Red 2 : critique qui voit rouge

Christophe Foltzer | 19 mars 2016
Christophe Foltzer | 19 mars 2016

C'est peut-être dû à la période dure et cynique, aux qualités contestables de nombreux blockbusters sortis jusqu'ici cette année, c'est peut-être également dû à une projection-presse dans une salle confortable à 10h du matin... Il n'empêche, les deux membres de la team EL présents vers les premiers rangs ont passé le film à se marrer comme des baleines, avec des étoiles dans les yeux pendant les explosions. Car oui, Red 2 ne cherche jamais à péter plus haut que son cul, ni à nous apprendre la life à coup de métaphores à la con, il se contente de surfer sur une vague geek en faisant son chemin à lui, l'air de rien. Et, surprise, c'est peut-être le plus touchant des films de cet été.

Image 653668
22

Alors bien sûr, il s'agit avant tout d'un actionner bourrin qui reprend les personnages phare du précédent film pour les plonger dans une intrigue-complot des plus débiles dont on ne comprendra jamais vraiment le sens. Le tout évidemment porté à bout de bras par une distribution aux petits oignons qui met à l'amende la totalité du cast des Expendables en termes de crédibilité et d'incarnation. Si Malkovich et Willis sont parfaits dans leur rôle, on ne peut que saluer les performances du casting féminin, Helen Mirren en tête, excellente de drôlerie et badass jusqu'au bout des ongles. Notons aussi l'arrivée de Byung-hun Lee dans l'équipe en tueur revanchard et classe comme c'est pas permis. Nous n'oublierons pas évidemment Anthony Hopkins qui semble enfin retrouver un certain plaisir à jouer la comédie.

 

Image 657121

 

Car c'est bien le maître-mot de Red 2, le plaisir. On constate que les acteurs se sont amusés comme des petits fous, que le réalisateur (connu pour son sympathique Galaxy Quest) s'est lâché sur les scènes d'action sans oublier les moments de pure comédie, mais surtout que les scénaristes se sont éclatés à écrire les excellentes punchlines du film et ne se sont pas contentés de décliner bêtement une formule pour la vider de tout ce qui faisait son intérêt au profit de la surenchère. Plaisir aussi chez le spectateur qui se retrouvera plongé au cœur de scènes d'action assez impressionnantes et globalement bien découpées, entre deux moments comiques et tendres. 

Car oui, Red 2 fait preuve d'une tendresse insoupçonnable. Voir tous ces tueurs se démener aux quatre coins du globe pour que le couple de leur meilleur copain tienne la route, ça fait plaisir à voir et ça nous repose énormément de toutes les âneries philosophico-prout-proutales qu'on nous assène depuis trop longtemps maintenant.

 

Image 653417

Résumé

Alors certes, le film est loin d'être parfait, il y a quelques longueurs et certains passages pêchent un peu, mais si on arrive à faire abstraction de ces quelques scories, Red 2 est un excellent divertissement estival. Comme si on se retrouvait avec une production Joel Silver de la grande époque qui aurait très bien vieillie. En tout cas nous, maintenant, on attend de pied ferme Red 3.

commentaires

gregdevil666
20/03/2018 à 05:44

J'ai trouvé ça très idiot, lourdingue et mal joué.
Apres c'est sympa de chroniquer les flims qui passent le soir à la TV.

votre commentaire