Hôtel Transylvanie : Changements monstres - critique qui serre les dents sur Amazon

Déborah Lechner | 14 janvier 2022 - MAJ : 14/01/2022 18:23
Déborah Lechner | 14 janvier 2022 - MAJ : 14/01/2022 18:23

Initialement prévu en salles, le film Hôtel Transylvanie : Changements monstres a lui aussi été victime de la pandémie. Le quatrième volet de la saga populaire initiée par le génial Genndy Tartakovsky est finalement sorti le 14 janvier sur Amazon Prime Video. 

LA MORT APRÈS LA VIE

Après trois volets durant lesquels Dracula a d'abord accepté la relation de Mavis et Johnny, puis le fait que son petit-fils puisse ne pas être un vampire avant de zinguer avec l'arrière-petite-fille de son ennemi Van Helsing, on pensait que le Comte le plus célèbre de Transylvanie avait enfin réglé ses problèmes relationnels avec les humains, et en particulier son gendre. Mais Hôtel Transylvanie : Changements monstres rétropédale pour nous expliquer que non, toujours pas. 

Aussi opportuniste qu'elle soit après les 528 millions de dollars d'Hôtel Transylvanie 3 au box-office mondial, l'idée de faire de Dracula un futur retraité inquiet de léguer l'oeuvre de sa vie à son beau-fils excentrique dans un dernier film était pourtant cohérente sur le papier. D'abord pour conclure la saga plus proprement, mais aussi pour faire définitivement le tour du personnage.

 

Hôtel Transylvanie : Changements monstres : photoLe départ à la retraite, la dernière étape pour Dracula
 

Le fait qu'il se transforme accidentellement en simple quadra bedonnant était un moyen de le réconcilier une bonne fois pour toutes avec sa propre humanité, en plus de lui permettre de vieillir avec sa nouvelle compagne.

Si le deuil occupe une place importante dans l'histoire du premier Hôtel Transylvanie, les précédents volets n'ont jamais abordé le fait que Johnny et Ericka mourront très certainement des décennies, voire même des siècles avant Mavis et Dracula. Dans les faits, une relation amoureuse entre mortels et immortels ne peut être qu'éphémère (même Twilight le dit), mais le dernier film ne saisit jamais l'opportunité d'expliciter et de résoudre cette impasse scénaristique

 

Hôtel Transylvanie : Changements monstres : photoQuand la réalité te rattrape 

 

MONSTRES ET COMPAGNIE

Le retour à la normale du dernier acte est d'autant plus décevant et incompréhensible que la transformation des différents montres en humain n'a aucun impact sur leur développement. La mutation de Frankenstein, Wayne, Murray ou Griffin est dépourvue d'enjeux et ne sert que de facteur comique, sans aucun intérêt émotionnel. Alors qu'il doit se recentrer sur la relation de Dracula avec son beau-fils, le scénario doit aussi composer avec les Van Helsing, et compte donc trop de personnages pour leur donner une attention égale et en faire autre chose que des side-kicks plus très rigolos.

 

Hôtel Transylvanie : Changements monstres : photoHere's Johnny


L'humour devient plus grotesque que burlesque, tandis que les répliques ont perdu leur acidité et leur sarcasme bien tourné. D'une façon plus générale, l'histoire coécrite par Genndy Tartakovsky (Le laboratoire de Dexter, Les Super Nanas) s'enfonce dans une paresse déjà décelable dans le troisième opus.

Le film a beau tourner à la cacophonie générale, il ne propose rien de bien exaltant, frissonnant ou touchant, qu'il s'agisse de la quête en forêt amazonienne pour trouver un bidule magique censé sauver la situation (original) ou de la transformation de Johnny en méchant Elliott le dragon. Avec son scénario préfabriqué à la Freaky Friday - auquel le film fait d'ailleurs référence -  ce dernier opus tartine encore plus maladroitement sa morale peu inspirée sur la compréhension de la différence et l'acceptation du changement, tout en prenant le soin de bien rétablir l'ordre naturel des choses en bout de course.

 

Hôtel Transylvanie : Changements monstres : photo                                                                                                                    Déception

Plus que le dernier clou du cercueil de Dracula, ce dernier volet s'apparente surtout à une profanation de sépulture. Le film vampirise tout ce qui faisait le véritable charme de la franchise : son dynamisme cartoonesque et gagesque qui participait au tempo comique. Même si on retrouve toujours avec plaisir sa patte visuelle en animation traditionnelle dans le générique de fin, Genndy Tartakovsky a passé le relais à deux nouveaux réalisateurs, Derek Drymon et Jennifer Kluska, et l'animation en pâtit avec un manque d'inventivité criant à l'écran

Hotel Transylvanie 4 plaira probablement à son public cible avec son scénario hyperactif, mais il restera un pétard mouillé et non le bouquet final attendu pour la franchise déchue de Sony Pictures Animation. 


Hotel Transylvanie : Changements monstres est disponible sur Amazon Prime Video depuis le 14 janvier

 

Hôtel Transylvanie : Changements monstres : affiche officielle

Résumé

Hotel Transylvanie 4: Changements monstres est une conclusion insipide pour la franchise initiée par Genndy Tartakovsky qui méritait une fin aussi touchante que celle du premier volet.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(3.2)

Votre note ?

commentaires
Doc
16/01/2022 à 15:03

En réalité, les films 2 et 3 avaient relégué Johnny au second plan, pour ne pas dire qu'il était quasi absent. Ce film le remet sur le devant de la scène comme dans le premier opus. Par ailleurs, Dracula accepte bien les humains dans celui-ci. C'est juste qu'il voit Johnny comme quelqu'un de foufou, qui ne sera pas capable de gérer l'hôtel comme Dracula le voudrait. C'est une relation en fonction de la personnalité, pas de différence humain/monstre. Cependant, Dracula en humain et Johnny en monstre inverse le rapport de force qu'il y avait entre eux.
Pour finir, je trouve ce film en dessous des autres d'un point de vue scénaristique. Comme dit dans l'article, les amis de Dracula en humain ne sont pas vraiment utilisés. Dommage.

Psych
15/01/2022 à 17:33

Vraiment déçu par Celui là , beaucoup moin drôle que les autres et sans vraiment grand intérêt

Frompline
15/01/2022 à 16:59

Je n'ai vu aucun passage sur la VF, info importante pour un film avec une cible jeune
Encore un changement d'acteur de doublage sur l'un des 3 perso principaux (John). Définitivement la VF la moins respectée de Sony.

JR
14/01/2022 à 18:31

Aïe...
Verdict ce soir...

votre commentaire