Critique : Orfeu Negro

Par Nicolas Thys
14 novembre 2008
MAJ : 19 octobre 2018
0 commentaire

Palme d'or et oscar du meilleur film étranger en 1959, L'Orfeu negro de Marcel Camus semble aujourd'hui hors du temps et résonne comme une représentation exotique et quelque peu caricaturale d'un Brésil qui n'existe plus. Paysages magnifiques, cadre idyllique, couleurs chatoyantes. Le ton est donné dès les premières images : le carnaval, des airs de samba et de bossa nova, des gens qui dansent, chantent et s'amusent. Loin d'être documentaire, le cinéaste affiche ici une volonté de montrer le Brésil, pays du soleil, tel qu'on l'imagine et non tel qu'il est. Même les favelas ont quelque chose d'enchanteur.

 

Mais malgré son extrême naïveté le film reste intéressant car jamais la transposition du mythe d'Orphée d'y a semblé à la fois plus actuelle finalement et plus ancré dans ses traditions mythologiques qu'ici. Adapté d'une pièce de théâtre de Vinícius de Moraes, le film reprend la grande thématique du mythe d'Orphée : il aime Eurydice mais celle-ci est envoyée en enfer. Il part à sa recherche, tente de la ramener mais il lui est interdit de la regarder au risque de la perdre à jamais, ce qu'il fait. Il en mourra de chagrin.

 

Ici le mythe est moderne et transformé mais prend sa source dans les cultures et cultes gréco-latins tout comme l'histoire originelle d'Orphée. Le carnaval, point central du film autour duquel tout gravite, est une fête ancestrale remontant aux bacchanales. De même ces fêtes étaient liées à des rites initiatiques où la communication avec les Dieux était courante et il en est de même avec le film de Camus. Lorsque l'Orphée noir parle avec son Eurydice décédée il est emmené dans un sous sol où se déroule une cérémonie secrète.

 

Mais au-delà du récit Orfeu Negro restera pour les amateurs de musiques latines l'une des références de la Bossa Nova avec la présence au générique d'Antonio Carlos Jobim qui en composa la musique.

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires