Critique : Chassé-croisé à Manhattan

Louisa Amara | 21 novembre 2006
Louisa Amara | 21 novembre 2006

Certains films, à l'image des séries Friends, ou Grey's anatomy remplissent une mission essentielle : ils nous permettent de nous évader quelques heures du monde actuel, tant ils sont irréalistes et rassurants (non les internes d'un hôpital ne passent pas leur temps à gérer leur vie amoureuse). D'autres films nous montrent eux assez crûment la réalité des rapports humains. Quand ils le font avec humour, tendresse et émotion comme Trust the man, 4e film de Bart Freundlich, à bien des égards, ces films sont alors bien plus intéressants et subtils que ceux de la 1ère catégorie.

Approcher le plus possible de la vérité du quotidien d'un couple, sans tomber dans la caricature, n'était pas chose aisée. Mais ce jeune réalisateur a relevé le défi grâce à un casting de premier choix, des dialogues hilarants, et surtout un scénario bien construit et original. Qu'il est agréable d'échapper aux sempiternels rebondissements auxquels on s'attend dans une comédie romantique de type MegRyanesque ! Ici 2 couples en crise, des plus courantes : pour l'un, manque de sexe, pour l'autre, manque d'engagement. Croisez ces 2 couples (les 2 hommes sont meilleurs amis) et vous aurez un quatuor détonant et irrésistible.

La force de Trust the man est d'oser briser les mythes avec une simplicité déconcertante. Ainsi un bon père de famille, amoureux de sa femme, peut très bien se ballader avec sa fille sur le dos, tout en achetant des magazines porno, jusqu'à ce que du concret se présente à lui (génial David Duchovny). De même, un trentenaire qui joue à la playstation, tout en saluant sa compagne d'un pet tonitruant, c'est si réaliste et peu glamour qu'on avait rarement vu ça au cinéma.

Alors évidemment ces couples devront traverser des crises pour mieux se retrouver (ou pas), le rire laissera alors place à l'émotion, et à un brin de romantisme bienvenu. Mention spéciale à Julianne Moore, qui joue avec sa propre image, tout en restant juste et séduisante ! Comme quoi, après plus d'un siècle de cinéma, un réalisateur peut encore nous parler d'amour, d'amitié, et de la difficulté de réussir sa vie, en ayant un regard nouveau et léger. La meilleure comédie de moeurs de l'année, à voir absolument, que l'on soit un coeur libre ou pas.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire