Valerian, les critiques US sont tombées : déception ou massacre ?

Créé : 11 juillet 2017 - Jacques-Henry Poucave
Photo Cara Delevingne, Dane DeHaan
2155 réactions

Valerian sort dans quelques jours, et suite au triomphe public et critique international de Lucy, Luc Besson pouvait espérer un plébiscite. Mais quelque chose ne s’est pas passé comme prévu.

À l’évidence, EuropaCorp aura tenté de dupliquer la technique de communication initiée par Disney et plusieurs autres majors américaines. À savoir, proposer en amont de la sortie d’un blockbuster une projection à l’issue  de laquelle la presse est sous embargo, tandis qu’une poignée de blogueurs, spectateurs et influenceurs de toute sorte s’expriment sur les réseaux sociaux, le plus souvent de manière élogieuse.

 

Photo Alain ChabatAlain Chabat, un peu fatigué

  

L’idée est bien sûr de provoquer un effet loupe, qui donnera le sentiment aux cinéphiles les plus curieux que le métrage déclenche une vague de réactions extrêmement positives. On l’a vu avec Avengers : l'Ère d'Ultron et quelques autres super productions : ce sentiment de grossissement peut s’avérer particulièrement problématique quand les véritables critiques publiées peu après donnent un son de cloche bien différent, ou quand le public constate un fossé entre son ressenti et ces avis superficiels.

C’est une situation similaire à laquelle fait face Valerian. Il y a quelques jours, une poignée d’avis à chaud, dont les plus mitigés furent masqués par une poignée de tweets très enthousiastes, donnait l’impression au public et aux commentateurs divers que le film (toujours sous embargo en France) était reçu positivement aux Etats-Unis. Hélas, les critiques en bonne et due forme viennent de tomber.

Et c’est une boucherie.

 

Photo Dane DeHaan

 

Histoire de complexifier un peu plus encore la réception du film, on constate ici les limites des fameux agrégateurs de contenu critiques, tels Rotten Tomatoes et Metacritic, actuellement au coeur de diverses polémiques et bras de fer avec les studios.

En effet, on note avec surprise que si Valerian reçoit une note moyenne de 70% sur Rotten Tomatoes, il ne dépasse pas 43% sur Metacritic. Une différence qui s'explique notamment par des biais hiérarchiques (un jeune et petit média doit-il être comptabilisé comme un autre, établi et reconnu ?), ainsi que la difficulté de classer certaines critiques, très mitigées, en choisissant arbitrairement de les faire apparaître comme positives (ou négatives).

Une fois de plus, s'aventurer dans les salles le 25 juillet prochain demeurera le seul moyen de se faire une opinion. 

 

Photo Cara Delevingne

Cara Delevingne

 

« L’Euro-trash est de retour, et la science-fiction va devoir panser ses blessures pendant un bon bout de temps. Dane DeHaan, qui a joué dans deux des ratages les plus boursoufflés de l’année avec A Cure for Life et à présent ceci, devrait enchaîner quelques films indé, tandis que Cara Delevingne a besoin d’apprendre que la comédie repose sur un peu plus que des haussement de sourcils et des sourires en coin, quant à Rihanna, elle ferait bien de prétendre que tout cela n’a jamais eu lieu. »

Hollywood Reporter

 

« Alpha est un lieu miraculeux, un Pays des Merveilles en orbite, mais ce monde incroyable cherche désespérément une histoire à la hauteur de ses atours. Le film de Besson est impressionnant tant que Valerian et Laureline creusent jusqu’à son centre, plongent dans de gigantesques circuits informatiques et volent des parasites sur le dos d’aliens géants dans leur quête du grand néant qui nous attend au bout du tunnel, mais la vivacité des lieux ne fait que souligner l’absence de vie de ceux qui les peuple. »

Indiewire

 

Photo Rihanna, Dane DeHaan

Rihanna, Dane DeHaan et une combinaison qui rappelle étrangement le jeu Mass Effect 

 

« Le film est un immense trou noir. »

New York Daily News

 

« Valerian a le charisme d’un narcoleptique sur le point de s’assoupir. »

Entertainment Weekly

 

Photo Dane DeHaan

"Faut vraiment que je dorme un peu"

 

Heureusement, il reste une poignée de résistants, qui ont vécu le film autrement que comme une torture, notamment Cinemablend.

« C’est visuellement impressionnant, joliment visionnaire en termes d’humanisme (ou plutôt d’alienisme ?) et même si le film rate sa cible dans plusieurs domaines, on respecte quand même sacrément la démarche. »

De même, les économistes de Forbes ont manifestement passé un bon moment :

« Dans une époque de repli pour les marques sur le recyclage et la nostalgie est une sorte de nouveauté à laquelle on souhaite longue vie et prospérité. »

On attend désormais les retours de la presse française.

 

Valerian et la Cité des Mille Planètes - Luc Besson

commentaires

Fabtreize 21/07/2017 à 21:27

Juste pour dire avant de voir le film arrêtez les critiques sur Luc Besson moi j'ai juste à dire merci Monsieur Besson enfin des films de qualité us fait par un français moi j'ai hâte de voir le film c'est vrai que les gens vont voir les films de Besson en fonction de l'acteur mais si les films étaient des nanars cela se saurait

j'aime le cine 18/07/2017 à 17:21

Si Besson avait à dépenser autant d'idées que d'argent il ferait de grands films ! Attendons VALERIAN quand même, il y aura peut-être enfin des personnages dans les costumes

Thierry 13/07/2017 à 22:23

Ici aussi (en anglais) :
https://www.youtube.com/watch?v=slxQwjtHLHc

mikegyver 13/07/2017 à 11:42

faudrait acheter des lunettes a ceux qui ont aimé Lucy, d'ailleurs personne dans mon entourage n'a aimé cette purge ultime, tres courte heureusement 1h10 de purin quoi.

je cherche encore, hors avis de blogueurs foireux et d'ami des producteurs, une critique positive argumenté de cette nullité.

Simon Riaux - Rédaction 12/07/2017 à 14:03

Il semblerait donc que l'embargo ait sauté... Pour les critiques positives.
Aucun site dédié à l'actualité ciné ou culturelle ne semble en faire partie.
Curieux.

Bon, du coup, de notre côté, on ira voir le film en AVP au Rex.
Ah et au passage, on n'a jamais envie de démolir un film. Et quand on paie pour pouvoir bosser, ce n'est certainement pas dans l'espoir de passer en plus un mauvais moment, à visionner, puis à rédiger.

nimbari 12/07/2017 à 13:29

oups : http://www.journaldugeek.com/2017/07/11/critique-valerian-et-la-cite-des-mille-planetes/

Nimbari 12/07/2017 à 13:29

Et encore une critique "autorisée", positive bien sûr.

Krysta 12/07/2017 à 12:33

@Bill Baroud

1) Les Américains ont encensé Lucy par ex, et sont les premiers à célébrer des gros succès français, même du archi-français comme Amélie Poulain. Et si "la culture française" c'est Besson qui fait un blockbuster comme ça, en anglais, avec stars américaines...
Par ex Adèle Blanc-Sec (adaptation d'une BD mais en français, avec cast français et ambiance française), a eu de super critiques aux US. Plus que Valerian d'ailleurs.
2) Les critiques pro tenus à l'écart des projos ça n'a malheureusement plus rien de spécial : Warner le fait avec à peu près tous les médias en France, et ça n'a pas empêché Wonder Woman d'être apprécié. Et des critiques pro sont acceptés, y'a "juste" un tri pour donner l'impression que la presse n'est pas bloquée, puisqu'il a des critiques (et oh, elles sont toutes sympas !)

Bill Baroud 12/07/2017 à 12:26

1) Les Américains sont chauvins et en plus ne comprennent rien à la culture française
2) Les critiques pro ont les boules d'avoir été tenus à l'écart par rapport aux blogueurs (et on les comprend)
3) Ce film a l'air nul mais ce n'est pas une raison pour le descendre ;)

nimbari 12/07/2017 à 11:44

Une autre critique française autorisée, positive bien sûr

http://www.parismatch.com/Culture/Cinema/Valerian-et-la-Cite-des-mille-planetes-la-critique-en-avant-premiere-1305884

Plus

votre commentaire