Taken 3 : critique du fou rire de l'année

Simon Riaux | 21 janvier 2015 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Simon Riaux | 21 janvier 2015 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Après un premier épisode terriblement efficace et une suite que la décence interdit de qualifier, on était un peu circonspect devant ce Taken 3. On avait totalement tort, car le film s'avère une sacrée surprise.

Bien sûr, on pourrait disséquer le nouvel effort d'Olivier Mégaton avec aigreur. Il serait facile de pointer du doigt son scénario totalement incohérent, ou encore ses dialogues ridicules. La tentation est grande de se plaindre de la quasi-absence d'action, ou de regretter que Liam Neeson préfère désormais manger des pancakes qu'assurer le minimum syndical en terme de cascades. Enfin, on pourra reprocher au métrage sa réalisation paresseuse, ou son montage épileptique, qui rend incompréhensible la moindre échauffourée.

Mais ce serait passer à côté de l'essentiel. Car si Taken 3 est assurément un des plus mauvais films d'action jamais vu, de ceux qui nous rappellent que Steven Seagal n'est finalement pas si empoté qu'on veut bien le dire, la chose est aussi une incroyable comédie, que le spectateur assommé par un début d'année sinistre aurait tort de bouder.

 

Photo Liam Neeson

 

Comment ne pas se bidonner quand Liam Neeson sème une voiture de police... en marchant !? Comment ne pas rire de son délicieux personnage, à la sexualité suffisamment détraquée pour offrir à sa fille trentenaire une peluche géante et de la picole pour son anniversaire ? On aurait tort de ne pas s'esclaffer devant cette parodie de super-flic torturé que nous offre Forest Whitaker, jamais aussi bon que dans les nanars de compèt. A-t-on vu gag mieux amené que cette résolution d'enquête à coups de Bagels (sic) ?

 

Pour décrypter Taken 3, il faut en revenir aux propos d'Alain Terzian accompagnant la remise à son producteur Luc Besson de la Médaille d'or des Césars : « Il est à lui seul une nouvelle vague trente ans après la nouvelle vague ». Et si tout cela n'était en effet qu'un dégât des eaux, de ces accidents qui laissent derrière eux une vilaine odeur de moisissure, mais entraînent un inévitable ravalement de façade ?

 

Affiche

Résumé

Depuis le temps qu'on attendait que Steven Seagal se mette à la comédie !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.3)

Votre note ?

commentaires
Dirty Harry
01/02/2015 à 14:41

@ Tintin : c'est cool de se faire refaire le portrait juste sur un com' : t'es profiler pour le FBI ? Et mon avis de spectateur de film d'action, ça a son prix tout de même, que je sois plombier, ostréiculteur ou bien patron du FMI, quand je veux voir un film d'action je veux un minimum de crédibilité, de lisibilité, d'inventivité et d'audace artistique. Que le Mégaton paye ses impôts et se fait des bouffes avec les producteurs d'Europa Corp ça m'en touche une sans faire bouger l'autre, et pendant que tu taxes pour mieux te rassurer, cela prouve surtout que tu n'as rien à dire pour défendre le travail de ce cancrelat qu'est Mégaton : des gens qui bossent dans ce milieu y en a plein, mais le talent ça, c'est pas un truc que t'as du rencontrer un jour...Faut pas oublier que devant l'écran y a des spectateurs, et que le cinéma n'est pas arrivé lorsque Mégaton a trouvé le bouton ON sur sa Sony Red...

diez
30/01/2015 à 17:14

Le premier n'a vraiment rien de honteux. C'est un bon actionner à l'ancienne pour une fois sans prétention. Film bien rythmé, acteur investie et répliques cultes. On est loin des dérives scénaristiques et visuelles des deux suites !

Bolderiz
25/01/2015 à 18:38

J'ai super honte mais j'ai bien aimé le premier moi...

Gwen
24/01/2015 à 11:04

Dans votre résumer faudrait pas confondre Steven Seagal et Liam Nesson... Même si c'est du même niveau.

Francisco
23/01/2015 à 14:34

J'ai un peu honte pour Liam Neeson. Les studios n'ont donc rien à proposer à l'immense acteur de La Liste de Schindler? au monumental héros du Territoire des Loups? Liam, on croit en toi! reviens!

Francisco
23/01/2015 à 14:34

J'ai un peu honte pour Liam Neeson. Les studios n'ont donc rien à proposer à l'immense acteur de La Liste de Schindler? au monumental héros du Territoire des Loups? Liam, on croit en toi! reviens!

sylvinception
22/01/2015 à 17:03

Et sinon Dionysos, t'as pu conclure ??

Dionysos
22/01/2015 à 12:39

Entre les séquences "gnangnan" propres aux films américains, les cascades invraisemblables et les séquences où armé d'un petit révolver contre des mecs surarmés il s'en tire avec quelques égratignures ce type est vraiment "inoxydable"....
Bref on aura compris que ce film où j'ai accompagné une amie est, selon moi, NUL ARCHI NUL

hy
21/01/2015 à 23:22

Besson a développé un charte, et industrialise ses films en reproduisant le même schéma encore et encore, et ça rapporte ... malheureusement à l'heure où les chiffres comptent plus que les critiques, il réussi son pari

wwf
21/01/2015 à 18:58

Il doit y avoir une erreur,il me semble que c'est une photo de "50 nuances de Grey", le panda, la bouteille,...page 154 je crois.Merci de rectifier.

Plus
votre commentaire