Le comics culte Witchblade aura bientôt droit à une nouvelle série télé

Christophe Foltzer | 22 janvier 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Christophe Foltzer | 22 janvier 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Puisque les super-héros cartonnent un peu partout actuellement, il est logique de voir réapparaitre des licences qui, pensait-on, en avaient terminé avec les adaptations. Et parmi elles, il en est une qui retient notre intérêt : Witchblade.

Alors, déjà, c'est quoi Witchblade ? Il s'agit d'un comics édité par la société Top Cow et créée en 1995 par Michael Turner, Mark Silvestri, David Wohl  et Brian Haberlin. Nous y suivions les aventures de la jeune inspectrice Sara Pezzini, élevée par la commissaire suite à la mort tragique de ses parent et qui un jour, en enquêtant sur le magnat Kenneth Irons, tombait sur un gant magique, objet de convoitise des plus puissants hommes de San Francisco, qui confère des pouvoirs extraordinaires à son hôte si ce dernier est accepté par l'arteface. Dans le cas contraire, c'est son bras qui est arraché. Blessée et aux portes de la mort, Sara enfile le gant et se retrouve investie du pouvoir de la Witchblade, qu'elle aura énormément de mal à contrôler au départ, et qui a la fâcheuse habitude de détruire ses vêtements quand il s'active.

 

Photo Witchblade

 

Un comics novateur à l'époque par les thèmes très adultes qu'il abordait, en droite lignée d'un Spawn, qui donna d'ailleurs naissance à la célèbre série The Darkness et qui eut même droit à son crossover avec Lara Croft. Une licence qui a fait rêver de nombreux fans en vue d'une possible adaptation cinéma jusqu'à ce que l'indéfendable soit commis : la série télé. Produite en 2001, avec Yancy Butler dans le rôle de Sara, la série fut une énorme déception puisqu'elle avait été douloureusement aspetisée pour ressembler à n'importe quel show post 90's, façon Highlander. Une série animée japonaise avait bien vu le jour également, mais nous étions très loin du matériau d'origine.

 

Photo Witchblade

Le Hollywood Reporter vient donc de révéler que la chaine NBC prévoyait de donner une nouvelle chance à Sara Pezzini puisque, en association avec Sony Pictures TV, le groupe serait actuellement en plein dévelopement d'une nouvelle série télé. Impossible de savoir pour le moment à quel degré de complétion se trouve le projet, ni même qui le réalisera et encore moins qui interprètera la nouvelle version de Pezzini, mais nous savons d'ores et déjà que c'est la productrice de Vampire Diaries, Caroline Dries, qui est en charge de l'écriture du pilote, chapeautée par quelques uns des auteurs du comics originel, dont Silvestri lui-même.

Pas sûr qu'on se retrouve au final avec la version dont on rêvait depuis notre adolescence mais laissons-lui sa chance. Ca ne pourra jamais être pire que ce à quoi nous avons eu droit il y a 16 ans de toute façon.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sandman
08/02/2017 à 21:56

mikegyver - je te conseil le film animé gen13 il est pas mal ^^

Murata
24/01/2017 à 21:00

@ Mikegyver : Ayant démarré les comics avec le 1er Spiderman (vivi celui où il se fait piquer par l'araignée radioactive) et étant lecteur plutôt assidu jusqu'au milieu des années 90 environ, je t'assure que les 90's ça a été l'explosion des héroines en string ! (et des gros flingues dans une moindre mesure). Mais attention j'ai pas dit que j'aimais pas hein, moi les bombasses en string j'adhère et j'adore ^^ et je n'ai jamais dit que c'était mal dessiné. Je dirais même que j'aimais mieux que ce que je vois maintenant, coincé du cul, politiquement correct et 1er degré à en mourir. Dans les 90's au moins on se marrait.

mikegyver
24/01/2017 à 16:04

@grift @murata

"...et le coté sexy de l'héroïne. Au dela de ça.."
"es héroines en string avec des seins dignes de manga !"

hein ? ca date pas de michael turner ou des comics des années 90, mais depuis la nuit des temps ca se balade en costume moulant vous etes au courant j'espere ?
et ca fait partie integrante des comics depuis le debut, donc je vois pas bien l'etonnement ou la remarque en fait.

c'est quoi le probleme ? que michael turner dessine mieux que les autres ? pas forcement, psylocke, jean grey, storm etaient plutot bien "balancés" dans les Strange des années 80 aussi.

bref je vois aucune derive, si le comics a bien marché, c'est aussi grace a l'histoire et la facon de la raconter, michael turner avait aussi fait Fathom, bien prenant au debut.

y'a eu pleins de bons trucs , gen 13, Danger Girl et celui avec red sonja et la fille qui porte un gant je sais plus le nom, alors certes toujours ultra sexy mais encore une fois ca l'a toujourts ete, et ca reste une norme dans les medias en general (que serait alerte a malibu sans les seins de pamela, que serait la tele realité sans le cul de kardashian ,etc..etc...)

sandman
23/01/2017 à 00:12

les deux première série était pas mal, l'animé plus que l'autre mais bon impatient de voir ça c'est un bon personnage mine de rien ^^

Murata
22/01/2017 à 20:16

Aaah les années 90, les gros flingues, les héros tellement bodybuildés qu'ils en sont disproportionnés et les héroines en string avec des seins dignes de manga !

Grift
22/01/2017 à 18:32

Le comics n'a jamais vraiment décollé au delà du Pitch de base. Malgrès de bonne idée (le concept des artifacts, the darkness, etc...) le scénario est toujours au raz des pâquerettes.

Ce qui a fait le succès du comics c'est le coup de pinceau de feu Michael Turner qui a lancé la machine et le coté sexy de l'héroïne. Au dela de ça..

Pas vraiment un comics culte à mon sens, mais bien représentatif des dérives des comics fin des années 90.

Euh!
22/01/2017 à 14:02

Rooo le sex-appeal de la comédienne avec son jean baggy...
(rien avoir avec le sex-appeal de la policière de sexy sushi si yen qui connaissent lol)
Enfin surtt rien avoir avec l'heroine ultra sexy du comics.
Un vrai carnage cette adaption ca à l'air super cheap.

tutube
22/01/2017 à 10:33

Il y a un mec bourré derrière l’héroïne : cela craint vraiment :-)

votre commentaire