Vincenzo sur Netflix : une bande-annonce à la Guy Ritchie pour la comédie policière sud-coréenne

Geoffrey Nabavian | 9 mai 2021
Geoffrey Nabavian | 9 mai 2021

Vincenzo est une série produite en Corée du Sud aux allures de comédie policière à la Guy Ritchie.

Vincenzo est une série qui suit un jeune homme italo-coréen en visite dans son pays de naissance. Avocat de métier, il est mis face aux agissements illégaux d’une firme de produits pharmaceutiques. Il décide de punir ces criminels. Mais au lieu de tenter des procès, il va employer la manière forte : Vincenzo, en effet, n’est pas seulement un plaideur, il est aussi un mafieux.

Cette série comptant une vingtaine d’épisodes fait donc se succéder intrigues policières, bagarres, scènes d’action cocasses et moments de romance dans une atmosphère électrique. En arrière-plan, on peut prévoir a priori une critique de la Corée du Sud actuelle, de son économie, de ses grandes entreprises et de la corruption qui règne dans certaines hautes sphères.

 

photo, Jeon Yeo-been, Song Joong-kiUn antihéros qui va tous les éclater

 

Série réalisée par Kim Hee-won et scénarisée par Park Jae-beom (scénariste sur la série coréenne Good Doctor), Vincenzo semble se rapprocher de certains des premiers films de Guy Ritchie, en particulier Snatch, qui voyait notamment des mafieux américains débarquer à Londres pour essayer d’y conclure une affaire. Ici, le héros « formé » en Italie retrouve la Corée du Sud pour y affronter de multiples bandits.

D’autre part, Vincenzo paraît s’inscrire dans le même mouvement que de nombreux films coréens sortis ces dernières années : leur but semble être d’utiliser le cinéma de genre afin de dénoncer les inégalités qui ont cours actuellement dans le pays. On pense bien entendu à Parasite, satire sociale à l’humour parfois délirant, mais aussi à Dernier train pour Busan.

 

 

La bande-annonce révélée par Netflix laisse deviner une série façon comédie policière, avec une intrigue mouvementée. Les personnages paraissent écrits avec de gros traits : les ennemis du héros sont d’emblée présentés comme « des méchants ». Les scènes de bagarre et d’action évoquent beaucoup le style nerveux de Guy Ritchie, et en même temps, l’esthétique semble soignée.

Dans le rôle central, on retrouve Song Joong-ki (déjà vu sur Netflix dans Space Sweepers), entouré par Jeon Yeo-been (vue de même sur Netflix dans Night in Paradise), Jo Han-chul (Destruction Finale), ou Kim Yeo-jin (Ivre de femmes et de peinture). Vincenzo est disponible sur Netflix depuis ce 9 mai.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
dozen
13/05/2021 à 02:52

un vrai bijou, mon 1er kdrama (je pensais que c'était que des histoires d'amour mais non)
un casting de qualité, une mise en scène au top!

Luali
10/05/2021 à 21:45

C'est vraiment l'un des meilleurs drama que je n'ai jamais vu

Okay
09/05/2021 à 18:33

Sérieux... C'est quoi cette première saison avec 20 épisodes d'1h20 chacun... Interminable, ça va en refroidir plus d'un.

votre commentaire