Docteur Frankenstein : critique ressuscitée

Simon Riaux | 30 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Simon Riaux | 30 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Docteur Frankenstein, ce soir à 21h sur TF1 Séries Films

Des Universal Monsters avec Boris Karloff au super-navet I, Frankenstein, en passant par Robert De Niro chez Kenneth Branagh, l'oeuvre culte Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley ne cesse d'inspirer depuis 1818. Dans Docteur Frankenstein de Paul McGuigan, James McAvoy est Victor Frankenstein et Daniel Radcliffe, la fameux Igor. Bonne pioche ?

VIVRE ET LAISSER MOURIR 

A l’heure où se multiplient les franchises, univers étendus et projets de reboot ou remake (comme la récente tentative avortée du Dark Universe avec La Momie), deux personnages aussi intrinsèquement liés à la culture populaire que Victor Frankenstein et Igor, son âme damnée, ne pouvaient échapper longtemps à une relecture en bonne et due forme.

De toute évidence, ceux que défrisent les adaptations libérées et délirantes devront passer leur chemin. Car le film qui sort aujourd’hui n’entretient que très peu de rapports avec le chef d’œuvre originel de Mary Shelley. En choisissant de se focaliser largement sur Igor (qui n’existe pas dans le texte) et en faisant de l’ensemble un récit d’aventures mâtiné d’horreur et de science-fiction, le réalisateur Paul McGuigan nous offre un buddy movie qui lorgne vers les récents Sherlock Holmes, voire La Momie de Stephen Sommers.

 

Photo James McAvoyJe crois que je préférais encore X-Men : Apocalypse

 

Adieu donc la filiation avec le mythe de Prométhée et au-revoir romantisme ténébreux. Place au pop-corn, au rythme effréné et aux frissons grand public. Pour une fois, cet allègement du matériau de base passe plutôt bien, car il est pleinement assumé et confère même à ce récit (très convenu, il faut l’avouer) une dimension rock’n roll pas déplaisante pour un sou.

C’est que Daniel Radcliffe et James McAvoy, s’ils cabotinent comme des fous furieux, prennent un plaisir évident à se glisser dans le costume de deux personnages connus de tous, qu’ils manipulent et secouent avec un plaisir presque juvénile. Ils sont pour beaucoup dans le charme distillé par ce Docteur Frankenstein.

 

Photo James McAvoy, Daniel RadcliffeHeureusement, ils sont là

 

DEMI-RESURRECTION 

On sera en revanche beaucoup plus circonspect sur l’écriture et l’orientation générale du projet, dont on sent à chaque instant qu’il ambitionne de devenir une franchise. Le résultat est un scénario qui se contente finalement d’effleurer son potentiel, qui nous offre à peine une poignée de créatures rafistolées et autres monstruosités, quand on sent que les dynamiques à l’œuvre ne demandent qu’à nous offrir un spectacle véritablement délirant. Dommage, d’autant plus que la direction artistique, si elle est soignée et plaisante, semble également sous-exploitée.

Au final on a donc l’impression d’assister plus à un luxueux pilote de série plus qu’à un film qui désireux de satisfaire pleinement le public. Dommage, d’autant plus que cette résurrection du mythe est très loin de sentir le cadavre.

 

Affiche française

Résumé

Une adaptation enlevée, un peu trop tiède par endroits, mais qui ne sent pas le cadavre.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.4)

Votre note ?

commentaires
Tuk
31/10/2020 à 05:40

Ben moi j'ai bien aimé... Décors, costumes, histoire, acteurs... J'ai un peu tout aimé globalement !

bennn
30/10/2020 à 20:36

On est tous d'accord que c'est insupportable à regarder.
Ils passent leur temps à gueuler pour rien et s'est d'une laideur hallucinante.

Stoppppp
01/05/2018 à 09:16

McAvoy en surexcité du bulbe qui passe son temps à beugler. Insupportable.

corleone
01/05/2018 à 01:08

L'un des pires films de ces dernières années. Survendu depuis le début pour que dalle au finish. Pur gachis.

Chak
30/04/2018 à 20:01

Oubliable

Waoh
30/04/2018 à 19:17

3 étoiles??? Pour moi ce film en mérite qu'une seule...

AMDSFILMS
27/11/2015 à 16:27

Une catastrophe ce film, insupportable

votre commentaire