David Lynch annonce la mort du cinéma d'auteur

Sophie Sthul | 1 juin 2017
Sophie Sthul | 1 juin 2017

Demeuré 11 ans loin des plateaux, David Lynch fait son grand retour avec la saison 3 de Twin Peaks. Et il n’est optimiste quant au futur du cinéma.

Interviewé par Arab News, le metteur en scène a fait savoir qu’il était très inquiet au sujet du cinéma, plus précisément du cinéma d’auteur, qui lui paraît ne plus bénéficier de modes de diffusion adéquat.

« Je pense que les films de cinéma sont en danger et que les lieux d’arts et essai sont morts. Par conséquent, le fait que les chaînes câblées soient devenu l’endroit où raconter librement des histoires est une très belle chose. »

 

On set

 

Il faut dire que son dernier long-métrage, Inland Empire, remonte à 2006 et qu’on imagine sans mal combien un cinéaste, même de la trempe de Lynch, aurait du mal à trouver les fonds pour financer des œuvres aussi barrées ou expérimentales que Sailor et Lula, Eraserhead, Lost Highway ou encore Mulholland Drive.

Et si le cinéma dit indépendant dépend de plus en plus largement des grands studios, ou tend à disparaître quand il leur échappe, on se dit néanmoins que la vision sombre de David Lynch tient peut-être plus du principe que de la connaissance précise du tissu industriel. En effet, quand son intervieweur lui demande s’il a découvert des œuvres intéressantes ces dernières années, l’artiste lui répond avec un sourire malin :

« Non, je ne regarde rien. »

 

Sailor on set

 

Laura Dern et David Lynch sur le tournage de Sailor et Lula 

Tout savoir sur David Lynch

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire