Splinter Cell : le scénariste de John Wick en dit plus sur sa série Netflix tirée du jeu vidéo

Antoine Desrues | 27 mars 2021
Antoine Desrues | 27 mars 2021

Derek Kolstad, le créateur de John Wick, a donné plein d’informations sur son projet d’adaptation en série animée de la saga d’infiltration Splinter Cell.

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, Netflix a décidé de se tourner massivement vers l’animation. De Jurassic World : La Colo du Crétacé à Pacific Rim : The Black en passant par le projet d’adaptation de Tomb Raider, le grand N a beaucoup misé sur ce format au travers d'accord sur des franchises importantes. Et parmi ces propositions de séries, on est assez curieux de voir à quelle sauce va être mangé le jeu vidéo Splinter Cell. La célèbre franchise d’espionnage d’Ubisoft, dont le premier volet a été scénarisé par le légendaire Tom Clancy, a été confiée au créateur de John Wick, Derek Kolstad.

À l’occasion de la sortie aux États-Unis du film Nobody (qu’il a scénarisé), Kolstad s’est entretenu avec Collider, notamment pour expliquer qu’il ne reviendrait pas sur les prochains volets de John Wick, actuellement en post-production. Pour autant, le monsieur n’a pas chômé, puisqu’il a presque fini la Bible (gros document regroupant les éléments importants d’une série, à commencer par des fiches personnage) de la première saison des aventures de Sam Fisher :

 

photoRegard concerné de l'espion de jeu vidéo

 

“La première saison a officiellement reçu un greenlight, et elle sera constituée de huit épisodes. Je suis en train de terminer la Bible, que je vais bientôt envoyer.”

Kolstad a néanmoins précisé que le plan de Netflix devrait consister à produire au moins seize épisodes sur deux saisons, qui seront chacune indépendantes, au-delà de l’évolution du personnage de Sam. En bref, Kolstad a prévu d’écrire au moins deux missions distinctes, avec ses méchants respectifs et les arcs narratifs qu’elles vont engendrer, le tout sur une durée finalement courte :

 

photoLes lunettes ne sont plus seulement utiles pour la vision nocturne...

 

“J’aime beaucoup l’idée des épisodes de 20-30 minutes. J’aime aussi l’idée de suivre deux temporalités différentes, et être introduit à un personnage à ses débuts tout en voyant là où il en est maintenant, parce que le public en veut forcément plus. […]

Je veux juste épurer [la série] au maximum. Et je sais que je suis un scénariste, et que je devrais dire : ‘Vous devriez vraiment lire mes dialogues’, mais j’aime bien les scènes muettes. Et avec l’animation, c’est tellement puissant de pouvoir faire une suite d’événements avec juste de la musique. Ce sont des moments focalisés sur les personnages. Et Splinter Cell a été un bonheur sur ce point.”

Splinter Cell devrait donc servir d’origin-story à notre agent spécial de la NSA, tout en rappelant pourquoi il est le meilleur dans son domaine. En tout cas, Derek Kolstad a l’air de se spécialiser dans les adaptations de jeux vidéo, puisqu’il devrait également s’occuper d’une série sur le tueur à gages Hitman, et un long-métrage dédié à la franchise Just Cause. L’auteur a par ailleurs précisé que Splinter Cell devrait se réaliser en environ dix-huit mois (une durée standard pour ce genre de productions), donc il faudra patienter au moins jusqu'au dernier trimestre de 2022.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire