Carrefour de l'animation 2012 : Ralph Bakshi, Jiri Trnka & Co.21 novembre 2012 - Nicolas Thys

Image 622546
0 réactions
0
Commentaires
0
Commentaires

Pour sa dixième édition, Le Carrefour du cinéma d'animation, organisé par le Forum des Images, fait les choses en grand. Ce festival parisien sans jury ni compétition, va durer quatre jours, du 22 au 25 novembre, pendant lesquels seront projetés en avant-première un grand nombre de longs et courts métrages en tous genres en plus de plusieurs conférences ou work-in-progress.

 

Carrefour de animation

 

Plusieurs thématiques seront abordées. Tout d'abord, après l'exposition et la rétrospective déjà vue à Anifest en avril et après la Cinémathèque Française voilà un mois, nous aurons droit à un hommage à Jiri Trnka, le plus grands animateurs de marionnettes et cinéaste majeur qui aurait eu 100 ans cette année. Auteur de plusieurs chefs-d'œuvre dont La Main ou Le Songe d'une nuit d'été, il fût également l'un des maîtres de Bretislav Pojar, décédé voici quelques semaines, qui a travaillé comme animateur sur plusieurs de ses films. Un autre hommage sera rendu à l'une des grandes figures de l'animation indépendante américaine : Ralph Bakshi qui, dans les années 70, a développé un petit studio à New York dans lequel il a pu produire hors du système hollywoodien plusieurs dessins animés souvent très réussis. Si ses plus célèbres restent Fritz the cat et une version animée du Seigneur des anneaux, on reverra avec plaisir American Pop programmé par le Forum des Images.

 

songe nuit ete trnka

 

Un focus orienté sur le cinéma d'animation argentin, en pleine explosion, nous permettra de découvrir plusieurs films rares et diffusés essentiellement en festival comme Anima Buenos Aires ou le dernier film de Juan Pablo Zamarella, Luminaris, qui sera dans la sélection des films des auteurs en résidence à L'Abbaye de Fontevraud le dimanche. A noter également une rencontre exceptionnelle avec Quino, auteur de Mafalda le samedi.

En dehors de ces hommages, plusieurs avant-premières sont à noter. La plus courue sera certainement celle des Mondes de Ralph, le dernier Disney, le samedi. Toutefois, il ne faudra pas non plus rater le Pinocchio d'Enzo d'Alò, réalisateur de La Mouette et le chat en 2001, et auquel le génial dessinateur Lorenzo Mattoti a participé comme directeur artistique, lui qui avait déjà illustré l'une des plus belles versions du conte de Carlo Collodi au début des années 1990. Le festival s'ouvrira jeudi soir sur Arrugas, mention spéciale à Annecy et précédé de plusieurs courts-métrages dont ceux de Pierre Hébert et Theodore Ushev. Les amateurs avertis se précipiteront également Consuming spirit de Chris Sullivan. Quinze années lui auront été nécessaires pour réaliser son film, véritable patchwork de diverses techniques, en 16 mm.

 

Consuming spirit

 

En plus de cette programmation déjà intense, des séances seront consacrées à des courts d'école et à des conférences avec la présence notamment de Marcel Jean, nouvel directeur artistique du festival d'Annecy depuis le départ de Serge Bromberg cette année. On aura également le droit à une présentation de la genèse d'Ernest et Célestine, merveille de cette fin d'année qui sortira très bientôt !

Pour plus de détails sur la programmation, vous pouvez vous rendre ici.

 

Ernest et Célestine

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire