Sakugan : robots géants et Kaiju se préparent à l'affrontement sur Crunchyroll

Déborah Lechner | 7 octobre 2021
Déborah Lechner | 7 octobre 2021

L'anime Sakugan arrive en simulcast sur Crunchyroll, avec des robots géants et des Kaiju au programme de cette nouvelle aventure de science-fiction.

Après les différentes productions de ses franchises phares, AquarionSymphogear et Macross, le studio Satelight campe un peu plus sur son terrain de prédilection - le genre mecha - avec l'anime Sakugan qui vient de s'ajouter au catalogue. Cette nouvelle création est adaptée du roman Sakugan Labyrinth Marker de Nekotaro Inui, qui est issu de Project Anima, un projet d'animation collaboratif pour produire trois séries animées, dont une sur le thème de la science-fiction et du mecha. 

 

 

En se déroulant dans un lointain futur dystopique, Sakugan peut rappeler les animes Made in Abyss ou Deca-Dence. Il y est question d'une humanité vivant entassée dans des colonies exiguës et taillées dans la roche qu'on appelle le labyrinthe. Ceux qui sortent de ces zones sont appelés les Markers et s’exposent à un monde inconnu rempli de dangers, notamment d'énormes monstres.

La jeune Memempu, un génie de neuf ans qui a tout l'air d'avoir un sacré tempérament, supplie son père, Gagumber, présenté comme un célibataire peu débrouillard, de devenir un Marker afin de retrouver la trace de sa mère disparue. Il finit par accepter et forme, avec sa fille, une curieuse équipe partie explorer le labyrinthe. 

 

photoMemempu, qui devrait former un duo drôle et touchant avec son père

 

La série est écrite et réalisée par Jun’ichi Wada qui a notamment travaillé sur les séries Log Horizon, La Disparition de Yuki Nagato et SukaSuka. Le design des personnages a été confié au mangaka Yûji Iwahara, connu pour être l'auteur et le dessinateur du Roi des roncesDimension W et Darker Than Black. Les créatures sont quant à elles signées Shôji Kawamori, un habitué des licences Macross et Aquarion, qui a également participé à d'autres franchises mecha ou SF comme Ghost in the ShellDragon Pilot, Eureka Seven, Patlabor ou Ulysse 31.
 
Enfin, le mecha design est crée par Stanislas Brunet, dont le nom s'est retrouvé au générique d'Oban Star-Racers ou d'Aquarion EVOL, et du studio français No Border, qu'on a pu voir à l'oeuvre sur l'anime Carole & Tuesday, très sympathique au demeurant. On peut ainsi compter sur du beau monde pour bichonner cette production, disponible en simulcast sur Crunchyroll à partir du 7 octobre 2021.
 
Ceci est un article publié dans le cadre d'un partenariat. Mais c'est quoi un partenariat Écran Large ?
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
zetagundam
07/10/2021 à 21:30

1er épisode générique et sans surprise mais très sympa.

Plus qu'à espérer que la production ne se foire pas pour la suite, notamment en noyant le tout sous une énorme couche de drama inutile et en donnant une fin à la "evangelion" comme cela ce fait trop souvent à mon goût et surtout sans maitrise et justification, car je pense qu'il y a matière à faire une excellente série d'aventure malgré le sentiment de déjà-vu de ce 1er épisode.

votre commentaire