The Witcher saison 3 : 5 monstres qu'on veut voir dans la série Netflix

JL Techer | 14 janvier 2022 - MAJ : 14/01/2022 17:09
JL Techer | 14 janvier 2022 - MAJ : 14/01/2022 17:09

Après deux saisons à succès sur Netflix, The Witcher reviendra pour une troisième. Voici les monstres qu'on veut voir face à Geralt de Riv dans cette suite.

Après avoir gentiment gagné ses galons dans la littérature de fantaisie et fait trembler le monde du jeu vidéo, Geralt de Riv a débarqué comme un authentique one-man-army dans le monde des séries sur Netflix, avec un succès insolent. La deuxième saison de The Witcher s'est installée dans le top des séries les plus regardées de tous les temps, et la showrunneuse Lauren S. Hissrich a déjà confirmé la mise en route d'une saison 3 pour la saga du Sorceleur.

Magie, amour, conspiration, haches qui percent des armures, un peu de sexe et une perruque blanche, la liste des ingrédients de The Witcher en fait le cocktail idéal pour un binge watching hypnotique. Mais la recette serait incomplète sans quelques sales bestioles et autres esprits maléfiques. Car que serait The Witcher sans ses monstres ? Un Tokyo sans Godzilla ? Paris sans ses trottinettes électriques ?

 

The Witcher : photoOn attend un discours du Pr Grant sur cette griffe

 

Dans le monde médiéval fantastique du Sorceleur, il faut bien survivre, et entre deux balades à cheval sur le continent, Geralt gagne sa croute en découennant des créatures sales et méchantes, mais pas que. Si les affrontements contre ces monstres avaient un goût de trop peu dans la saison 1, avec un étrange feeling à la Hercule/Xéna, la série a gagné ses galons épiques dans sa seconde salve d'épisodes, avec un bestiaire qui est venu s'agrandir pour toujours plus d'adrénaline et de répugnance.

Après les Myriapode, Léchi, Bruxa et Basilic, la série Netflix peut compter sur le formidable bestiaire à sa disposition dans les livres d'Andrzej Sapkowski ou les jeux de CD Projekt RED afin de donner fil à retordre à Henry "Geralt" Cavill. Voici quelques monstres qu'on espère voir passer au fil de l'épée du Sorceleur le plus badass de Kaer Morhen.

 

The Witcher : photo, The WitcherFaut bien aller au charbon pour gagner sa pitance

 

5 - Le Griffon

Assurément l'un des monstres iconiques de la saga The Witcher, le Griffon a pour beaucoup de joueurs été le premier contact avec la faune de The Witcher 3 : Wild Hunt. Créature féroce qui attaque les troupeaux et les humains, et plus si affinités, elle est dotée d'un corps, de pattes et de la queue d'un lion, alors que sa tête, ses ailes et ses serres sont ceux d'un aigle. L'affrontement entre Geralt et cet animal constitue l'un des premiers grands temps forts du jeu vidéo, mettant les joueurs à l'épreuve dans une spectaculaire joute aérienne et terrestre.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoOpération méchoui 

 

Il ne s'agit pas d'un monstre inédit créé pour la saga du Sorceleur, puisqu'on le retrouve dans les mythologies mésopotamienne, grecque et romaine et en Occident jusqu'à la Renaissance sur les armoiries des familles nobles, et même chez le sorcier à lunettes que tout le monde connait avec la maison Gryffondor. La saga présente quelques variations sur le thème du Griffon, avec l'Archigriffon, le Griffon Royal et l'Opinicus, une version encore plus furieuse qui aura fait pleurer plus d'un joueur.

Un combat entre le Griffon et Geralt apporterait une vraie bouffée d'air frais aux combats de la série Netflix en y apportant une verticalité inédite, là où le Sorceleur et ses ennemis sont bien trop souvent cloués au plancher des vaches. Voir s'envoler la bête puis fondre vers le sol en raclant le sol de ses serres acérées afin de saisir Geralt serait un grand moment à n'en pas douter.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoFauconnerie niveau expert

 

4 - Les Spectres

Hantant les cimetières et les cryptes, les spectres constituent une part importante du bestiaire fantastique. Souvent liés à un lieu ou à une personne en particulier, ces êtres fantomatiques sont la plupart du temps condamnés à errer sur terre en raison d'une tâche inachevée qu'ils n'ont pu accomplir de leur vivant. Il peut également s'agir d'êtres vivants transformés en entités spectrales à la suite d'une malédiction.

Apparus pour la première fois dans The Witcher 2 : Assassins of Kings, les spectres sont en réalité une grande famille : les banshees, dont le hurlement est capable de réveiller les morts et d'étourdir ses adversaires, les barghestes, sorte de chiens fantomatiques assoiffés de vengeance, et surtout les spectres de midi, êtres humains décédés suite à une malédiction lancée en plein midi, et spectres de minuit, qui ont subi le même sort, mais à minuit.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoLes racailles de l'autre monde

 

Les spectres de midi et de minuit hantent les cultures agricoles et les pâturages, et condamnent ceux qui les découvrent à danser avec eux jusqu'à ce que mort s'ensuive dans un Fest Noz fatal. Afin de se débarrasser d'un spectre, il faut impérativement pratiquer un désenvoutement, en retrouvant un objet qui appartenait à celui ou celle qui est devenu un spectre, auquel il tenait particulièrement, afin de le ramener à retrouver sa nature humaine et à accepter sa mort.

Une rencontre entre Geralt et un spectre de midi/minuit pourrait donner lui à un épisode à la Cluedo/Conjuring, où le Sorceleur enquêterait sur les causes du décès, et la raison de l'obsession du fantôme. L'occasion de montrer une autre facette du héros, l'enquêteur au flair et à l'instinct aiguisé, redoutable Hercule Poirot planqué dans le corps de Superman.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoUn spectre de midi visiblement ancien fleuriste

 

3 - Les Golems

Tout droit échappés des légendes hébraïques, les golems sont les elfes de maison sous stéroïdes de l'univers The Witcher. Ces monstres ont été créés par la magie à partir de pierre ou de bois afin de servir et obéir aveuglément. Avec leurs capacités de réflexion plus que limitées, leur force surhumaine, leur insensibilité et le fait d'être infatigable, ils sont de parfaits soldats, serviteurs et gardes du corps tout à la fois. Certains peuvent être des créatures élémentaires, de terre ou de feu.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoPas facile de trouver du bon personnel de maison

 

Geralt de Riv rencontre pour la première fois de la saga les golems dans The Witcher 2 : Assassins of Kings, et découvre alors qu'il existe même des golems parlant, dotés d'un certain degré d'intelligence, et d'une réelle capacité de jugement, quand bien même le but de leur existence reste souvent d'être condamné à garder un lieu et à en éliminer toute persona non grata.

Toutefois, c'est surtout sa confrontation avec l'un d'entre eux dans The Witcher 3 qui restera dans les annales, avec ses faux airs de combats de Souls-like, obligeant à user et abuser de roulades afin d'esquiver ses redoutables attaques. Une étape mettant les nerfs à rude épreuve avant une rencontre au sommet avec une certaine Chasse Sauvage. Il serait impensable que les showrunners de la série Netflix fassent l'impasse sur une telle rencontre. On imagine déjà Henry Cavill en sueur face à un golem qui pourrait le mettre à mort d'un seul revers de sa lourde main de pierre.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoEt celui-ci parle

 

2 - Les Fiellons

Étranges créatures dont l'apparence ne fait que souligner l'absurdité de leur existence, ils semblent être des sortes de cerfs ayant la rage et gonflés aux anabolisants. Les codex de The Witcher 3 les décrivent comme des "montagnes de muscles au sommet desquelles trône une tête cornue à la gueule bardée de crocs". En cadeau bonus, ces monstres ont un troisième oeil grâce auquel ils peuvent hypnotiser leurs victimes. Et ils régénèrent de leurs blessures à vitesse grand V. Tout un programme.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoTrope de jeu vidéo n°657 : viser le point rouge

 

Fiellon est synonyme de terreur dans la province de Skellige. Chaque rencontre avec l'un deux est un affrontement épique, qui nécessite une concentration et une tension de tous les instants. Capable d'envoyer voler n'importe quel cavalier à cheval d'un coup d'épaule et d'empaler plusieurs hommes à la fois grâce à ses bois, il s'agit du genre de bête que le Sorceleur préfère combattre en utilisant sa ruse plutôt que sa force. Et à ce qu'il parait, il existe même une version alternative de cette bestiole, appelée Morvudd, qui fait passer ses cousins pour des lapins de garenne.

Contrairement à ses petits camarades griffons, spectres et golems, les fiellons sont une pure création originale de l'auteur du Sorceleur. Il serait donc particulièrement à propos de la voir mettre ses sabots chez Netflix, afin de contribuer à asseoir l'identité visuelle du show, et à prouver que son bestiaire ne se limite pas aux poncifs du fantastique.

 

The Witcher 3 : Wild Hunt : photoKaméhaméhaaaa !

1 - Dagon

Sur l'île de l'Hirondelle Noire vit une créature millénaire, endormie depuis des temps immémoriaux, qui attend son heure pour venir conquérir les terres qu'il a abandonnées aux humains le temps de son long sommeil. L'ouvrage maudit intitulé "Hymnes à la folie et au désespoir" évoque ce Grand Ancien, dont la seule vision peut rendre fous les hommes.

Hommage rendu au mythe de Cthulhu dans le premier jeu The Witcher, Dagon est tout autant un easter egg qu'une déclaration d'amour du studio CD Projekt à H.P. Lovecraft. Le livre maudit, équivalent du Nécronomicon, le Grand Ancien endormi, les cultistes hantés par des cauchemars, tout y est, et toute la quête menant à la résurrection de Dagon est un pur plaisir lovecraftien.

 

The Witcher : photoIl est beaucoup plus impressionnant de loin

 

Évidemment, en tant que Dieu, il est immortel, et le seul moyen de pouvoir le terrasser est de vaincre une quinzaine de ses redoutables Acolytes appelés Vodyanois. La seule déception reste la taille de Dagon, version naine de son modèle littéraire, qui semble à peine dépasser Geralt de quelques têtes, alors que la cosmogonie lovecraftienne évoque une créature d'une quinzaine de mètres de haut.

Si les showrunners de la série pouvaient avoir la bonne idée de la jouer un peu plus épique, et de mettre Geralt aux prises avec le dieu mi-homme mi-poisson de la taille d'un immeuble, cela serait l'un des plus grands moments du show à n'en pas douter.

Tout savoir sur The Witcher

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Rakis
15/01/2022 à 10:41

@ James méllangé
Ben si tu n'aimes pas la série, ce qui est visiblement le cas, c'est simple, tu arrêtes de la regarder et tu laisses aux autres la joie d'un certain plaisir coupable, le charisme de Cavill, la beauté d'Anya Chalotra, les intrigues de cour, une fantasy sombre (avec d'intéressants retours dans le passé ou personne n'est vraiment blanc) et un bestiaire en folie.

James méllangé
14/01/2022 à 17:15

Ok j'ai compris popularité de Henry Cavill holala il a montée un pc gamer tous ça mais un moment faudra biens arrêter le massacre ?

votre commentaire