Films

The Nice Guys : critique à la cool

Par Simon Riaux
22 août 2017
MAJ : 5 août 2020
13 commentaires

Devenu réalisateur avec Kiss Kiss, Bang Bang, injustement décrié après Iron Man 3Shane Black (scénariste de L’Arme fatale, Au revoir à jamais ou encore Last Action Hero) est de retour, avec un projet qu’il a muri de longue date.

affiche

OLD COOL

On savait le scénariste et réalisateur grand amateur de roman noir, spécialiste de Raymond Chandler et lecteur de pulp avisé. C’est peu de dire qu’il a choisi de précipiter toutes ses influences dans The Nice Guys. Si le film charrie bien sûr tout un héritage cinématographique, qu’il gère toujours avec une élégance et un sens de la mesure remarquable, c’est bien du côté de la culture populaire, dans son acceptation la plus large et trans-média que sa nouvelle création lorgne.

 

Photo Russell Crowe, Ryan GoslingRyan Gosling et Russell Crowe

 

Le résultat est donc un film de détective privé, une enquête azimutée, qui renvoie le cinéphile à une sorte d’Eden perdu du cinéma américain. « Jamais Détroit ne disparaîtra » annonce un personnage. A travers cette phrase, c’est un vœu pieu que formule le réalisateur Shane Black. Celui de ne pas laisser s’effacer un îlot fantasmé, où le cinéma offrait à ses spectateurs des intrigues folles, des personnages délirants, des divertissements respectueux et sévèrement burnés.

Et c’est exactement ce que s’avère The Nice Guys. Une investigation écrite avec une volonté évidente de pousser le public à la jubilation, où s’imbriquent dialogues à tiroirs, gags hystériques (on passe dans un même plan d’une punchline, à un retournement burlesque, à une interaction entre premier et second plan issue de Buster Keaton), dont l’intensité ne faiblit jamais.

 

Photo Ryan Gosling, Angourie RiceRyan Gosling, toujours parfait quand il fait l’idiot

 

DUO DE CHOC

Un sur-régime comique et référentiel qui fournit à Russell Crowe et Ryan Gosling un terrain de jeu phénoménal, le premier s’éclatant à nuancer son personnage d’ogre sympathique mais torturé, doué pour donner la mort mais ne l’aimant pas, tandis que le second rappelle qu’il est un formidable trublion comique, avant d’être un beau gosse poseur. Fort d’un statut de tête à claque parfaitement assumé, il porte certaines séquences sur ses seules épaules, et créé régulièrement un ping-pong extrêmement touchant avec sa fille, seul personnage adulte du récit.

Enfin, comment en tant que cinéphile, ne pas s’émouvoir de l’amour avec lequel Shane Black appréhende le médium cinéma. Ici, il est littéralement le moteur de l’histoire, révélateur de l’intrigue et source de ses avancées. Quand ce n’est pas une image en mouvement qui livre la clef d’une enquête, c’est un secret d’état qui se voit dissimulé dans un film porno. Autre manière de ressusciter une époque et des mœurs où les héro(ïne)s tiraient, criaient, baisaient et fumaient, formant un ouragan que The Nice Guys nous enjoint de retrouver.

 

affiche

 

Rédacteurs :
Résumé

Plus cool, tu meurs. Deux fois.

Autres avis
  • Geoffrey Crété

    Shane Black en pleine possession de son art dans ce buddy movie irrésistible et cruel, qui déborde de malice et d'intelligence dans sa mise en scène et son écriture. Et Ryan Gosling a rarement été aussi génial.

Tout savoir sur The Nice Guys
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Flash

Et bien, vous vous êtes enflammés bien comme il faut à EL. Vu hier, pas mal , mais pas de quoi crier au génie.
Mon problème vient peut être du fait que 90% des meilleurs scènes sont présentent dans la bande annonce.

ABCDeath

@Flash
J’y suis allé très méfiant et notamment à cause de la bande-annonce, je n’étais pas du tout aussi excité qu’EL, et pourtant je partage leur avis : c’est un film totalement maîtrisé, avec une énergie comique parfaite, mené à un train d’enfer. J’ai été clairement surpris par rapport à la bande-annonce, parce que l’écriture et la mise en scène sont loin d’être paresseuses.
Donc je trouve vraiment pas qu’ils s’enflamment. Ils défendent très bien leur avis d’ailleurs, c’est pas gratuit

Lane48

Bien joué, bien filmé, sympa comme tout. Du bon vieux buddy-movie à l’ancienne. Sans plus, mais c’est déjà beaucoup, aujourd’hui. De vrais héros sans capes ni collants, ni gros marteaux, ça fait du bien!

sess

Mauvais. Pas drôle. Passez loin d’un kiss kiss bang bang

maxleresistant

J’ai pris un très grand plaisir à regardé ce film. Petit regret sur le dernier acte avec la résolution de l’intrigue un peu trop compliqué et pas si intéressante que ça.

Ambiance électrique
héros parfaits ( Ryan gosling tiens un de ses meilleurs roles.)
blagues hilarantes
Très bien réalisé et avec une esthétique irréprochable.

Du bon Shane Black comme on l’aime.