Critique : The War

Jean-Noël Nicolau | 3 septembre 2007
Jean-Noël Nicolau | 3 septembre 2007

Pour comprendre la réussite et l'utilité d'un documentaire de l'ampleur de The War (14h dans son ensemble, découpées en 7 parties), il faut rappeler que pour la majorité des citoyens américains la seconde Guerre Mondiale n'existe plus que par le cinéma hollywoodien et quelques approximations historiques et géographiques. 

Six années de travail, dont deux ans de montage et deux ans de post-production, auront été nécessaires à l'élaboration de The War. Il en résulte non seulement la quantité et la qualité des informations, mais aussi un travail formel très engageant qui rend la vision paradoxalement plaisante. Certes, pour le spectateur européen The War pourra paraître parfois un peu trop didactif, la voix off effectuant un travail explicatif très scolaire et la musique tirant parfois sur les violons.

Mais il demeure difficile de critiquer un ouvrage passionnant, conçu pour toucher aussi bien les lycéens que les adultes soucieux de comprendre l'incompréhensible. Car The War n'offre aucune réponse, n'impose aucun point de vue et dans son amplitude finit par s'approcher d'une objectivité inhabituelle dans la vision américaine du second conflit mondial. Débuté bien avant l'engagement en Irak, le projet The War trouve au final une résonnance opressante et bouleversante.

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire