Films

Point limite : le Docteur Folamour réaliste et terrifiant de Sidney Lumet

Par arnold-petit
28 octobre 2021
MAJ : 21 mai 2024
3 commentaires
photo

Avec son réalisme terrifiant, Point Limite de Sidney Lumet est le chef-d’œuvre populaire et intemporel qu’aurait dû être Docteur Folamour.

Point limite restera toujours associé à Dr Folamour ou : comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe. Les deux films, sortis à quelques mois d’écart, présentent évidemment des similitudes puisqu’ils traitent tous les deux de la destruction nucléaire à travers le même récit d’anticipation (à quelques détails près), mais ils le font de façon totalement différente. Au cynisme et à l’humour noir de Stanley Kubrick et ses multiples Peter Sellers s’opposent le réalisme et la gravité de Sydney Lumet et Henry Fonda.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Rédacteurs :
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 3 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
MajordeniB

Merci d’avoir mis le formidable mais hélas trop méconnu Fail-Safe en avant.
Je ne connaissais l’existence de ce film que parce qu’il avait été le « rival » malheureux de Doctor Strangelove, mais je ne l’avais jamais vu.
J’ai découvert le film il y quelques mois, quelle claque ! À la fin, je me suis dit « ah ouais, tout de même… ».
La réalisation est sobre et efficace, Sidney Lumet était un maître du huis-clos ou ici, du quasi huis-clos.
L’interprétation est au diapason avec Henry Fonda en tête qui est né pour interprété le président des États-Unis et Larry Hagman qui prouve qu’avant de se coiffer du stetson de l’infâme Jr Ewing, il était un excellent acteur.
Fail-Safe, un film à découvrir d’urgence !

doctor strange love

Peter Sellers est au top avec ses 3 personnages, le pilote, le president Us et le nazi ,
souvenez vous: l’Allemagne a perdu la guerre mais pas les nazi qui ont eté debauchés par les USA-Paperclip…
je me souviens que Kub et ses equipes techniques ont dû se demerder sans aucune assistance de l’armé US…Zero matos militaire prête etc..
j’aurai prefere qu’ils filment de vrais bombardiesr ricain plutôt que des incrusest toutes pourries avec les maquettes mais çà rajoute au côte grand guignol des militaires US et de l’armé, de l’Otan, quand je l’ai vu debut annee 90, au debut, si je mes souviens bien il ya un bandeau, une note de l’armée americaine imposée a Kub où cetta armée stipule que c’est de la fiction et que çà se passe pas comme çà mdr

JR

Incroyable cette histoire de plainte.
Point vu ce film, à remédier donc.