Blade Runner 2049 dévoile son synopsis officiel (et ça ressemble un peu au Réveil de la Force)

Jean-Luc Hassaique | 19 décembre 2016
Jean-Luc Hassaique | 19 décembre 2016

Depuis que l’on sait que Ridley Scott et Denis Villeneuve supervisent Blade Runner 2049, on se demande ce que la suite du film culte va nous raconter. Et enfin, on le sait.

Mine de rien et en dépit d’une équipe dopée au talent, pas évident de passer après le chef d’œuvre séminal qu’est toujours Blade Runner. Par conséquent, on attend au tournant ce blockbuster qui doit remplir une mission quasi-impossible, dont la première étape est de trouver un sujet à incarner.

C’est sur la page Facebook officielle de Blade Runner 2049 qu’est apparu le synopsis officiel du long-métrage.

 

harrison Ford Rutger Hauer

 

« Trente ans après les évènements du premier film, un nouveau Blade Runner, K, officiant pour le LAPD, met à jour un secret enterré depuis longtemps, qui pourrait bien plonger ce qui reste de la société dans le chaos. La découverte de K le met sur la piste de Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui est porté disparu depuis 30 ans. »

Pour mémoire, K sera joué par Ryan Gosling, tandis qu’Harrison Ford reprendra bien entendu le rôle de Rick Deckard. Bon, dis comme ça, tout ça rappelle curieusement la structure du Réveil de la Force, avec sa quête de héros du passé.

 

concept art

Tout savoir sur Blade Runner 2049

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Bob
19/12/2016 à 19:39

Donc Ford apparaîtra dans les 30 dernières secondes sans dire une ligne ?

rigolax
19/12/2016 à 18:45

Pareil pour moi. Pas sûr que la présence de Ford soit indispensable mais Villeneuve me bluffe à chaque fois !

LaTeub
19/12/2016 à 17:10

Pareil qu'Olivier, je respecte le travail de Villeneuve en qui j'ai une confiance conséquente mais, mais quelle prise de risque que de s'attaquer à un tel film...

olivier637
19/12/2016 à 16:51

C'est clair que dit comme ça, on sent pas la grosse prise de risques. Mais faisons confiance à Villeneuve, le gars a une de ces pattes.

votre commentaire