Falcon et le Soldat de l'Hiver saison 1 épisode 4 : un Marvel et ça repart

Antoine Desrues | 9 avril 2021 - MAJ : 09/04/2021 16:26
10
Affiche française

Après des épisodes laborieux, Falcon et le Soldat de l’Hiver commence à reprendre du poil de la bête, en développant enfin ses personnages. ATTENTION SPOILERS !

 

photo, Anthony Mackie, Sebastian StanHey, mais c'est les minables !

 

Super supremacist

Quand bien même Spider-Man : Homecoming est un opus du MCU plutôt sympathique, son plus grand rendez-vous manqué se trouve à la fin de son deuxième acte. Alors qu’il reprend le schéma classique du héros tenté par le côté obscur, le film peine pourtant à interroger le bien-fondé de la mission de Peter Parker, dont le Vautour perçoit le paradoxe. Pourquoi “l’araignée du quartier”, censée défendre les petites gens, se retrouve finalement à travailler pour le compte de Tony Stark et des puissants Avengers, planqués dans leur tour d’ivoire ? Problème, le long-métrage ne peut à aucun moment explorer cette question, trop piégé qu’il est au sein d’une franchise ne pouvant remettre en cause la suprématie des super-héros.

C’est pourquoi, en comparaison, l’épisode 4 de Falcon et le Soldat de l'Hiver se présente comme une assez bonne surprise, car la série Marvel prend (un peu) le temps d’aller se frotter à ces problématiques.

 

photo, Erin KellymanLes Flag-Smashers enfin développés

 

Les Flag-Smashers ont enfin l’occasion d’être développés, et leur leader Karli Morgenthau (Erin Kellyman) prend de l’épaisseur au travers d’une séquence de dialogue avec Sam, désireux de raisonner la super-soldate. Certes, la scène souffre d’articulations maladroites et de quelques répliques gênantes, mais elle a au moins le mérite d’interroger le manichéisme intrinsèque au Marvel Cinematic Universe, et ses limites dans le monde que la licence essaie d’investir, rempli d’enjeux politiques qui semblent dépasser les personnages et les créateurs qui leur donnent vie.

Dès lors, la série parvient pour la première fois à justifier le nouveau format de la saga sur Disney+, en utilisant sa nature d’aparté entre les films pour s’infiltrer dans des interstices délaissés. De la même manière, le joli flashback qui ouvre l’épisode, s’attarde enfin sur les traumas de Bucky et sur son séjour au Wakanda, qui lui a permis de s’émanciper du code aliénant qui lui lavait le cerveau dans Civil War.

 

photo, Wyatt Russell, Anthony Mackie, Sebastian Stan, Clé BennettDes acteurs concernés

 

Sang pour sang

Plus généralement, ce quatrième chapitre semble enfin faire décoller Falcon et le Soldat de l’Hiver, et laisser émerger tout le potentiel de la série et de sa ligne directrice. Ce changement est particulièrement visible sur John Walker (Wyatt Russell), jusque-là réduit à de la figuration de luxe. Avec une poignée de séquences efficaces, la mise en scène de Kari Skogland capte la culpabilité d’un personnage qui sait ne pas être à la hauteur du costume qu’il porte. Tout en développant une jalousie pour les super-soldats nourris au même sérum que Steve Rogers, cette figure tragique ne peut que précipiter une descente aux enfers qui structure avec malice l’épisode.

Il est même intéressant de voir l’ensemble porter un fil rouge thématique sur la valeur des symboles, qui trouve un point d’accroche bien amené lors d’une scène d’action avec les Dora Milaje, où la plupart des personnages voient leur attribut super-héroïque tomber au sol. C’est pourquoi, après plusieurs épisodes très tièdes, Falcon et le Soldat de l’Hiver parvient à se construire un vrai build-up, qui atteint un pic émotionnel grâce à un final réellement impactant, qui donne envie de voir la suite.

 

photo, Wyatt RussellBoooouh-clier

 

Le revers de la médaille, c’est bien évidemment que la série connaît ce sursaut de manière tardive, donnant l’impression que les événements dépeints auraient dû au moins être introduits à l’épisode 3. Dès lors, ce gros morceau se perd quelque peu dans ses multiples idées, et se voit surtout contraint de créer des raccourcis assez risibles. Au-delà du fait que certaines transitions de séquences font peine à voir, le récit devient involontairement drôle lorsqu'il justifie par des raisons absurdes les sorties de champ des personnages. Tandis que Zemo s’échappe de manière ridicule au beau milieu d’une scène d’action, il paraît tout aussi improbable que Walker laisse son collègue Lemar (ou Battlestar) avancer seul et briser leur formation en pleine mission, juste pour que ce dernier se fasse assommer trois mètres plus loin.

Cette fainéantise d’écriture est malheureusement accordée à celle des scènes d’action de cet épisode, plus nombreuses, mais toujours surdécoupées et agencées n’importe comment. Difficile donc de sauter au plafond, même si l’évolution positive de Falcon et le Soldat de l’hiver est indéniable. Mais que voulez-vous, avec Marvel, on a appris à faire des concessions...

Un nouvel épisode de Falcon et le Soldat de l’Hiver sort chaque vendredi sur Disney+ depuis le 19 mars 2021.

 

Affiche française

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
jorgio6924
10/04/2021 à 17:50

Le 1e épisode de cette série que je trouve ENFIN intéressant.

Cette série est pas terrible. Le dernier épisode m'a fait penser être dans dans une sitcom française qui passe le samedi soir sur la TV poubelle avec des acteurs ne sachant pas jouer des dialogues risibles: Emily VanCamp qui joue la "méchante"... Autant demander à un chat d'aboyer bordel !!

Je ne vais pas sauter au plafond, mais j'ai passé un très bon moment et c'est ça que je demande quand je regarde un Marvel.

Stavos
10/04/2021 à 17:01

La réplique de Sam sur le sort des immigrés avant, pendant, et après le Blip est vraiment très bien vu. Dommage que, comme pour Wandavision, ce type d'envolées ne portent pas plus le récit et ne soient finalement que des fulgurances qui émaillent les films et séries du MCU.

Zinu
10/04/2021 à 14:00

Avec le super serum, "les mauvais deviennent plus mauvais, les bons deviennent encore meilleur"

D'après les commentaires, c'est la même chose avec cet épisode !

Gaidon
10/04/2021 à 08:02

Dans le prochain epusode, le baron zemo fera du break dance...

Arnaud (le vrai)
10/04/2021 à 06:00

@le debile
Faut que tu consultes mec, sérieusement.
Pas pour ton niveau intellectuel hein, t’es con et malheureusement ça on ne pourra rien y faire. T’es né avec un déficit en neurones et ça se remplace pas encore.

Nan plutôt pour ton obsession pour JL et Snyder. T’arrive a en parler même dans les sujets qui n’ont rien à voir, tu commentes toutes les news dessus, je pense même que tu en rêves la nuit. Y a matière à discuter avec un psy je pense. Prends rdv, rapidement ...

Sinon un mec avec un minimum d’intelligence (donc pas toi) verra que je liste des éléments négatifs et positifs, et qu’à la fin ben soit j’ai aimé ce que j’ai vu, soit je me suis fait chier. Et sur ce coup, j’ai beaucoup aimé.
Mais bon, la mesure est un concept qui t’échappe totalement hein. C’est Marvel alors c’est génial tout le temps !!!
C moua Rayan, j’sui debile, Marvel c tro bieeeeen

Rayan
10/04/2021 à 04:35

Arnaud (Le vrai)

En gros toi tu me fais penser à Kyle Reese sur ce site, t avale tout ce qu EL t envoi quoi, ils disent bon c'est bon, bof c'est bof ( y a que sur ce site que j'ai lu ou vu que les épisodes 2 et 3 étaient bof)

Sauf pour la mascarade JL la des le départ avant même de voir les scènes coupées t allais aimer de toute façon

Flash
09/04/2021 à 23:31

Mieux que les deux épisodes précédents, mais pas de quoi s'extasier non plus.
le gros point positif c'est que l'humour à deux balles a disparu, ce qui est fortement appréciable.

Bear
09/04/2021 à 21:13

Je suis vraiment très partagé sur cette série. Je trouve vraiment ça "mou du genou".
Je ne peux pas m’empêcher de "voir" le format "petits bras" série.
Je veux dire que Disney nous vend ses séries comme des méga productions mais ça n’empêche qu'il y a des moments de flottement gênants, des longueurs qui ressemblent à du remplissage.
SPOILER ALERT pour la suite
Pour cet épisode, il y a effectivement toutes les maladresses que vous citez dans l'article, Mais je trouve le traitement de ce nouveau Cap (US Agent) vraiment light. La mort de Battlestar est vraiment bof. Et au passage, ils laissent tous les bad guys se barrer. Et la réaction de Walker a vraiment manqué à mes yeux de fureur et de folie. Même si la scène finale est violente, je ne nie pas (du moins pour du Disney).
Enfin bref, sachant qu'il reste deux épisodes, je reste perplexe. Mais je regarderais jusqu'au bout quand même ^^

Ddd
09/04/2021 à 20:39

Dddd

Arnaud (Le vrai)
09/04/2021 à 17:25

aaaaah super episode pour ma part.
Certes des moments telephoné (des qu'on voit Walker assomer Zemo, on sait qu'il va rester un serum par terre et qu'il va le prendre), des discours interessants dans le fond mais assez maladroit dans la forme (le dialogue entre Sam et Karli), la fuite de Zemo un peu genante (je sens que ca aussi ca va faire un meme sur le net :p), et Sharon c'est quand meme le levier facile pour debloquer les mecs des qu'ils en ont besoin ...

Mais sinon un super episode. Les Dora Milaje pete le style (sans Okoye, le cas T'challah n'est pas evoqué, Marvel va garder ses plans jusqu'au dernier moment concernant le personnage), les scenes de combat sont cool, les enjeux posés, le veritable antagoniste de la serie se devoile, et la relation Sam/Bucky marche assez bien

La j'ai hate de voir la suite (alors que la semaine derniere, m'en foutais total)

votre commentaire