Boruto Naruto Next Generations - critique qui a du mal à digérer sur Netflix

Flavien Appavou | 24 septembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Flavien Appavou | 24 septembre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

La franchise Naruto s'est terminée en apothéose avec la saison 20 de Naruto Shippuden, même si certains détracteurs ont trouvé cette série un peu trop longue. Voici venir après le film Boruto, Naruto the Movie, et la série Boruto Naruto Next Generations avec Masashi Kishimoto en consultant/écriture du manga. Après 166 épisodes (et la série continue encore) sur la plateforme Anime Digital Network, la série arrive avec ses trois premières saisons sur Netflix. Retour sur cette œuvre qu'on a bien du mal à digérer ici.

Boruto, le fils de

À l'aube des années 2000, nous avons vu la ré-émergence du manga en France, portée notamment par un trio d'honneur qu'était Bleach, One Piece et bien sûr, ce très cher Naruto. Commencée en 2002 en France, la série se fit rapidement une place dans les tops de ventes aussi bien en manga qu'en DVD. Depuis, l'animé est toujours diffusé sur certaines chaînes de télé, mais aussi sur la plateforme ADN et sur Netflix. Bref, pour ceux qui n'ont toujours pas vu la série, il y a des heures à rattraper.

Et c'est en 2016 que naissent les aventures du Boruto. Précédemment vu dans le film qui fait office de présentation des personnages et de l'univers (Boruto, Naruto the Movie), le fils de notre Hokage préféré commence à se faire une place dans notre esprit, comme suite officielle de la série originale. Le manga est écrit par Ukyo Kodashi et dessiné par Mikio Ikemoto, sous la supervision de Masashi Kishimoto himself ; quant à la réalisation de l'anime c'est toujours le studio Pierrot qui est aux manettes.

 

Boruto et MitsukiBoruto découvre l'herbe

 

L'histoire est assez simple : on suit les aventures du jeune blondinet Boruto à l'académie des ninjas, pour devenir lui aussi le meilleur des ninjas, mais pas comme son père. Car oui, l'ombre de son père est grande et le blondinet est le fils de. Et c'est là tout l'attrait de Boruto : il est en lutte perpétuelle pour avoir la reconnaissance (qu'il a déjà, mais ne s'en rend pas compte) de son père, peu présent à la maison.

Naruto est devenu l'Hokage le plus respecté, ayant mis fin aux guerres ninjas fratricides. Grâce à lui, le monde est désormais en paix. La technologie se développe de plus en plus. Le monde de Boruto n'est pas le même que dans nos précédentes aventures, et il est empreint de la modernité que nous connaissons bien - le burger supplante le Ramen d'Ichiraku, les écrans sont présents et il existe même des outils technos spécifiques aux ninjas.

Bref, un nouvel univers qui vient se coller à l'ancien. D'ailleurs, dès le début de l'animé, on voit le village de Konoha complètement détruit où on retrouve notre héros plus âgé confronté à son rival/ennemi, toujours dans cette lutte duelle entre l'Ancien Monde, celui des ninjas et le nouveau, celui de shinobis.

Boruto Naruto Next Generations veut dès le début contraster avec la série originelle, tant au niveau du caractère spécial du héros, qu'au niveau de la technologie, de l'univers, des rapports sociaux, mais aussi dans l'apprentissage. Et c'est peut-être en ça que le bât blesse.

 

Boruto AdulteBoruto toujours en dualité

 

Adolescence programmée

Comme le veut le titre de la série, on est sur la nouvelle génération. Pour ceux qui ont vu Boruto, Naruto the Movie, la série ne commence absolument pas par ce passage-là de l'histoire (qui est retracé dans le manga). Elle débute bien avant cet arc, pour planter le décor, les personnages et les enjeux.

L'univers posé pousse à la curiosité, car elle est en décalage avec ce que nous avions initialement connu. Plus jeune, avec des problématiques actuelles, donc pouvant totalement être en contraste et créer une opposition Ancien Monde / Nouveau Monde. OK.

 

La classeWingardium Leviosa

 

Pour les enjeux, on comprend qu'il va y avoir des problèmes avec la technologie, toujours dans cette dualité. Est-ce qu'un ninja utilise ses propres techniques et ses armes, ou des instruments et outils technos pour y arriver ? Peut-on atteindre ses objectifs soit même, ou grâce à l'innovation, même quand on est un ninja ? Doit-on suivre la voie tracée par nos parents qui sont des héros, ou créer nous-mêmes notre chemin ? De grosses et épineuses questions.

On est ici dans quelque chose d'intéressant à suivre, tant par la complexité des réponses, que les dénouements de chaque questionnement. La question du Karma et de l'obéissance aux ainés peut aussi se poser, et c'est un thème cher aux animés. Tous les enjeux sont lisibles dès le début de l'histoire. En revanche, les personnages évoluent, mais seulement un tout petit peu, et on se rend compte très rapidement qu'ils sont vraiment insipides.

 

Naruto et ShikamaruNaruto a atteint son but : serrer des mains

 

FAMILLES JE VOUS AIME

Dans Boruto, l'état des lieux des anciens personnages n'est quand même pas génial sur le début : Naruto est devenu un "salary men", il ne fait que travailler et effectivement il protège la famille de Konoha au détriment de sa famille. Par contre, Hinata est presque devenue une femme au foyer s'occupant de Boruto et d'Himawari, sa soeur. Elle comprend et supporte son mari dans toutes les décisions et on comprend aussi que c'est elle qui tient le foyer. Un peu cliché, mais très empreint de la culture japonaise, hélas. 

Sakura travaille à l'hôpital et se languit de Sasuké (encore), car il n'est jamais présent. Il travaille dans l'ombre de Naruto et s'occupe des besognes un peu sales et du renseignement. Toujours en vadrouille, il ne s'occupe pas non plus de sa fille Sarada. On est donc sur une famille quasi-mono parentale, avec Sakura qui s'occupe de tout. Pour les autres, ils sont quasi inexistants à part pour Shikamaru qui est le bras droit de Naruto, lequel le force à bosser et à rester au bureau, tandis que lui peut profiter de sa vie de famille avec son fils Shikadai (ah c'est beau l'amitié !). Bien évidemment, on caricature un peu, mais on ne va pas se mentir, on est plutôt léger.

Un autre personnage inexistant dans Naruto fait son apparition et perd toute sa crédibilité (qu'il n'avait que peu acquise) : Shino (vous l'aviez oublié lui hein ?!). Le ninja du clan Aburame maitrisant les insectes est devenu prof dans l'académie des ninjas. Il est donc tourné en bourrique par Boruto et consort.

Et les autres héros, on les voit de temps en temps, mais c'est vraiment du second plan, car ce qui nous intéresse, c'est la next génération ! Et comment est-elle, celle-ci ? Névrosée.

 

Boruto et son mentor SasukeBoruto et son mentor en manteau

 

On est en plein dans l'âge de la préadolescence pour tous les personnages principaux, c’est-à-dire l'âge chiant. Le refus d'autorité et la pression familiale sont les moteurs des histoires.

Boruto est en constante rébellion contre son père, ce qui en fait un personnage insupportable dès le début de la série - même Naruto n'était pas comme ça au début. C'est ici une boule de nerf en puissance, ce qui est un peu exaspérant à la longue. Il ne fait que bêtise sur bêtise au détriment de ses amis. Ce qui l'intéresse, lui, c'est de montrer qu'il peut évoluer différemment de son père et c'est tout. Par contre, il y a quand même du positif dans ce personnage, c'est le choix de son mentor qui est Sasuke, toujours pour embêter son père. Et ça, c'est drôle.

Sarada, elle, est en questionnement perpétuel sur ses capacités, et vient même à se demander si son père existe vraiment (c'est pour dire la présence de Sasuke). Du coup, mine de rien, elle devient une héroïne intéressante à suivre, car derrière ses lacunes, elle essaye toujours de les surmonter. Enfin, le troisième larron, Mitsuki, est le "fils" d'Orochimaru - un des grands méchants/gentils/psychopathe de la série précédente. Il crée un fils pour lui passer ses capacités et qu'il ne fasse pas les mêmes erreurs que lui. Mitsuki n'a, hélas, pas trop de personnalité. Il ne fait que suivre Boruto qu'il considère comme son soleil, car lui est libre de faire ce qui lui chante, quand ça lui chante.

On est donc avec une équipe 7 un peu borderline au niveau des personnalités, pas très dégourdi et qui est très revancharde. On ne va pas faire l'état des lieux des autres personnages, car c'est à peu près le même rapport à peu de chose prêt.

 

la nouvelle team 7 - Sarada, Mitsuki et BorutoOù est donc ma personnalité ? Pauvre Mitsuki

 

Et l'animation dans tout ça ?

Vous l'aurez compris, les personnages ne donnent pas trop envie de suivre l'histoire. Malgré ça, l'animation est confiée au studio Pierrot, que l'on a déjà vu à l'œuvre avec le padre Naruto. Les épisodes sont donc de bonnes factures... avec parfois quelques loupés. On n'est pas au niveau des loupés de Dragon Ball Super, mais on s'en rapproche pour certains et ce n'est vraiment pas une bonne chose.

Pourtant, certains épisodes sont excellents. Comme l'épisode 14, Le chemin que voit Boruto, incroyable au niveau du découpage du combat, avec une animation fluide et une impression de caméra embarquée dans les actions du jeune Blondinet. Ça va vite, on comprend les impacts et les coups, les dimensions sont folles... c'est du grand art. On commence à percevoir le potentiel de la série à ce moment-là, côté animation.

 

SaradaEt la lumière fut

 

Car avant ça, l'ensemble sera resté très plan-plan, et l'animation très classique dans sa présentation des héros. D'autant que ces personnages ne sont pas mis en valeur du fait de leur personnalité, et d'une narration un peu tordue qui pêche au niveau du rythme. Les expressions sont un peu figées et il y a peu de mouvement, et les couleurs sont un peu ternes, ce qui n'aide pas du tout à l'appropriation de l'histoire pour les spectateurs.

Par contre, une fois que l'histoire a rattrapé l'originale (celle du manga et donc celle du film), qui est autour du 50e épisode, la barre est redressée. Presque comme si des leçons avaient été tirées du passé.

Est-ce parce qu'on a été habitué à voir par le passé des scènes d'anthologies dès le début, que Boruto déçoit ? La question est posée. Il faut dire que le studio Pierrot est également à la production du fantastique Black Clover. Du coup, on y retrouve des cinématiques impressionnantes et très visuelles, mais pour l'instant encore peu exploitées dans Boruto.

 

Himawari, la petite soeur de BorutoElle court la petite Himawari, comme l'animation

 

Digestion lente

L'histoire de Boruto se fait vraiment progressivement, on peut dire que la production ne se presse pas du tout. Ils y vont tranquillement pour que le public comprenne vraiment tous les enjeux de chaque personnage pour la suite de l'histoire, quitte à en faire des caisses.

Elle tourne principalement autour de l'académie de ninjas et de la classe de Boruto qui en plus d'être farfelue, ne sont pas non plus des flèches. Plus passionnés par les jeux vidéo et par les héros de films, les petits ne s'intéressent pas forcément aux études. On peut sourire face aux facéties et se rappeler les moments de notre jeunesse par leur prisme, mais mine de rien, la sauce a du mal à prendre. Les thématiques traitées sont très basiques : mauvaise écoute, rivalité mal placée, etc.. Par contre, ce qu’il est important de noter, c'est que le monde est en paix, mais cela ne veut pas dire qu'il l'est totalement. Les anciennes rivalités entre pays ou groupes deviennent plus importantes, cachées et dissimulées aux yeux de tous, mais elles existent.

Et c'est aussi en ça que Boruto, Next Generations est intéressant, car ce qui a été posé par leurs parents est un socle fragile dont les petits n'ont pas forcément conscience qu'il l'est à ce point. Il est de même pour le grand méchant que la team 7 a anéanti, des adeptes de Kaguya existent et ils sont encore une menace. Petit à petit dans les épisodes, cette menace grandit et c'est l'enjeu principal de la série qui a été assez maline pour mettre la destruction de Konoha en toile de fond et ainsi intriguer et susciter l'envie de regarder les épisodes.

Boruto est comme son quasi-homologue mexicain : il se mange, se digère mal et pourtant, on n’arrête pas d'en manger.

La série continue en simulcast sur ADN et les 3 premières saisons sont sur Netflix.

 

Affiche Officiel

Résumé

Boruto : Naruto Next Generations est vraiment une série en demi-teinte. Parfois touchante, drôle et incroyablement bien animée et en même temps insupportable, insipide et mal réalisée. Mais la curiosité et l'attachement qu'on peut avoir pour les personnages originaux et leur avenir l'emportent. Ou alors c'est qu'on est trop faible.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.9)

Votre note ?

commentaires
Zefyr31
15/08/2021 à 04:20

Wallah éclater boruto vie de ma mère

Storm
11/06/2021 à 12:16

J'ai bien-aimé boruto mais c'est dommage quil faut attendre 60 épisodes pour voir quelque chose d'intéressant même problème qu'avec Naruto boruto à trop d'épisodes qui ne sont pas intéressants comme Naruto j'ai vu 120 épisodes de boruto j'espère que la suite ne va pas commettre les même heures les 2 séries se ressemblent de trop

Eemmiillee
28/04/2021 à 17:26

Franchement , c’est parfaitement résumé , rien à dire , en tout cas ce sont les impressions que m’a renvoyées la série .

miyuki
20/02/2021 à 17:58

je me demande si inojin et himari vont finir ensemble

Mira'y
14/02/2021 à 00:23

Boff,on a l'impression que le manga a du mal à se développé avec une intrigue narrée de faits un peu ennuyeux vue le comportement turbulent de nos petits shinobis .Mais elle va par la rompre d'avec ce décor sombre pour montrer le côté épique et fantastique du monde ninja; qui donnes envie de toujours suivre le manga sans jamais se lasser. On espère bien que la team 7 du nanadaime sera de la partie.

Hokumo
26/12/2020 à 02:22

Personnellement, je trouve que Boruto est un bon anime. Alors effectivement, on n'est plus du tout dans l'atmosphère de Naruto mais c'est ça qui a été voulu. Certaines personnes se lancent dans Boruto en s'attendant à un nouveau Naruto et bien sûr ils sont déçus. Boruto n'est pas du tout dans la même ambiance que Naruto : Naruto c'est la guerre, les combats spectaculaires, les trahisons, plein de choses hyper classes qui nous donnent envie. Alors oui, comparé à Naruto, Boruto n'est pas du tout spectaculaire et pour cause : c'est la paix. Le scénario tourne autour de choses beaucoup plus terre-à-terre, tels que les problèmes familiaux ou les problèmes à l'école. On voit les personnages qui avant se battaient bravement, galérer à éduquer leurs enfants. En fait ce que beaucoup reprochent à cet anime, c'est qu'il ressemble trop à notre vie à nous (si on enlève le côté ninja bien entendu). Les embrouilles à l'école, avec nos parents, la nouvelle technologie et tout les problèmes que ça crée : tout ça, ça ressemble trop à notre monde et ça ne nous plaît pas. Ce que je trouve marrant, c'est que dans beaucoup de commentaires que j'ai lu, les gens reprochent au personnages de Boruto, ce que eux font aussi. On dit que Boruto n'est qu'un sale gosse en manque d'attention, que Sarada ne connait rien au passé de son clan et du monde ninja et que les autres personnages sont inutiles. Mais franchement avez vous déjà vécu le fait d'être délaissé par un membre de votre famille ? Connaissez vous tous les anciens amis et ennemis de vos parents ou même si vous préférez, que connaissez vous sur les guerres qui se sont déroulé dans notre monde ? Après c'est sûr que quand on vu Naruto qui a grandit sans personne, Sasuke dont tout le clan c'est fait assassiné et d'autre drames dans ce genre, on peut trouver ce genre de problèmes un peu fade voir carrément inconsistant. Et le voici le plus grand problème de Boruto : on nous l'a vendu comme un Naruto 2.0, alors que bah pas du tout. Donc plein de gens se lancent dedans en s'attendant à ce qu'on leur a dit, sont affreusement déçu et il n'en ressort que des mauvaise critiques.
Enfin bref , pour moi Boruto est un anime intéressant bien qu'on puisse lui trouver de nombreux défauts (notamment le fait que ce soient les mères qui s'occupent des gosses et de la maison pendant que les pères font on ne sait pas trop quoi) mais surtout étrangement réaliste, il reflète notre société.
Moral de ce commentaire : si en regardant Boruto, vous vous attendez à un Naruto bis vous pouvez direct passer votre chemin, ça ne vous intéressera pas.

Hokumo
26/12/2020 à 02:03

Personnellement, je trouve que Boruto est un bon anime. Alors effectivement, on n'est plus du tout dans l'atmosphère de Naruto mais c'est ça qui a été voulu. Certaines personnes se lancent dans Boruto en s'attendant à un nouveau Naruto et bien sûr ils sont déçus. Boruto n'est pas du tout dans la même ambiance que Naruto : Naruto c'est la guerre, les combats spectaculaires, les trahisons, plein de choses hyper classes qui nous donnent envie. Alors oui, comparé à Naruto, Boruto n'est pas du tout spectaculaire et pour cause : c'est la paix. Le scénario tourne maintennt

GAACHI mugetsu
29/11/2020 à 08:27

Tout cela est la vision de tous on pense ce qu'on veut après tout mais je pense que boruto est mieux aux niveau des graphiques

Bofbof
27/11/2020 à 13:13

Nullité totale. Boruto est insipide fade et indigeste. Chose aussi que beaucoup craignaient c'est la lenteur au niveau des histoires Ils en font tout un patacaisse. C'est fait pour boucher les trous. Je n'ai pas accroché mais pas du tout. J'ai même totalement décroché. Je ne suis plus dans ce délire et franchement je n'ai du tout envie de repartir pour 15 ans supplémentaires. Le personnage de Boruto est casse pieds trop insupportable et je dirais que les thèmes abordés sont d'une débilité enfantine. Puéril à en écoeurer. Pire encore les personnages principaux de Naruto ont quasiment disparu.

Ibhr
16/11/2020 à 07:45

Boruto est une très beau mangas

Plus
votre commentaire