Twin Peaks - saison 3 épisode 16 : Faux-Sanglants

Benjamin Malka | 28 août 2017
121
Photo

Plus qu'un come-back, cette saison 3 de Twin Peaks apparaît comme une œuvre somme extrêmement ambitieuse et sans concessions de la part de ses deux auteurs. 

L'épisode 15 nous annonçait à demi-mots le retour à la raison de son emblématiques héros Dale Cooper. L'impatience était donc de mise.

ATTENTION SPOILERS

 

Photo

 

 

DOPPLEGANGER DE MALHEUR

Nous avions laissé l'impitoyable Bad Coop avec Richard, en voiture vers les coordonnées communiquées par Diane. Ils atterrissent ainsi non loin de Twin Peaks, dans un sentier proche d'un gros rocher. Le Doppleganger fait une nouvelle fois preuve d'une cruauté sans pareille, envoyant richard en éclaireur. Ce dernier, en arrivant aux coordonnées exactes, se voit violemment électrocuté et meurt sur le coup. Le tout, sous l’œil distant de Jerry Horne, sorti des bois et toujours sous l’emprise de THC. Ce qui marque encore plus la violence de la scène sont les quelques mots du Bad Cooper, qui appelle Richard "My Son", sans affect aucun. Ce qui confirme qu’il était donc bel et bien son fils, en somme. La scène se conclut sur l'envoie d'un curieux SMS à destination de Diane. Il ne fait aucun doute que le Bad Coop se dirigera ensuite vers Twin Peaks.

 

LA LOI, C'EST LUI

Dougie, après s'être pris une gigantesque décharge électrique en pleine tête, se retrouve quant à lui logiquement à l’hôpital. Entouré de sa femme, son fils et son patron. Le suspens insoutenable quant au retour de Dale Cooper à la raison est ainsi palpable tout le long de la scène, où les formidables frères Mitchum font également leur apparition. Une fois tout ce beau monde éloigné, le bruit étrange entendu par Ben Horne dans son hôtel retentit. Et là, comme par magie (noire), notre héro favori reprend enfin ses esprits.

Il commence par apercevoir Mike, dans la Red Room, qui lui donne la fameuse bague turquoise. Cooper lui demande également, grâce à une mèche de ses cheveux, de lui créer un autre double. Probablement pour piéger le doppleganger, toujours en vie.

 

Photo

Décidément, il en prend pour son grade, ce pauvre Cooper

 

S’en suit une scène absolument délectable où la musique du générique retenti et où nous retrouvons enfin Cooper en pleine possession de ses moyens, agent du FBI intrépide et facétieux. Il se dirige ainsi vers Twin Peaks à l’aide des Mitchum, bien décidé à enrayer le mal qui ronge la ville. Voilà qui rempli nos cœurs de joie, Kyle Maclachlan étant toujours aussi impeccable dans le rôle qui a défini sa carrière. Avec lui, c’est un peu de l’esprit original de la série, plus léger, qui reviendra probablement dans les deux épisodes finaux.

 

 

STRESS DU QUOTIDIEN

Dans le même temps, c’est un concours de circonstances ahurissant qui se déroule devant la maison de la famille Jones. Hutch et Chantal les attendent pour leur faire la peau, le FBI débarque pour embarquer la famille, et les Mitchum ferment la marche pour remplir leur maison.

Le couple de tueurs, en difficulté face à toute cette agitation, n’est pas au bout de ses peine car un voisin travaillant pour une entreprise au nom polonais, s’offusque de la position de leur camion. Il n’en fallait pas moins pour que tout cela termine en bain de sang, qui voit les deux tueurs à gages criblés de balles et mourir de la manière la plus improbables qui soit, par la main du voisin qu’il ne fallait pas emmerder. Ce dernier, qui nous rappelle un peu Michael Douglas dans Chute Libre, termine aux mains du FBI, faces au Mitchum, médusés, qui eux prennent la fuite.

 

Photo

Enfin.

 

TULPA AVEC MOI

Que cela soit à Buckhorne avec Diane ou à Twin Peaks avec Audrey, c’est ensuite la même thématique qui est abordée dans deux contextes différents.

Le SMS du Doppleganger, « J ALL », était bien à destination de Diane, qui, assise au bar de son hôtel, se rappelle au bon souvenir de Cooper avant d’être assommée par ledit message. Suite à quoi elle se rend dans le bureau de Gordon Cole, afin de lui raconter la fameuse nuit de sa rencontre avec le Doppleganger. Vu la tension et le jeu intense de Laura Dern lors de la scène entre ses deux personnages dans la prison de Buckhorne, nous nous doutions bien qu’ils avaient un passif tumultueux.

Diane raconte ainsi qu’elle s’est fait sauvagement violer par Mister C, après quoi elle ne se sentait plus elle-même. A tel point qu’elle se met à sortir son arme pour apparemment tuer toute l’équipe du FBI, avant que Tammy et Albert ne la neutralise, et qu’elle ne disparaisse, tel un Tulpa.

Cette scène, lourde de sens, nous indique que Diane était non seulement sous les ordres du Doppleganger et qu’elle n’était qu’un double crée par ce dernier. Mot issu de la mythologie tibétaine, le Tulpa signifie donc une création de l’esprit capable de penser par elle-même et d’effectuer des actions dans le monde réel. Le sort de la Diane original est donc plus que flou, et on ne sait pas si elle a été assassinée par le Doppleganger. Dans tous les cas, Gordon Cole et son équipe doivent désormais retrouver le bon Cooper.

 

Photo

Laura Derne se transforme en perle. Et non, vous ne rêvez pas.

 

L’autre passage qui se réfère à ces créations de l’esprit met en scène Audrey Horne. C’est sans aucun doute le personnage qui a jusque là bénéficié des scènes les plus troublantes du show, et dont le rôle s’annonce plus important que nous ne le pensions. Enfin arrivée au Roadhouse, Audrey semble perdue, jusqu’à ce que l’orchestre annonce au public la fameuse « Audrey’s Dance ». Le personnage se met ainsi à danser, comme dans les premières saisons, avec en fond la musique jazzy créée par Badalamenti. Un moment d’une certaine étrangeté, interrompu par une soudaine bagarre entre deux hommes.

A ce moment précis, Audrey implore son mari de la sortir de là, avant qu’elle ne se retrouve seule, dans une pièce blanche, face à un miroir. Audrey est-elle aussi un Tulpa, suite au viol du Doppleganger ? Est-elle la fameuse rêveuse par qui tout arrive ? Où est-elle simplement en train de rêver son rôle dans la série ? Difficile à dire, mais tout cela est fascinant, et follement lynchien, et rappelle son bouleversant Mulholland Drive.

 

Photo

Audrey, définitivement fascinante

 

 

Toutes ces scènes autour des Tulpa et autres doubles maléfiques nous questionnent car c’est bien cette thématique qui semble être au cœur de cette troisième saison, elle-même une sorte de doppleganger des saisons originales. A savoir similaire mais sans l’être foncièrement, car bien plus sombre et torturée.

Voici donc un épisode riche et satisfaisant à bien des égards, avec ce qu’il faut de clins d’œil aux premières saisons pour ravir tout le monde. La perspective du final, qui verra enfin le retour de Cooper à Twin Peaks, but ultime de cette saison, promet d’être un sacré moment télévisuel.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Sicca Area_85158
14/12/2017 à 23:11

Moi je pense qu'Audrey n'est en faite jamais revenu et toujours dans le coma depuis l'explosion... Ils évoquent son coma d'ailleurs dans un épisode...et donc ce n'est qu'un rêve.

The Man from Quantic World
06/09/2017 à 14:44

Death in Venise - The Return
Cela sonne plutôt bien ! Avec en prime, Mark Frost au scénar' et Lynch comme réal'
Ils pourraient vendre le pitch comme la saison 4 de TP...
J'y crois ! On doit tous y croire !!!

Cela a bien marché pour ce brave Ed Hurley et sa dulcinée...

The Man from Quantic World
06/09/2017 à 14:38

@Sawyer
J'ai adoré ton effet !!! Bien meilleur que le mien !!! J'y ai vraiment cru et que finalement, tu serais enfin réconcilié avec TP !!! Plus aucun espoirs dans ce monde de fou...
Par contre les deux derniers se font désirer mais au point où j'en suis, je peux bien attendre 25 années de plus !!! Life goes on with or without TP...

theowlsarenotwhattheyseem
06/09/2017 à 11:06

Pas Malka , pas Malke , stoplait !

Sawyer
06/09/2017 à 10:57

@ theowlsarenotwhattheyseem

Bon, il est temps d'abandonner ce troquet... maintenant, il faut choisir : des deux bistrots que tu me proposes, où va-t-on aller boire des coups ?

Je me tâte...

theowlsarenotwhattheyseem
06/09/2017 à 10:54

@sawyer

Je pense qu'un malheur ne venant jamais seul , après le massacre de Twin Peaks j’appréhende vraiment celui annoncé de Blade Runner ( c'est mon coté défaitiste ) .
Et du coup , je pense qu'une suite de Mort à Venise , mais en mieux , car du jamais vu , est tout à fait envisageable ......
J'attends impatiemment l'avis de Benjamin Malka sur le sujet pour savoir quoi en penser .

theowlsarenotwhattheyseem
06/09/2017 à 10:21

Perdu Sawyer , perdu !

Lis plutôt ça :
https://www.ecranlarge.com/series/dossier/997522-twin-peaks-saison-3-episodes-17-et-18-retour-vers-le-futur

et ça :
https://www.ecranlarge.com/series/dossier/997533-twin-peaks-saison-3-et-si-lynch-vous-avait-trolles-comme-des-cochons

Sawyer
06/09/2017 à 09:19

@ theowlsarenotwhattheyseem

Encore une histoire de priapisme... décidément, on n'en sort pas.

Certains se demandent pourquoi Benjamin Malka n'a toujours pas pondu son article sur les épisodes 17 & 18.
En fait, grâce à moi (toute modestie mise à part !), il s'est empressé de regarder les films de Visconti qu'il n'avait pas encore vus (films que j'avais, ici-même, chaudement recommandés)... et du coup, il n'a plus du tout envie de revenir à cette saison3 de TP.
Quant on a goûté au caviar, on ne veut plus revenir au pâté Hénaff !

Nini99
06/09/2017 à 08:51

Personnellement j'ai été dégouté par cette pseudo fin. Une saison pour moi nulle et sans intérêt que j'ai regardé quand même en mémoire des deux precedentes que j'avais adoré. Il y a 25 ans j'avais encore les yeux innocents de toutes ces séries que l'on nous mitraille à longueur de journée et twin peaks était un ovni sur les écrans. Cette saison ne pouvait pas explosé comme les précédentes. Maintenant soit ils font une quatrième qui débroussaille tout ça soit ils laissent tomber définitivement. Cela ne reste que mon avis.

theowlsarenotwhattheyseem
06/09/2017 à 08:15

@sawyer

Fait pas le malin Sawyer , moi je les ai vus , et tu vas pleurer comme les autres .......;

L'épisode 17 débute par ce dialogue entre Albert et Gordon Cole :
A: Tu t'es ramollit avec l'age !
GC : pas là où il faudrait ........( et cela sous le regard pseudo-gêné-truitonien de Tammy )

La classe David , la vraie classe , cela valait vraiment le coup d'attendre 26 ans

Plus

votre commentaire