Séries

Walking Dead Saison 8 Episode 1 : Rick Hunter contre Negagan

Par Jacques-Henry Poucave
23 octobre 2017
MAJ : 21 mai 2024
13 commentaires
Photo Andrew Lincoln

Achevée sur une interminable scène d’action à la mollesse devenue légendaire, la saison 7 de Walking Dead avait laissé un goût amer dans la bouche de tous ceux pour lesquels sombrer dans le coma en plein visionnage n’est pas bon signe. Il n’empêche, on espérait qu’à l’occasion du duel entre Rick et Negan, AMC doperait un peu sa série phare. Attention spoilers !

 

SLEEPING DEAD

A Alexandria, sur la Colline, on se prépare à la guerre. Des lames sont forgées, les véhicules sont renforcés de plaques de tôle. Malgré le décès abrupt de son charisme, Andrew Lincoln se livre à un petit discours pour donner le feu sacré à des figurants promis à un sort funeste. Dwight communique, avec la discrétion d’un pachyderme sous PCP, avec les rebelles, tout en faisant mine d’œuvrer pour Negan. De son côté, Carol veille à la bonne progression de la Horde découverte à l’issue de la précédente saison.

 

Photo zombieDrame de l’acné

 

Et nous avons droit au gros rebondissement annoncé depuis peu par AMC, l’annonce d’un saut dans le temps, dont on ignore à cet instant s’il est bien réel ou aura le statut d’un rêve plus ou moins prémonitoire. Toujours est-il que quelques plans situés juste avant le générique de ce premier épisode nous présentent un Rick à la longue barbe blanche, assoupi, manifestement plus âgé, équipé d’une canne. A-t-il comme dans les comics, survécu à Negan au prix de notables nouvelles mutilations ?

Sans doute réveillés de quatre ans de coma éthylique, les scénaristes ont réalisé qu’il fallait un minimum d’enjeux dramatiques pour nous maintenir éveillés, et se gardent bien d’en dire plus pour le moment. Ils préfèrent nous proposer une séquence fonctionnant à la manière d’un miroir, où Carl évolue dans une station service (à la manière de son père dans le tout premier épisode de la série), avant de croiser un survivant que Rick chasse. L’occasion de montrer la froideur de notre héros, pas ému pour un sou par le sort de l’homme.

 

Photo zombieAttention aux échardes

 

Parallèlement, les troupes de Rick éliminent une à une les sentinelles de Negan, se préparant à l’assaut. De toute évidence, ses troupes envisagent la chose comme une bataille finale, tandis que Rick, désormais totalement impitoyable, tue un des derniers vigiles de Negan en le livrant en pâture à un zombie. Les chefs de la Colline, Alexandria et le Royaume se livrent à un concours de la diction la plus approximative, avec une telle réussite qu’il est extrêmement difficile de déterminer le gagnant.

 

MORNE PLAINE

À la faveur d’une diversion à base de horde de zombies et de gazoline, les gentils rebelles de première année de cours de théâtre tentent d’assiéger la forteresse de Negan. On suppose qu’ils ont prévu un élément de surprise ou une quelconque blagounette, parce qu’avec une vingtaine de figurants armés de Citroën CX et de tôle ouillée, ils auront un peu de mal à en finir avec leur ennemi juré.

 

AfficheLa guerre totale. Un jour. Peut-être

 

Mais nous retrouvons Old Rick, qui sommeille toujours en écoutant un remix pourri de Queen en maudissant probablement le maquilleur qui a voulu le transformer en Santa Claus alcoolique. Après ce bref intermède, nous apprenons que Gregory, le type qui se comporte comme le pire des traîtres depuis deux saisons, est effectivement un traître, puisqu’il annonce s’être rallié à Negan. Parce que les choses sont bien faites, l’information n’a à peu près aucun effet, puisqu’un poivrot avec l’aura d’un cocker n’est jamais parvenu à infléchir la moindre révolution.

Parallèlement, les lieutenants de Negan brûlent vifs grâce au piège concocté par Rick et les siens. Mais le méchant ne semble pas s’en émouvoir outre mesure, alors que les gentils commencent à tirer sur les murs et les vitres alentours, pour bien montrer que même le mobilier urbain n’échappera pas à leur rage destructrice.

 

Photo Norman Reedus, Melissa McBrideGrosse grosse tension

 

Alors qu’il est sur le point de coller une balle dans la tête de Negan, Rick déserte le champ de bataille avec ses copains vandales, parce que… heu… parce que yolo ? De son côté, Gregory abandonne le cureton pourtant venu le sauver (yolo bis), nous laissant avec un suspense insoutenable quant au sort d’un des personnages les moins intéressants de la série.

La horde déferle sur le camp de base de Negan, tandis que les effectifs de Carol semblent faire face à un piège à base de fumigènes et de morts-vivants. Notre pauvre super cureton se retrouve face à Negan, qui sourit toujours comme un gogol malgré une situation pas exactement positive, puisqu’il se trouve dans un petit bâtiment préfabriqué, entouré de zombies.

 

LE PERE NOEL EST UNE RACLURE

Nous retrouvons Santa Rick avec une mioche qui l’appelle papa, sous le regard enamouré de Michonne, en pleine crise d’hyperglycémie. Mais quelques plans de coupe sur les yeux hallucinés de Rickounet nous indiquent qu’il s’agit d’une vision, d’un rêve, ou d’une pure hallu. En guise de conclusion, nous retrouvons notre héros s’adressant à ses hommes, au milieu d’un discours dont on ignore s’il a pour but de galvaniser les combattants ou d’entamer une campagne de prévention contre la neurasthénie.

 

Photo Andrew Lincoln, Lauren Cohan« Chouette, y a pâté de couenne à la cantoche. »

 

Blague à part, il s’agit probablement d’une des ouvertures les plus indigentes de toute la série. Walking Dead nous a habitués depuis plusieurs années à entamer son marathon par un chapitre très chargé en action, censé nous fouetter le sang. C’est encore une fois le cas, mais le show fait face à plusieurs écueils notables.

Puisque nous savons tous que les bons vont gagner et les méchants l’avoir bien profond, on comprend mal pourquoi Walking Dead joue à ce point les prolongations et le faux suspense. Quitte à nous offrir de l’action, autant aller jusqu’au bout. Mais, comme le révélaient les derniers segments de la saison 7, on a la curieuse impression que AMC a décidé de couper dans le budget, tant les maquillages paraissent moins détaillés, les trucages numériques embryonnaires et la dimension spectaculaire rabotée.

Pire, après ces 45 minutes, la situation de départ n’a pour ainsi dire pas évoluée, du moins pas dans une mesure qui justifie plus d’une douzaine de minutes de narration. Et quand l’ensemble de la reprise s’avère mollement montée et interprétée, difficile de comprendre l’orientation de la production, sauf à considérer que Walking Dead, considérant son public comme acquis, a pris la décision d’investir de moins en moins, histoire de maximiser ses bénéfices.

Soit un mélange de je-m’en-foutisme et de dédain qui en dit long sur l’avenir du show.

 

PhotoBarbaRick 

Rédacteurs :
Note de la rédaction
Tout savoir sur The Walking Dead
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Trier par:
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
icon arrow down
Pictogramme commentaire 13 commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rahan les tape

Je sais pas si je dois m’arrêter là ou comme dit plus bas mater ça comme un nanar et rigoler devant les faiblesses toujours plus criantes et navrantes. Les mecs ne lisent pas les avis extérieurs ou quoi? Ils ont rendu risible un sacré potentiel en l’espace d’une saison pour moi.

john

Aie aie j’ai finis la saison 7 désastreuse… Je crois que je vais m arrêter la… Snif si seulement darabo t pouvez faire un épisode final…

raff8

j’ai passé tout l’épisode a crier devant ma télé « mais tire Rick bordel, tire! » Le gars a genre un créneau de 20 min pour shooter Negan et terminer la guerre et il préfère consommer toutes ses balles sur des vitres…il tire moins bien qu’un stormtrooper
je sais qu’ils doivent faire tenir la guerre contre les sauveurs toute la saison mais la va falloir revoir l’écriture
et visiblement y avait pas le budget pour engager des sauveurs dans l’épisode, on les entends tirer mais on on voit personne (grosse crise de rires )
perdu AMC, perdu
mais du coup ça donne presque envie de regarder ça comme un nanar à attendre les erreurs et les faux raccords

StarLord

Mais quel épisode de merde! Je crois que c’est le pire épisode de la série.
AMC se fout clairemment de la gueule du téléspectateur

Je rejoins parfaitement ton avis @Kouak! Quel épisode stupide!!!

Marc

la première saison est magistrale !!! il est peut être temps dé conclure cette série,, j’ai l’impression de voir toujours le même episode ! conclure cette série en trouvant le moyen d’arrêter ce fléaux, appel au scénaristes trouver une conclusion à Walking Dead ,