Cinemed 2010 : Compte-rendu

Florent Kretz | 9 novembre 2010
Florent Kretz | 9 novembre 2010

Il y a quelques jours, Ecran Large faisait escale dans la belle ville de Montpellier pour couvrir le 32e Festival International du Cinéma Méditerranéen. L’occasion pour nous de découvrir quelques films et d’assister à une programmation originale mais surtout de participer à quelques événements importants de la manifestation. Prenant pied dans le fief de feu Georges Frêche et essentiellement dévouée à la promotion et à la découverte de films développés autour du littoral méditerranéen, cette dernière édition proposait son lot de surprises.

 

 


 

Si la présence de Nathalie Baye, Audrey Tautou et de Pierre Salvadori, tous trois venus présenter en avant-première et en guise d’ouverture du festival leur film De vrais mensonges, ouvrait remarquablement les festivités, c’est assurément l’hommage consacré à Dario Argento et s’étalant sur toute la semaine qui était véritablement le cadeau de cette édition. Outre les projections successives d’œuvres mythiques telles que Il était une fois dans l’ouest sur lequel il était scénariste mais aussi de Suspiria, Inferno (ainsi que d’une rétrospective des derniers travaux du cinéaste), c’est surtout la présence du maitre transalpin qui s'avèra être la cerise sur le gâteau. Et si l'on ajoute à cela une sélection de films aux qualités aussi riches qu’atypiques, on obtient une semaine aussi agréable que passionnante, pleine de projections, de pâtisseries et de rencontres. Car plus encore que de bien nous recevoir, les organisateurs du festival nous auront fait un joli cadeau en nous offrant en exclusivité un long entretien avec le maestro : initialement venu introduire ses métrages et participer à quelques conférences en son honneur, Dario Argento nous aura accordé un long moment durant lequel il sera revenu sur les temps forts de sa carrière, ses vocations, ses partis pris et même quelques coups de gueule ! Une interview palpitante que vous pourrez découvrir dans les jours à venir sur le site…

 

Mais en attendant, retour rapide sur les moments incontournables de cette édition et dont la marraine était la comédienne espagnole Carmen Maura. Une actrice que les amateurs du cinéma d'Alex de la Iglesia connaissent bien puisque la belle figure dans les cultissimes 800 balles et Mes chers voisins. S’étant illustrée dernièrement chez Francis Ford Coppola (Tetro), Carmen Maura aura suivi toute la semaine et l‘ensemble des projections, en profitant aussi pour présenter son dernier film français, la sympathique comédie Les femmes du 6e étage.

 

Fort d’un public nombreux et réceptif, la suite du 32e Festival International du Cinéma Méditerranéen (ou Cinemed) aura connu quelques beaux moments comme la visite de Bertrand Blier venu fêter les vingt ans de Merci la vie ou celle de Pascal Elbé venu soutenir le film Tête de Turc. Avec quelques avant-premières comme Toi, moi et les autres de Audrey Estrougo ou Dernier étage gauche gauche, premier film d’Angelo Cianci, le festival aura aussi vu quelques métrages en compétition se détacher du lot : si le troublant La moustiquaire d’Agusti Vila aura obtenu l’Antigone d’or (Prix décerné par l’agglomération de Montpellier), le plus classique La prima cosa bella de l’Italien Paolo Virzi aura été célébré par la critique qui lui décernera même son prix. A noter que le festival est aussi connu pour soutenir activement les productions et les projets : les neuf jours servent aussi de tremplin et de plateforme de rencontres pour les cinéastes en herbe et offrent généralement un sacré coup de pouce aux projets les plus émérites.

 

Un festival haut en couleur qui aura accueilli près de 85000 visiteurs et qui se sera clôturé le 30 octobre par la projection de Potiche, le dernier film de François Ozon, ce 32ème Cinemed aura été une belle expérience. Et à ceux qui seraient tentés par une visite de la prochaine édition, signalons que les dates viennent de tomber : le 33ème Festival International du Cinéma Méditerranéen aura lieu du 21 au 29 octobre 2011 !

 

PALMARES LONGS METRAGES

- Antigone d'or l’Agglomération de Montpellier

La Mosquitera, de Agustí Vila (Espagne)

Mention spéciale à

La Mosquée, de Daoud Aoulad-Syad (Maroc/France)

- Prix de la critique Crédit coopératif

La prima cosa bella, de Paolo Virzì (Italie)

-Prix du public Midi Libre

18 anni dopo, de Edoardo Leo (Italie)

- Prix JAM de la meilleure musique

La Place, de Dahmane Ouzid (Algérie )

- Prix de Soutien à l’export Insomnia World Sales

Susa, de Rusudan Pirveli (Géorgie)

- Prix jeune public du CMCAS Languedoc

The Woman with a Broken Nose, de Srdjan Koljevic (Allemagne/Serbie)

 

PALMARES COURTS METRAGES

- Grand prix du court métrage de l’Agglomération de Montpellier

Eva s'en va, de Aya Somech (Israël)

- Prix du public Midi Libre - Kodak - Titra Film

Garagouz, de Abdenour Zahzah (Algérie)

- Prix jeune public Ville de Montpellier

Condamnations…,de Walid Mattar (Tunisie/France)

- Prix Association Beaumarchais

L'Homme qui dort, de Inès Sedan (France)

- Prix Cinecourts CINÉCINÉMA

Tasnim, de Elite Zexer (Israel)

- Prix Canal+

Eva s'en va, de Aya Somech (Israël)

 


Remerciements spéciaux à Dany De Seille et à toute l’équipe de Cinemed pour leur gentillesse.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire