Course à la mort : critique turbo

Jean-Noël Nicolau | 2 mars 2017 - MAJ : 07/09/2022 12:31
Jean-Noël Nicolau | 2 mars 2017 - MAJ : 07/09/2022 12:31

Une relecture du très culte et très violent La Course à la mort de l'an 2000 par Paul W.S. Anderson (Resident evilAlien VS Predator) avec Jason Statham pouvait faire craindre le pire. Sauf que le résultat est bêtement jouissif.

Bonne nouvelle, en mettant un peu de côté ses obsessions vidéoludiques le bonhomme signe son film le plus sympathique. A la fois nanar bourrin et divertissement de vidéo-club, Death race ne s'embarrasse d'aucune prétention et répond à toutes les attentes. Oui, le scénario est idiot, les acteurs déclament très sérieusement des répliques consternantes (mention spéciale à Joan Allen, hilarante en directrice autoritaire) et la narration part dans toutes les directions, sans oublier, bien entendu, les contre-sens.

 

Course à la mort : photo, Jason Statham

 

Mais Anderson fonce tête baissée, il vrombit au milieu des scènes d'exposition, en créant les caractères à la serpe, avec juste quelques bonnes gueules de taulards patibulaires. Tout ceci pour en arriver au plus vite aux trois grosses scènes de cassage de bagnoles. Très longues (surtout les deux premières) et vraiment jouissives, ces séquences font tout le prix de Death Race. On était venu pour s'en prendre plein la tête et admirer de la taule froissée, on n'est pas déçu. Imaginatives, gores et surtout très fun, ces courses tiennent leurs promesses.

 

 

Course à la mort : photo

 

Quand les moteurs ne hurlent pas, Anderson assume pleinement la crétinerie de son film. Il faut voir comment il cadre les quelques actrices de passage, au ras des fesses et des généreux décolletés, de quoi choquer même un Michael Bay en rut. Plutôt à l'aise au milieu de ce grand cirque mécanique, Jason Statham impose son charisme et tient plus d'une fois les scènes sur ses seules épaules. Death Race apparaît alors comme un Fast & Furious encore plus énervé et spectaculaire. A réserver aux amateurs, certes, mais ils devraient largement y trouver leur bonheur.

 

Course à la mort : Affiche

Résumé

Bête mais jouissif, Course à la mort remplit bêtement et joliment sa mission.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(1.0)

Votre note ?

commentaires
Andarioch1
05/11/2022 à 17:13

Le premier était plus subversif, celui ci est assez bêtement jouissif^^

Mordhogor
02/03/2018 à 23:07

Excellente surprise quand je l'ai découvert, sur le tard et sans trop y croire. Foutrement jouissif dans le genre. Et gore et brutal, effectivement, ce qu'il fallait pour ce métrage.

Flash
02/03/2018 à 22:35

Pour une fois qu'un remake est mieux que l'original.

Raiden
02/03/2018 à 20:36

De bon souvenirs jouissifs devant ce film culte !!

votre commentaire