Harry Potter et la Chambre des Secrets : critique de serpent

Sandy Gillet | 29 novembre 2004 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Sandy Gillet | 29 novembre 2004 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si le premier Harry Potter nous avait agréablement surpris par la simplicité de sa mise en scène, au service d'une histoire conjuguant adroitement découverte d'univers extraordinaires et de personnages attachants, le second opus déçoit nos attentes. Ici, plus question de mise en scène, mais une simple succession d'aventures qui ne font en rien avancer la grande histoire. Pas question non plus de faire évoluer les personnages, sauf en ce qui concerne les voix, qui muent un peu vite en quelques semaines de grandes vacances….


C'est que cet Harry-là, revenant à Poudlard pour sa seconde année de magie option sorcier, avait tout au cinéma pour être une suite casse-gueule. En gros, on prend les mêmes et on recommence. Et Chris Columbus de ne pas oublier la surenchère en tout, n'évitant aucun écueils, et donnant bien entendu à voir au final une sorte de suite boursouflée et indigeste.

 
La féerie toute relative du premier volet laisse donc la place à un film rationnel et sûr de son succès, efficace jusque dans le moindre détail de ses décors numériques. En bref, ennuyeux à mourir. Un manque d'âme que l'on pourrait qualifier par ce que les Américains appellent le déjà-vu (se prononce « déjà vou »), l'impression désagréable car schizophrénique d'une sorte de redite en boucle. Attention, au-delà de la première vision, la folie vous guette.

 

Affiche française

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(4.0)

Votre note ?

commentaires
Salrageuse
21/02/2020 à 09:02

Lol c vrai c'est ennuyant à mourir comme film et casse gueule comme saga c'est pour ça qu'elle a d'ailleurs marqué toute une génération et connu un immense succès

votre commentaire