Falcon et le Soldat de l'Hiver saison 1 épisode 6 : le pire de Marvel depuis longtemps ?

Antoine Desrues | 23 avril 2021 - MAJ : 23/04/2021 15:55
75
affiche

Après des épisodes à la qualité plus que variable, Falcon et le Soldat de l’Hiver tente un climax bien trop ambitieux pour ses frêles épaules.

Malgré sa courte durée, Falcon et le Soldat de l'Hiver a plutôt surpris pour son inconstance qualitative, oscillant entre pistes de réflexion intéressantes et ennui mortel. Étant donné que l’épisode 5 a semblé lever toute la fonte nécessaire à l’évolution des personnages dans le futur du MCU, l’auteur de ces lignes hebdomadaires a senti venir le coup d’un final pensé comme une grosse pétarade pas bien finaude. Il avait malheureusement raison...

ATTENTION : SPOILERS EN PERSPECTIVE !

 

photo, Erin KellymanOh, quel beau vomi tout sombre...

 

Voyage au bout de la nuit (et de l'ennui)

On l’a déjà évoqué dans d’autres critiques, mais tout l’intérêt de voir Marvel passer au format sériel réside a priori dans la capacité du studio à explorer les angles morts habituels de ses productions pour le cinéma. Là où WandaVision a eu la bonne idée de se reposer sur une formule réellement épisodique pour construire la spécificité de son récit, Falcon et le Soldat de l’Hiver a préféré prendre les atours d’un long-métrage chapitré, quitte à user des mêmes raccourcis narratifs et des mêmes ellipses. Résultat, son dernier acte, centré sur l’attentat des Flag-Smashers contre le GRC (l’institut qui gère les millions de réfugiés depuis le Blip), n’est qu’une grosse bouillie dans laquelle chaque personnage débarque comme une fleur, avec des entrées et des sorties de champ dignes des meilleurs soap operas du dimanche.

Certes, on ne demande pas à Marvel de nous montrer toute la logistique de l’opération, mais la découverte pourtant primordiale du nouveau costume de Sam résonne comme l’ultime pétard mouillé d’une série qui n’en manque pas. D’un autre côté, la mise en scène décevante de cette révélation laisse peu de temps pour se dire que le ridicule ne tue pas, et que Marvel avait jusque-là bien fait de ne pas trop adapter à la lettre les designs des comics.

 

photo, Anthony MackieEdna Mode n'approuve pas

 

À vrai dire, cette donnée pourrait n’être qu’une goutte d’eau dans l’océan si ce climax n’était pas l’un des pires jamais réalisés par Marvel Studios. Certes, le manque d’enjeux global de la série n’aide pas vraiment ce final, mais le gros morceau de bravoure du premier épisode avait au moins pour lui des enjeux spatiaux clairs et un paysage aéré. Ici, l’ensemble sombre dans une réalisation aussi fainéante qu’épileptique, peu aidée par un déroulé en pleine nuit visiblement choisi pour cacher quelques effets spéciaux imparfaits et des doublures mal cadrées.

Si les frères Russo nous avaient habitués au minimum syndical, Kari Skogland (réalisatrice des six épisodes) réussit à transcender la nullité d’un découpage faussement dynamique. En plus d’être incapables d’envisager l’architecture globale d’une séquence fondée sur le montage alterné, ses coupes intempestives affichent un je-m'en-foutisme encore jamais atteint par la franchise, d'autant plus impardonnable si le budget estimé de la série est aussi confortable qu’on le croit.

 

photo, Sebastian Stan"Allô Marvel ? Vous pouvez me laisser faire un truc utile ?"

 

Quand Icare se brûle les ailes

Dès lors, en étirant cette torture visuelle sur plus de trente minutes, il est sûr que Falcon et le Soldat de l’Hiver touche un fond qu'on espérait la voir éviter. Le reste est d’ailleurs à l’avenant de cette fabrication abominable, au point où même les tours habituels de Marvel, du twist nul sur l’identité du Power Broker à la naissance de l’U.S. Agent, ne parviennent plus à faire effet sur votre cher serviteur blasé (qui s’était pourtant montré jusque-là assez bon public).

C’est d’autant plus dommage que le showrunner Malcolm Spellman est clairement concerné par la dimension politique de sa série, tristement bazardée dans un discours naïf contre les puissants. Or, Falcon et le Soldat de l’Hiver montre à quel point Marvel est incapable de traiter ses super-héros comme des figures au service de la population, trop occupés qu’ils sont dans ce climax à sauver des politicards véreux.

 

photo, Anthony Mackie"Les Wakandais ont un sens du style... particulier..."

 

Bien entendu, à l’heure où le meurtrier de George Floyd a été jugé, il est beau et même essentiel de voir “un homme noir avec la bannière étoilée” s’approprier l’identité de son pays, celui qui l’a pourtant si souvent invisibilisé. Le grand final de Falcon se sauve d’ailleurs grâce à l’intimité touchante de ses dernières séquences, et le joli pay-off autour du personnage d’Isaiah Bradley. Mais tout cela reste bien insuffisant, d’autant plus lorsque Disney passe sous silence les véritables questions entourant le bouclier de Steve Rogers et sa symbolique impérialiste.

À l’heure du bilan, il paraît ainsi essentiel de percevoir la série non pas comme un échec, mais plus comme un passage de flambeau d’une génération à une autre. On ne parle pas tant de l’héritage du bouclier de Captain America, attribut mythologique malmené au fur et à mesure du récit, que de celui des spectateurs du MCU. Après tout, Marvel construit depuis plus de dix ans une communauté de fans solide, acquise à sa cause ou déjà lassée par son humour envahissant et sa fabrique taylorisée.

 

photo, Wyatt RussellMarvel qui tease """subtilement""" une saison 2

 

Quand on sait que Falcon et le Soldat de l’Hiver aurait dû débuter l’arrivée du MCU sur Disney+, avant que la Covid ne bouleverse les plans du studio, la série n’est-elle pas la note d’intention ultime de Kevin Feige et de sa bande ? La formule est là, toute prête à s’adresser aux nouveaux ados biberonnés au streaming. Et peu importe si les autres sont laissés sur le bas-côté.

Certes, WandaVision a redonné un peu d’espoir sur la capacité de la firme à (légèrement) bouleverser ses habitudes. Mais pour ce qui est de son buddy-movie soporifique, il ne semble se référer qu’au modèle du genre, L'Arme fatale, pour nous faire poliment comprendre qu’on est “devenus trop vieux pour ces conneries...”.

Tous les épisodes de Falcon et le Soldat de L'Hiver sont disponibles sur Disney+ depuis le 23 avril 2021.

 

Affiche française

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Darkage1965
28/04/2021 à 07:16

Je trouve que Disney dénature l'esprit marvel ! Encore une fois l'histoire évolue de façon démagogique sur l'injustice vécue par les afro-americains "injustement" mis en marge. Cela en devient ridicule !
Dans le final, une guerrière du WAKANDA interpelle le soldat du l'hiver en lui disant : "eh, le blanc !"
C'est une série BLM ou quoi ?
Sous licence MARVEL, aucun film ni aucune série ne cultive ce sujet lequel, bien souvent, est exploité par ceux qui marquent le plus leur différence !
J'adore Black Panther, le Foucon, Luc Cage mais là je trouve malsaines ces inclusions idéologiques.
FALCON et le Sodat de l'hiver c'est fini pour moi.
Dans le prochain "Loki" ce sera quoi ? Heimdall va déposer plainte pour discrimination ? Sérieux disney, vous affichez clairement que vous devenez un pompe à fric. La démagogie est un secteur qui marche ? La neutralité MARVEL vous est largement supérieure.
Nous, spectateurs, nous voulons du spectacle pas de la politique !

Mony-Maker
27/04/2021 à 15:46

Vous vous trouvez tellement intelligents les Français... C'est du pur divertissement point à la ligne. En plus avec les films de merde que vous osez offrir au public, vous n'avez aucune crédibilité avec vos commentaires. J'ai bien hâte de voir la série Loki.

Jean neige
27/04/2021 à 09:59

J’ai passer l’âge je penses...

Vraiment pas terrible, oui 2 épisodes a tout casser...
On qualifie ça de série Buddy movie??

Un peu d’action quand c’est lisible, l.humour je le cherche encore tout comme le charisme des acteurs !!
Non désolé c.est pas bon et ça se regarde en accéléré pour éviter de s’endormir.

Loh
26/04/2021 à 17:08

Autant j'ai beaucoup aimé WandaVision autant là j'en ressors déçu.

Je m'attendais à un buddy movie à l'ancienne à base de scènes d'actions entrecoupée de vannes entre les 2 personnages principaux et à la place j'ai eu une série avare en action et avec de longs tunnels de dialogues

Pour autant, la série pose des questions et développent des thèmes intéressants : le monde d'après le grand effacement et le retour des disparus, la sélectivité de l'histoire sur ses héros, que le bien et le mal est parfois une histoire de point de vue, l'inclusivité, la succession des héros etc...
Mais c'est trop diffus, confus, lent à se mettre en route. Les enjeux ne sont pas clairs.

Quelques bons points : le Captain América désigné qui ne s'avère pas à la hauteur (l'image du bouclier ensanglanté est lourde de sens), Zémo dont j'avais oublié l'existence bien que sous exploité est intéressant.

Mais bon, je me suis ennuyé
Mais peut être parce que je ne m'attendais pas à cela

En attendant Loki, que j'attends avec plus d'impatience

Jean-Michel Dicicomics
26/04/2021 à 15:08

@Neo_the_One : c'est une daube ta série. Go voir du Breaking Bad, Better Call Saul, Mad Men, Fargo avant les feux de l'amour.

Neo_the_One
26/04/2021 à 01:22

Excellente série. Tout comme Wandavision.
Bien hâte à la deuxième saison.
Pour ceux qui n'ont pas aimé, il y a toujours la merveilleuse série, Les feux de l'amour.

boxoffice story
25/04/2021 à 14:24

Non quand même je me suis tellement fait chier a des séries comme Iron Fist ou Luke cage 2, faut pas déconner quand même, c'est pas mal, même si Disney / Marvel doit faire beaucoup, beaucoup mieux. Quand on veut être le numéro un on ne sort pas de produits moyens.

azus
25/04/2021 à 12:48

1 ou 2 episodes correctes mais tres decus par l episode 6 .au niau du scenario je sais que le mcu n est pas l uniers des comics mais la du n importe quoi ... et le costume de falcon cap est digne des annees 80 .....

Subzero
25/04/2021 à 11:10

*Je comprends pas

Subzero
25/04/2021 à 11:09

Je comprends les commentaires insultants, on a pas tous le même avis et même si j'ai aimé la série je peux entendre les critiques négatives mais franchement les gens qui débarquent et sortent des trucs comme "ceux qui aiment cette série sont des abrutis" ça donne pas très envie d'écouter vos arguments. Soyez respectueux quand vous donner votre avis et ça ira beaucoup mieux.
Pour ma part j'ai aimé l'évolution de Falcon qui a conscience que certains auront du mal avec lui en tant que Captain America mais contrairement à Isaiah il n'est pas complétement blasé et garde espoir que le monde a évolué et il a raison même les gens dans la rue l'acclame. En fin de compte Steve ou Sam aucun homme ne peut représenter physiquement toute l'Amérique alors ce n'est pas leur apparence mais uniquement leurs actes qui devraient êtres regardés.

Plus
votre commentaire