Critique : Souvenir

Par Lucile Bellan
20 juillet 2008
MAJ : 8 octobre 2018
1 commentaire

Souvenir est le centième film du réalisateur coréen Im Kwon-Taek, dont une poignée est juste sortie en France, et où d'ailleurs il n'est réellement reconnu que pour Ivre de femmes et de peinture en 2002. Il est pourtant le représentant mondial du cinéma classique coréen et c'est précisément ce que Souvenir représente. Visuellement parfait, pointilleux et grandiose, grandiloquent et intimiste, le film est l'histoire de la quête d'un musicien itinérant pour retrouver la femme de sa vie. Une fresque historique dramatique et poétique comme on en voit rarement et dont la perfection à tous les plans touche au cœur le spectateur étranger pourtant inapte à comprendre et apprécier le chant traditionnel coréen.

 

Car en dehors de ses qualités artistiques inégalables, Souvenir est aussi un splendide film en costumes qui permet de revenir sur l'histoire de la Corée, ses anciens modes de vie, et son art, en particulier la musique. Un chant tellement virtuose qu'il est impossible pour nous de l'appréhender à l'écoute, juste d'en apprécier la complexité et l'exotisme. Et c'est seulement vers la fin du métrage, que l'on s'aperçoit à quel point la magie a pris, car on vibre au son de la voix de la chanteuse et au rythme du tambour autant que sur les paysages enchanteurs et nostalgiques des lacs et montagnes de la Corée ancienne.

Rédacteurs :
Résumé
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
retrouver ce film!!!

j’ai vu ce film diffusé par la chaine ARTE et il m’a laissé une grande impression par la perfection des acteurs le récit fidèle de cette époque de l’ancienne Corée la beauté des paysages et l’histoire du maitre et des disciples qui marque le conflit générationnel.
je cherche à revoir ce film!!!