True Detective : Cary Fukunaga, le réalisateur de la saison 1, clashe le showrunner

La Rédaction | 28 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 28 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Depuis la première saison de True Detective, Cary Fukunaga est un réalisateur en vue. Il vient de revenir sur la difficile collaboration au cœur de la série.

True Detective est un des derniers grands succès internationaux de HBO. Au cœur du réacteur, deux artistes, dont la rumeur veut qu’ils aient été parfois en sévère désaccord. Dans un entretien accordé à GQ, le metteur en scène a largement accrédité cette idée et adressé un fion cosmique de l’enfer au showrunner Nic Pizzolatto.

 

Photo Cary Fukunaga, Matthew McConaugheyCary Fukunaga et Matthew McConaughey sur le tournage de True Detective

 

Ce dernier a écrit tous les épisodes de la série. Si la saison 1 a été bien reçue par la presse et le public, c’est néanmoins lors de son quatrième épisode que les mâchoires se sont sévèrement décrochées, à l’occasion d’un plan-séquence dément, où Matthew McConaughey, infiltré dans un gang de bikers, faisait un petit carnage.

Sauf que d’après Cary Fukunaga, Nic Pizzolatto n’a pas du tout apprécié l’idée, l’obligeant à se battre pour conserver le plan le plus iconique de la série dans le montage final :

« Nic voulait le couper en post-production. Il n’a pas aimé que je campe sur mes positions. Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a rien de vraiment inventif dans True Detective. Ce n’est qu’une série policière de plus. Autant faire quelque chose de fun. »

 

AfficheUne fantastique première saison

 

Une déclaration bien moins anodine qu'il n'y paraît, puisqu'elle consacre le showrunner comme un auteur finalement responsable de bien peu de choses dans le succès du show.

Autre élément intéressant de l’interview, le réalisateur évoque la création de Maniac, la série qu’il a dirigé pour Netflix. Et d’après lui, le géant de la SVOD a une nouvelle manière d’appréhender les négociations.

« Parce que Netflix est une entreprise qui mise sur les données, ils savent exactement comment se comportent leurs spectateurs. Par conséquent, ils peuvent regarder ce que vous êtes en train de faire et vous prévenir : "Nous savons, en nous basant sur nos datas que si vous faites cela, nous perdrons tant de spectateurs..."

 

Photo Jonah Hill, Trudie StylerManiac

 

C’est donc une nouvelle forme de mémo, il n’est plus question de dire : "négocions, et peut-être que je l’emporterai". L’algorithme aura toujours la main à la fin du débat. La question devient donc, voulons-nous prendre une décision créative, au risque de perdre une partie du public ? »

Maniac sera-t-elle pour autant une série dénuée de créativité ou de prise de risques ? Rien n’est moins sûr. Verdict le 21 septembre.

 

Affiche

Tout savoir sur True Detective

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Pak
28/08/2018 à 23:57

Malgré que : "C'est bon ça"

Pak
28/08/2018 à 23:56

La ferme Raiden

Cooper
28/08/2018 à 23:07

@ jolie troll ( malgré que la saison 2 sois pas si mal )

Raiden
28/08/2018 à 22:57

La saison 2 de true détective est bien bien meilleur que la première qui est surestimé !!

votre commentaire