, que la saison 2 de Stranger Things se déroule au moment d'Halloween, que nos gamins sont costumés et notamment en casseurs de fantômes. Un clin d'oeil pas si anodin que cela puisque cela a donné lieu à un véritable accord entre Netflix et les détenteurs de la franchise fantôme pour l'utilisation de l'image et de l'équipement des films dans la série. Un partenariat qui va beaucoup plus loin même puisqu'à l'occasion de la diffusion de la nouvelle saison, la marque de chaussures de sport Reebok sort un modèle en édition limitée de baskets à l'effigie de Stranger Things et Ghostbusters. Bref, un partenariat qu'on imagine tout autant lucratif qu'important pour juger de la popularité de nos chasseurs de fantômes. 

 

Photo Gaten Matarazzo

 

Et voilà que lors de la soirée de présentation des chaussures, un de nos collègues de Cinema Blend a alpagué Dan Aykroyd pour lui demander si, à tout hasard, S.O.S. Fantômes ne pourrait pas avoir droit à une série de type Netflix. Et la réponse nous fait frémir rien que d'y repenser :

"Oui. Absolument. Tout à fait. Je vois d'ailleurs plus possibilités. Vous savez ? Il faudrait peut-être s'inspirer de ces gamins de Stranger Things et ramener les Ghosbusters au lycée ou quelque chose dans le genre."

Oui alors non. Méga non. Définitif et non discutable. Evidemment, il ne s'agit là que d'une idée à la volée mais comme les vieux de Ghostbusters semblent en mode YOLO depuis quelques années, forcément, on se méfie. Et on se répète notre mantra pour se calmer, malheureusement devenu habituel dès qu'il s'agit de S.O.S. Fantômes : "Ne pas s'énerver... Ne pas s'énerver... Ne pas s'énerver..."

 

Photo Ghostbusters

Aaaaah c'était l'bon temps....

Tout savoir sur S.O.S. Fantômes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sam le pirate
28/10/2017 à 00:29

je suis un fan de sos fantômes surtout du premier qui avait une ambiance plutôt sombre avec de bonnes vannes pour décontracter l'atmosphère. les chiens de Gozer me hante encore. je pense qu'il faut laisser une chance à cette franchise qui a un potentiel énorme mais tellement mal exploitée. je dois avouer quand j'ai vu la tronche d'ecto 1 dans le film de Feige ça partait très mal. il faut trouver les bonnes personnes pour reprendre en main le destin des casseurs de fantômes. C'est tout mais c'est facile à dire.

REA
27/10/2017 à 18:25

Ils vont prendre ci, ils vont prendre ça...pour finir comme le remake de POINT BREAK qui au final n'en a que le nom.

Je suis 100% chaud. Sauf que ça ne devra pas avoir le nom de GHOSTBUSTERS, ou une variante du genre GHOSBUSTERS HIGHSCHOOL.

CooperPeaks
27/10/2017 à 17:47

Personnellement, je trouve que le charme des deux premiers films découle surtout des acteurs et actrice (ah, Sigourney Weaver qui a fait frémir l'ado que j'étais quand j'ai découvert Ghostbusters) ainsi que l'ambiance complètement imprégnée des 80' (qui reste quand même la meilleure période de l'histoire du cinéma américain dans le domaine du blockbuster familial). Donc, je ne peux que rester dubitatif devant l'acharnement des producteurs, et notamment Ivan Reitman,à exploiter autant que possible la franchise.
Et ce n'est pas parce que c'est Netflix qui s'occuperait d'un éventuel portage en série TV que ce serait forcément une idée lumineuse (ok, Netflix est à l'origine de quelques putains de série mais il ne faut pas non plus oublier les quelques merdes qu'ils ont pu produire)

captp
27/10/2017 à 17:33

Oui comme mes 2 camarades .
Si la qualité est au rdv ,et netflix a prouvé qu elle pouvait faire de la qualité, c est peut etre la meilleure chose a faire.
Bon par contre le truc teeneger c est sur ça vend pas du reve mais lui il decidera de que dalle dans l histoire ;p

Kinké
27/10/2017 à 12:24

Yes Karlito - s'ils nous pondent une série de la même qualité d'écriture et visuelle que Stranger Things je dis pas non !

Karlito
27/10/2017 à 12:04

Et pourquoi pas? J'ai du mal à comprendre qu'El se l'a joue "gardien du temple". Si c'est aussi bien que Stranger Things à la sauce Ghosbusters, je serais curieux de voir le résultat.

votre commentaire