Tiny Pretty Things : la série Netflix qui se la joue Black Swan rencontre Suspiria

Geoffrey Nabavian | 14 décembre 2020 - MAJ : 14/12/2020 18:47
Geoffrey Nabavian | 14 décembre 2020 - MAJ : 14/12/2020 18:47

Tiny Pretty Things est une série pour ados qui transpose des romans à succès, et déroule un suspense à la Black Swan dans une école de danse cachant des secrets, évoquant Suspiria.

L’héroïne de Tiny Pretty Things, la jeune Neveah, a la chance d’être choisie par une prestigieuse école de danse de Chicago pour intégrer ses rangs. D’emblée, ceux et celles qui l’ont recrutée mettent la barre très haut : elle doit travailler sans relâche pour devenir la meilleure élève. Mais il y a peut-être pire : elle a en fait été sélectionnée pour remplacer la précédente élève vedette, qui a fait une chute du quatrième étage.

Cette série sur la danse en dix épisodes d’une heure environ, est adaptée des livres à succès de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton. Des romans de style young adult, déroulant une intrigue palpitante à la Hunger Games dans un cadre réaliste, comme pouvait l’être celui de la saga littéraire After. Si la concurrence, la pression et les coups bas pouvant régner au sein d’une grande école de ballet sont évoqués, c’est le suspense qui constitue le cœur de cette production.

 

photoJe te montre : regarde, le prochain coup de pression du scénario va venir de là

 

La figure de la danseuse devant se dépasser, en venant parfois à rêver de tuer ses concurrentes ou concurrents, évoque bien sûr Black Swan, film de 2011 au colossal succès critique et public (produit pour 13 millions de dollars, et ayant engrangé plus de 350 millions au box-office mondial). Mais plutôt qu’un ballet professionnel, Tiny Pretty Things préfère prendre place parmi des élèves danseurs, de manière à ce que son public cible s’identifie à eux facilement, mais aussi pour évoquer un film culte se déroulant dans une angoissante école de danse : Suspiria.

Ce classique de l’horreur signé Dario Argento – objet d’un remake assez personnel de Luca Guadagnino en 2018 – confrontait ses jeunes héroïnes à des sorcières dirigeant ladite école. Sans être fantastique, Tiny Pretty Things n’en prend pas moins place dans un établissement dirigé par des professeurs peu rassurants, qui paraît cacher des secrets graves.

 

 

La bande-annonce dévoilée par Netflix promet une série visant l’efficacité, avec des personnages écrits de manière à ce que chaque spectateur y trouve son compte et puisse s’identifier, et une atmosphère à la fois dangereuse et sensuelle.

Créée par Michael MacLennan, scénariste sur la série Queer as Folk version US, Tiny Pretty Things compte à son casting Kylie Jefferson, danseuse professionnelle endossant ici le rôle principal, sans expérience d’actrice préalable, ainsi que Casimere Jollette (vue dans Divergente), Shaun Benson (la série The Boys) ou Lauren Holly (actrice dans la série NCIS : Enquêtes spéciales, et ex-compagne de Jim Carrey).

Tiny Pretty Things est une série à voir sur Netflix depuis ce 14 décembre.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Pandora
29/12/2020 à 16:19

Vu jusqu'au bout!
Ne vaut que par la danse, cours et représentations, parce que j'aime çà!
Sinon, plutôt nul, "agrémenté" de trop de scènes de cul homo et hetéros!

Bubble Ghost
15/12/2020 à 10:17

V e@, merci de ton retour. C'était ce que j'avais en tête en voyant le trailer. Mais bon, Geoffrey a parlé de Suspiria. ça a éveillé mon intérêt. Même si Hunger Game a eut un peu tendance à le calmer. Bref, mon instinct me dit de suivre ta recommandation. ça sera "ou pas". De toute de façon, j'ai déjà trop de truc bien en attente.

V e
15/12/2020 à 01:05

3 épisodes vus cest vraiment un énième sous-gossip girl en tutu sans intérêt.
L'ennui est global.

Bubble Ghost
15/12/2020 à 00:11

Article de présentation intrigant. Mais sans plus. Même si vous m'avez eut à Suspiria. En tout cas, j'espère qu'il sera complété par un autre, qui en fera une évaluation critique complète, histoire de savoir si je me lance dans cette curiosité... Ou pas...

votre commentaire