Marvel's Avengers : on a testé le début du jeu, et ça ressemble juste à un film Marvel moyen

La Rédaction | 2 novembre 2019 - MAJ : 02/11/2019 12:47
La Rédaction | 2 novembre 2019 - MAJ : 02/11/2019 12:47

La Paris Games Week a été l'occasion de tâter le jeu Marvel's Avengers sur PS4.

Juste après Black Widow qui sortira le 29 avril 2020 pour lancer la Phase 4, il y aura le jeu Marvel's Avengers, disponible dès le 15 mai. Après le succès de Spider-Man, énorme coup de cœur de la rédaction et bien des fans, l'univers Marvel lance donc son Avengers vidéoludique.

Annoncé en janvier 2017, le jeu s'est révélé lors de l'E3 il y a quelques mois, avec une longue vidéo présentant le gameplay et le design d'Iron Man, Captain America, Thor, Black Widow et Hulk. Depuis, le personnage de Kamala Khan alias Ms. Marvel a été dévoilé.

La Paris Games Week a été l'occasion de tâter le jeu nous-mêmes, et partager nos premières impressions.

Pas vraiment de spoilers : tout a été dévoilé dans la promo.

 

 

IL SE PASSE QUOI

La Paris Games Week a offert la même chose que l'E3, à savoir le prologue. Lors de l'A-Day, qui célèbre les Avengers à San Francisco où un nouveau QG et heliporteur sont inaugurés, une attaque surprend la ville. Le Golden Gate est pris d'assaut, et l'équipe de héros s'envole immédiatement pour stopper des méchants vilains pas beaux.

Tout commence avec Thor qui tape des soldats et sauve un pauvre homme, puis Iron Man qui pulvérise des ennemis. Arrivent ensuite Hulk, qui atomise quelques camions et morceaux de goudrons, et Captain America, qui affronte des sbires anonymes sur l'heliporteur. Enfin, Black Widow s'attaque personnellement à Taskmaster, un ennemi qu'elle connaît bien... et affrontera comme par hasard dans son film solo Black Widow juste avant la sortie du jeu.

En parallèle, la jeune Kamala Khan est présente. Elle est dans le public lors de l'inauguration, et observe de loin le chaos que les Avengers qu'elle admire tentent de gérer. Hasard ? Une série Ms. Marvel est annoncée sur Disney+, avec ce personnage.

Tout se termine par l'échec des Avengers, trompés par Taskmaster et sa diversion sur le Golden Gate. Une explosion détruit une partie de la ville, l'heliporteur est emporté et Captain America, tué. Une statue est construite pour lui rendre hommage, et cet événement tragique semble avoir brisé le groupe, et jeté un triste voile sur le monde. Les super-héros sont considérés comme hors-la-loi, encore, et la ville est dirigée par le groupe de vilains AIM. Juqu'à ce que, cinq ans plus tard, l'espoir renaisse grâce à Kamala...

 

Kamala Khan Ms MarvelDéfendre ses rêves et idoles

 

TEAM AMERICA

Marvel's Avengers a été largement critiqué et moqué pour la tronche de ses héros, évidemment comparés aux versions cinéma. Ce n'est qu'un aspect du jeu, et l'important est ailleurs : ressent-on la vélocité, la démesure, l'énergie des super-héros ? Y a t-il ce plaisir régressif d'avoir en main des personnages surpuissants, aux pouvoirs parfois visuellement sensationnels ? Oui et non, notamment selon les personnages, joués les uns après les autres dans le prologue.

Malgré leurs pouvoirs et capacités extraordinaires, Thor et Hulk sont très basiques. Le dieu a beau faire parler la foudre, et créer des vagues puissantes qui renversent les ennemis, il est un peu trop simple en main. Hormis lancer le marteau et le rappeler, en renversant potentiellement deux fois les ennemis, il n'est pas aussi furieux et fort que prévu. C'est un comble vu le personnage, mais ce Thor ne vend pas du rêve dans l'intro.

Même chose pour Hulk, dont la puissance de destruction semble difficilement gérable. Bruce tout-puissant peut donc casser du béton et en envoyer dans les dents des ennemis, en prendre un par les pieds pour frapper les autres, écraser des tanks, mais le curseur de sa force semble être constamment réduit artificiellement. Le gameplay est très brouillon, approximatif, et donc pas très excitant. Et les bonds qu'il fait sont tellement téléguidés que la férocité s'évapore, avec l'impression qu'il n'y a aucune liberté ou possibilité de rater.

 

photoIron mouais

 

Iron Man est un combattant bien plus aérien que les autres, ce qui varie le gameplay. Mais il n'en reste pas moins classique avec ses missiles et déplacements très mécaniques et moyennement plaisants. Rien de spécial à signaler ici non plus.

Captain America et Black Widow sont les plus agréables au joystick, alors même qu'ils ont les capacités les moins folles. Les attaques au bouclier du super-héros sont ludiques et drôles, permettant de viser un ennemi, les dégommer les uns après les autres, ou simplement les sonner. Le personnage est rapide, et son combat sur l'heliporteur a beau être super classique, il est très plaisant et procure plus de sensations que les autres.

Natasha, elle, est la moins avantagée avec ses talents très terriens. Le jeu mise donc sur sa rapidité, et quelques aptitudes : Black Widow a des armes, ce qui ramène le gameplay sur des terrains familiers solides, et va au corps-à-corps pour castagner, ce qui rend les affrontements plus vifs et moins répétitifs. Elle a aussi la capacité de devenir invisible grâce à un gadget high-tech, histoire d'aller toujours plus loin et en faire un personnage qui a un intérêt face aux autres Avengers.

 

photoLes deux personnages les plus amusants à jouer, contre toute attente

 

ACTION SENSATION

Première évidence : Marvel's Avengers est un jeu AAA profondément classique dans ce qu'il vend, dans ce prologue du moins. Ni spécialement bon, ni particulièrement mauvais. Quiconque a déjà tâté du blockbuster vidéoludique, retrouvera instantanément ses marques avec ce gameplay téléguidé, ce level design blindé de murs invisibles, et cette progression en petites arènes. Avec la grosse impression de regarder une longue cinématique, où il faudra régulièrement appuyer sur quelques boutons en continu pour avancer.

Encore une fois, ce n'est que l'intro, et nul doute que le reste aura son lot de surprises. Mais vu comme ça, ce Avengers s'annonce à l'image des films du MCU : pas désagréable, potentiellement amusant et distrayant, mais profondément scolaire et conçu sur un modèle familier.

Hormis quelques bugs peu étonnants (comme une scène bloquée car un ennemi envoyé dans le décor par Hulk flotte à côté du pont, et tout le monde doit être tué pour pouvoir avancer), rien de franchement épatant ou remarquable techniquement ; les environnements sont très convenus, la précision n'est pas de mise dans le gameplay ou les décors, et tout sent le réchauffé.

 

photoLa magie cosmique de Thor est toujours attendue

 

Seul un moment retient l'attention : ce long plan où la caméra suit Black Widow sur le dos de Taskmaster, tandis qu'il vole à travers le Golden Gate chaotique et frôle les autres Avengers en furie, avant de combattre l'héroïne en hauteur au bord du vide. Là, il y a des sensations, et l'espoir d'une aventure qui utilisera le cadre plus libre d'un jeu vidéo pour épouser la folie des comics et de l'univers.

Par ailleurs, Kamala, centrale dans l'intrigue, n'était pas jouable dans le prologue. Ce personnage type Mr. Fantastique, capable d'étirer son corps et modifier son apparence, est un gros joker pour le jeu. Le gameplay pourrait réserver quelques surprises autour de cette héroïne moins connue, et ses pouvoirs intriguent au niveau combat et puissance.

 

photoLes poings sur le i

 

Après avoir vu le prologue en vidéo, on a donc testé le prologue sur Playstation 4. S'il semble clair que ce Marvel's Avengers saura combler les fans des super-héros, et exploiter l'univers des comics de manière légèrement différente, l'impression de superproduction lisse et gentillette est immense.

Non seulement le jeu se repose sur la formule très familière du genre (comme tout jeu AAA on a envie de dire), mais il n'arrive pas à vendre du rêve avec les pouvoirs d'Iron Man, Thor, Captain America, Hulk et Black Widow. La force, la rapidité, la férocité et la démesure des personnages ne sont pas au rendez-vous dans cette intro, et la curiosité de prendre en main les Avengers laisse vite place à la déception, voire frustration.

A voir ce que donnera la suite du jeu, le personnage de Kamala alias Ms. Marvel et ses bras élastiques, et l'histoire, puisque ce jeu tease un monde bien différent du MCU.

 

Jaquette 1

commentaires

membrax
04/09/2020 à 13:17

qui a dit que black panther est un bon film MDR

mostagame
11/05/2020 à 20:59

ca promet dulourd hate d y jouer

Vic06070
11/04/2020 à 15:03

Gardien de la galaxie,black panther,Avengers 1,Avengers Infinity War
Oui il y'a des bons Marvel n'en déplaise au fan du DCU frustré.

Pseudo
03/11/2019 à 22:37

Les perso sont moche et ne ressemblent pas du tout aux perso des films ! C'est regrettable !

gege le vrai
03/11/2019 à 14:43

"marvel moyen" ça existe un bon marvel ?

Gemini
02/11/2019 à 17:49

Ça vaut le niveau des films en même temps... Vu et oublié.

Steph2bordeaux
02/11/2019 à 16:12

Que les personnages sont moches ! Ca ne fait pas rêver, franchement. Ca va faire un beau four je pense.

Pseudo
02/11/2019 à 15:09

Marvel et moyen dans le titre= pléonasme

sidekickass
02/11/2019 à 13:38

Moi ce qui m'interpelle c'est le charadesign super moche. Avec toutes les représentations iconiques de ces héros au films des décennies, d'où sort un charadesign aussi plat, si peu charismatique et passe-partout ?

votre commentaire