Johnny Depp vs Les Animaux fantastiques : 6 scandales qui ont eu la peau d'un acteur

La Rédaction | 26 novembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 26 novembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Alors que Johnny Depp s'est gentiment fait remercier des Animaux fantastiques 3, on revient sur six cas quasiment similaires, histoire qu'il ne se sente pas trop seul.

Suite à la fin du procès qui opposait Johnny Depp à The Sun, procès qui a rejeté ses accusations de diffamation, Warner lui a demandé de laisser tomber le rôle de Grindelwald, grand méchant de la franchise issue d'Harry Potter. L'acteur s'est alors exécuté, se justifiant par une lettre qui n'a pas manqué de mettre internet à feu et à sang. Le 26 novembre, après quelques rumeurs, la nouvelle est tombée : c'est Mads Mikkelsen qui le remplacera.

C'est loin d'être la première fois qu'un comédien ou qu'une comédienne est remplacé.e pendant un tournage. Même en ne comptant pas les acteurs décédés (Heath Ledger par exemple, dans L'Imaginarium du docteur Parnassus) ou ceux qui ne sont pas restés à cause d'empêchements physiques ou d'agendas trop chargés (Nicole Kidman, dont la blessure lui a fermé les portes de la Panic Room), l'industrie a parfois tendance à recycler, surtout quand il traine une odeur de scandale. On a donc répertorié dans une liste non exhaustive six de ces cas, trois films et trois séries, où la polémique à propos d'un acteur lui a valu une lettre de licenciement.

 

photo, Johnny DeppJohnny Depp, mené à la baguette par Warner

 

Tout l'argent du monde

C'était le cas récent le plus marquant avant l'affaire Depp, principalement parce que le scandale en question a été extrêmement médiatisé, ayant éclaté en plein milieu du mouvement MeToo, et pas longtemps après l'incrimination d'Harvey WeinsteinKevin Spacey a été accusé d'agressions sexuelles, et de toxicité sur le plateau de la série House of Cards. Avant de voir son personnage évacué de cette dernière, il devait camper un des personnages principaux du très attendu dernier film de Ridley Scott : Tout l'argent du monde.

C'était la décision du réalisateur, alors que son long-métrage était déjà en post-production et qu'une bande-annonce avec Spacey à l'intérieur avait d'ores et déjà été mise en ligne. Six semaines avant la sortie prévue, Scott obtient 10 millions de dollars supplémentaires sur un budget initial de 40 millions pour mettre en boite 400 nouveaux plans en à peine 9 jours, au Royaume-Uni et en Italie. Un chantier énorme auquel participent même Mark Wahlberg et Michelle Williams. Dans The Hollywood Reporter, le metteur en scène a raconté cet exploit : 

"J'ai directement réagi, en disant : 'Je peux réparer ça. On va devoir faire un nouveau casting, s'assurer que tout le monde est disponible, que les décors sont disponibles, pour que je puisse revenir dessus le plus vite possible et enlever chaque plan avec [Spacey]"

Christopher Plummer a donc été chargé de le remplacer. Sa performance reste impressionnante compte tenu des circonstances (il a même été nommé à l'Oscar du meilleur second rôle masculin), et le film a amassé des critiques généralement positives, fait rare pour une oeuvre contemporaine signée Ridley Scott.

 

Photo Christopher Plummer"Kevin qui ?"

 

Aliens, le retour

Le cas du chef-d'oeuvre de James Cameron est bien plus simple. Lorsqu'il prépare la suite du classique de... Ridley Scott (tout est lié !), le cinéaste envisage le comédien James Remar dans le rôle de Hicks. En 1986, celui-ci dit à Starlog magazine avoir été obligé de revenir chez lui en plein tournage, sans préciser quelles étaient ses raisons. Ce n'est que plus récemment qu'il a avoué avoir été purement et simplement viré du film, pour possession de drogues. 

L'acteur est logiquement très déçu de cette décision, bien conscient que sa consommation de stupéfiants n'a pas aidé sa carrière. Surtout que Walter Hill, à qui il devait son audition, ne lui aurait pas pardonné cet écart pendant 12 ans. Sa version du personnage semblait assez différente de l'interprétation qu'en a fait Michael Biehn, mais malheureusement, aucune trace de sa performance n'est désormais visible.

 

Photo Sigourney WeaverGame over, man

 

Transformers 3 : La Face cachée de la Lune

Ici, l'affaire est bien plus complexe. À l'affiche de la saga pour les 2 premiers opus, Megan Fox n'apparait pas le troisième Transformers, remplacée par Rosie Huntington-Whiteley. Lorsque Paramount indique en pleine phase de pré-production ne pas faire revenir l'actrice, la presse fait forcément le lien avec une interview dans laquelle celle-ci accuse directement Michael Bay d'être un véritable dictateur, le comparant même à Hitler. Selon plusieurs sources comme Deadline, c'est le metteur en scène lui-même qui aurait pris la décision.

Un peu plus tard, dans un entretien accordé à GQ, Bay revient sur l'affaire en décrivant la comédienne comme inattentive lors des répétitions, peu impliquée. Selon lui, ses déclarations auraient conduit Steven Spielberg, alors producteur de la saga, à la virer sur-le-champ. Il en profite pour s'excuser, expliquant que le tournage d'un film n'est pas toujours de tout repos. Voilà pour le premier son de cloche.

 

photo, Megan FoxTransformers pré-Megan Fox

 

Car du côté de l'actrice, on conteste cette version. En pleine tourmente, ses représentants ont fait savoir qu'il s'agissait de sa décision. Et c'est fort possible : d'autres professionnels ont critiqué les méthodes de Bay, jugées parfois trop dures. De plus, pour son collègue Shia LaBeouf, elle ressentait une forme de malaise par rapport à l'image que le cinéaste tirait d'elle. Toujours sexualisée à outrance et ridiculisée en permanence, l'actrice aurait préféré se dissocier de la franchise qui l'a fait connaitre au grand public.

Plus récemment, dans un entretien à Cosmopolitan, Fox a décrit cet épisode comme un des pires moments de sa carrière. Elle a également reconnu ses torts : "Tout ce que j'aurais dû faire, c'était m'excuser. Et j'ai refusé. J'étais tellement suffisante à 23 ans, je ne pouvais pas voir les bienfaits que cela m'aurait apporté. Je me prenais vraiment pour Jeanne d'Arc !".

 

Photo Rosie Huntington-WhiteleyTransformers post-Megan Fox

 

Mon oncle Charlie

Il est ici question du roi des frasques hollywoodiennes, Charlie Sheen, qui s'est chargé de compliquer la vie de l'équipe derrière une série pourtant très appréciée : Mon oncle Charlie. Difficile de lister ses apparitions dans la presse à scandale : accusations de violences conjugales, usage de drogues en tous genres, tout y passe.

En 2011, la production de la saison 4 se met en pause, le temps d'une énième cure de désintoxication. Ce n'est que quelques mois plus tard que CBS annule les épisodes à venir de la saison, à cause du comportement de Sheen, de plus en plus polémique, mais aussi de ses commentaires publics, où il fustige la série. L'acteur, déjà plein aux as grâce à son contrat, répond en demandant une augmentation. Selon lui, il ne gagne pas assez vis-à-vis du succès de la série. Il se fait alors virer, et remplacer par Ashton Kutcher.

 

photo, Charlie Sheen"Ah, c'est Ashton Kutcher ? Je zappe."

 

Ally McBeal

La série connue pour mettre en scène un cabinet d'avocat a eu affaire à un comédien juridiquement louche, en l'occurrence : Robert Downey Jr., également au début de sa carrière gros consommateur de drogues diverses. Lorsqu'il est engagé dans la saison 1, il a déjà fait un an de prison à cause de ces fâcheuses manies. Il est de nouveau arrêté plusieurs fois, pendant la production de la série. Lassé, le producteur David E. Kelley finit par mettre fin à son contrat, alors que son personnage était pourtant un des favoris du public.

La fin de la saison 4 est complètement réécrite, et le mariage promis se change en séparation, au grand dam des spectateurs. Dans la présente liste, Downey Jr. est cependant celui qui a su s'en sortir le mieux. Après les années 2000, il réussit le come-back du siècle en s'engageant dans un embryon d'univers super-héroïque. On connait la suite.

 

photo, Robert Downey Jr.Il a le regard qui tue, elle a tiré la première

 

L'Arme fatale

Lancé en 2016, le reboot de L'arme fatale en série fait beaucoup parler de lui. Le nouveau duo est interprété par Damon Wayans et Clayne Crawford. Mais lors de la deuxième saison, selon Deadline, ce dernier est sanctionné à plusieurs reprises pour son comportement toxique, à tel point que certains membres de l'équipe technique refusent de tourner en sa présence. Après la saison 2, la sentence tombe : l'acteur est purement et simplement viré, alors que la série cartonne pourtant sur Fox et sur TF1 en France.

Après avoir considéré de le remplacer par une femme, la chaine américaine se décide à engager Seann William Scott. Des problèmes qui ne vont pas aider la production, menacée un peu plus tard par le départ de Damon Wayans. Après lui avoir mangé dans la main pour le garder dans deux épisodes supplémentaires, Fox a annulé officiellement la série. Trop vieux pour ces conneries.

Tout savoir sur Les Animaux fantastiques : Les Secrets de Dumbledore

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Déborah Lechner - Rédaction
16/08/2021 à 11:27

@Pseudo1 Effectivement, la formulation a été changée, merci !

Rouge carré
27/11/2020 à 22:55

Des gamins

Freeway
27/11/2020 à 12:43

Autre chose intéressante sur Mon oncle Charlie, malgré le changement d'acteur la série a durait 4 saison de plus.

Toto l'haricot
27/11/2020 à 00:28

@Pseudo1 pareil pour Ally Mcbeal RDJR n'apparait que pour 1 saison la saison 4 et non la saison 1 comme le laisse entendre l'article

Pseudo1
27/11/2020 à 00:09

Petite erreur (ou résumé trop résumé) pour mon Oncle Charlie : c'est après la saison 8 que Charlie Sheen est viré, pas la 4.

votre commentaire