Avant Baby Driver, Edgar Wright dévoile les coulisses de son départ mouvementé de Marvel

Jacques-Henry Poucave | 23 juin 2017
Jacques-Henry Poucave | 23 juin 2017

S’il y a bien un réalisateur qui a éprouvé la méthode Marvel, c’est Edgar Wright, qui a dû quitter Ant-Man avant de se lancer dans un autre projet original.

On se souvient en effet que l’adaptation des aventures du personnage rétrécissant comptait parmi les projets rêvés du réalisateur, qui travailla des années durant dessus, avant d’être officiellement investi par Disney au poste de réalisateur.

Un attelage qui courut à la catastrophe, le studio considérant que les propositions de Wright passez morales pour son orientation familiale. D’où un divorce douloureux et désastreux pour l’image de la firme, qui eut le mérite d’accélérer la gestation de Baby Driver, autre projet de longue date du metteur en scène.

 

Paul Rudd

"Mais où est passé mon réalisateur ?"

 

Interrogé par Variety sur le processus qui a mené à son départ de Marvel, Wright a expliqué le plus calmement possible comment il avait quitté le film.

« Je pense que la manière la plus diplomatique de le dire, c’est que je voulais faire un film Marvel, mais Marvel ne voulait pas d’un film d’Edgar Wright. Ce fut vraiment une décision déchirante que de quitter le projet après avoir travaillé dessus si longtemps, parce que Joe Cornish et moi – c’est amusant, des gens disaient « Oh ils travaillaient dessus depuis huit ans » et en quelque sorte c’est vrai, mais dans ce laps de temps, j’ai fait trois films, donc ce n’est pas comme si j’y avais bossé à plein temps.

Mais suite au Dernier Pub avant la Fin du Monde, je m’y suis attelé pendant un an et j’étais sur le point de le réaliser. À ce moment-là j’étais l’auteur réalisateur, et l’instant d’après, ils ont voulu valider un scénario sans moi, et ayant écrit tous mes autres films, c’est un changement difficile à accepter.

 

Ant-man - 2015

Un film qui a failli toucher le fond

 

Si je fais un Marvel, je veux l’écrire et le réaliser. Devenir soudain un exécutant, c’est se sentir moins investi émotionnellement, et on se retrouve à se demander ce qu’on fait là, vraiment. »

Mais des plus cinglants revers naissent parfois d’excellentes choses. On ne saura jamais ce qu’aurait été son Ant-Man, mais le Baby Driver d’Edgar Wright est à ce jour son tout meilleur film (notre CRITIQUE ici), et c’est peut-être bien grâce à son revers chez Marvel.

 

Photo Edgar Wright

Edgar Wright sur le tournage de Baby Driver

 

« La bonne chose qui est sortie de tout ça, c’est que j’ai pu enchaîner avec Baby Driver, qui était un scénario que j’avais déjà écrit. On peut dire que l’ironie de la chose, c’est que je me disais « Si le Marvel marche bien, peut-être que j’aurai assez de poids pour que Baby Driver puisse se faire ». Il est donc un peu ironique que je n’ai pas réalisé Ant-Man mais fait Baby Driver, et avec un studio, ce qui est rare pour un film original.

L’autre chose qui compte pour moi, c’est que l’intégralité de mon équipe qui devait travailler sur Ant-Man a quitté le film par solidarité, par conséquent il était très important pour moi de lancer un autre film afin que je puisse leur donner à nouveau du boulot. Du coup, il est amusant de constater que sur Baby Driver, on retrouve à peu près tous les chefs de poste qui allaient bosser sur Ant-Man. »

 

Photo Edgar Wright

commentaires

zetagundam
23/06/2017 à 22:02

Pour résumer, si tu n'es pas un Yes-man en puissance , tu n'as aucune chance de réaliser un film pour Marvel Studio

corleone
23/06/2017 à 15:52

Ansel Elgort, il ira loin ce gamin.

corleone
23/06/2017 à 15:51

Baby Driver fait déjà parti de mes films préférés de cette année… quelle claque, putain!!! Je n'ai jamais douté d'Edgar Wright

Neodraken
23/06/2017 à 14:17

Il y a un peu de son ant-man dans Baby Driver ?

votre commentaire