Critique : Apparences

Laurent Pécha | 20 février 2013
Laurent Pécha | 20 février 2013

Après la relative déception du box-office pour Contact, Robert Zemeckis met les bouchées doubles en début de nouveau millénaire en sortant coup sur coup deux films. Deux œuvres, Seul au monde et Apparences, bien éloignées l'une de l'autre comme si le réalisateur voulait prouver (à Hollywood) qu'il était bien ce génial touche à tout, capable de s'épanouir dans des genres bien différents.

Avec Apparences, c'est évidemment l'ombre d'Hitchcock qui plane sur un thriller mettant en vedette deux des plus grosses stars hollywoodiennes du moment, Michelle Pfeiffer et Harrison Ford. Et Zemeckis de s'amuser dans une première partie d'une maîtrise formelle et narrative époustouflante à marcher sur les plates bandes de De Palma. En parfait petit écolier du maître Alfred, le réalisateur fait intelligemment monter la tension autour d'une Pfeiffer persuadée qu'il se trame des choses pas catholiques chez ses nouveaux voisins. D'un décalquage malicieux de Fenêtre sur cour, le récit va petit à petit entrer dans une atmosphère fantastique qui permet à Zemeckis de démontrer avec encore plus de maestria à quel point il est doué pour créer des codes visuels mémorables et créer pour l'occasion de sacrés séquences de tension.

Si le scénario n'est pas totalement abouti dans sa dernière partie, au moment où les masques tombent (la faute aussi à un Harrison Ford qui n'était peut être pas la personne idéale pour jouer ce mari volage), l'intérêt pour Apparences ne faiblit quasiment pas grâce justement à la mise en scène virtuose de Zemeckis. A l'instar de cette époustouflante séquence de la baignoire, modèle de scène à suspense, ou encore ce final grandiloquent à bord de la voiture, le cinéaste connaît parfaitement l'impact émotionnel qu'il peut faire naître via sa caméra. Et Apparences, film si décrié à sa sortie pour n'être qu'un pompage de..., d'avoir au fil du temps pris de la bouteille pour devenir un parfait représentant de l'art visuel de son illustre auteur.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire