The Lost City of Z : James Gray parle du tournage "horrible", tacle les studios obsédés par les super-héros

Geoffrey Crété | 17 octobre 2016
Geoffrey Crété | 17 octobre 2016

The Lost City of Z, l'ambitieux film d'aventures de James Gray, n'a pas été une aventure de tout repos.

Il aura fallu environ sept ans à James Gray pour concrétiser The Lost City of Z, adaptation du très bon livre de David Grann centrée sur une expédition en Amazonie dans les années 20. Annoncé en 2009, le film a d'abord intéressé Brad Pitt qui a finalement préféré le poste de producteur, puis Benedict Cumberbatch qui a préféré s'envoler vers Doctor Strange. Charlie Hunnam l'a remplacé, aux côtés de Robert PattinsonTom Holland et Sienna Miller.

Le film sortira en avril 2017, mais a commencé à vivre dans les festivals cet automne, et notamment au New York Film Festival. L'occasion pour le réalisateur de The Yards et La Nuit nous appartient de revenir sur le tournage "horrible" de The Lost City of Z dans la jungle.

James Gray commence par une anecdote au sujet de Charlie Hunnam : 

"Il était en retard de deux heures sur le plateau, et il n'était jamais en retard, donc je lui ai demandé ce qui n'allait pas. J'entends alors qu'un insecte avait rampé dans son oreille et commencé à ronger son tympan. C'était la deuxième semaine."

 

 

Conscient du parallèle avec Aguirre de Werner Herrzog, le cinéaste explique que le décor a été englouti par une montée des eaux, qu'il a compris la différence entre les crocodiles et les caïmans en tournant une scène dans une rivière, et que son corps "génétiquement créé pour être celui d'un comptable" a rendu tout le tournage "ridicule" avec le recul. Il raconte également que Tom Holland, le nouveau Peter Parker dans Spider-Man : Homecoming, s'est cassé le nez avant de tourner sa dernière scène, en essayant d'épater la galerie.

Robert Pattinson confirme la dimension folle du tournage :

"C'était l'un des tournages les plus dingues de ma vie. Un membre de l'équipe a été mordu au cou par un serpent descendu d'un arbre. On a réalisé qu'on n'avait pas d'infirmière. On n'avait pas de médecin sur le plateau et pas d'anti-venin et on était à quatre heures de la ville. Tout le monde lui a dit, "Ok fume une clope, ça ira'. L'accessoiriste a aspiré le venin du cou de ce mec".

 

Photo James Gray, The Immigrant

 

Sur une note plus sérieuse, James Gray revient sur le rôle d'Amazon, qui distribue le film aux Etats-Unis et a permis au film de se faire :

"La vérité honnête c'est que je pense que ça reflète une guerre dans le système. Je ne pense pas que le film soit si inaccessible qu'il fallait le faire hors du système. C'est le genre de film qu'on imagine qu'un studio ferait. Mais ce n'est pas le cas. Ils font des films de super-héros. Il n'y a rien de mal à ça, mais ce qui ne va pas c'est qu'ils ne font que ça."

"Tous mes amis réalisateurs ne font pas des films dans le système des studios. Aucun ne nous ne fait des films qui commencent dans les studios. On commence tous par faire des films avec notre argent, et ensuite le studio les achète, ou les enterre, comme dans mon cas".

Heureux de sa collaboration, il espère qu'Amazon comblera le vide laissé par les studios dans les films intermédiaires, entre les blockbusters et les films aux petits budgets.

The Lost City of Z n'a pas encore de date de sortie française, mais StudioCanal le distribuera.

 

Photo Charlie Hunnam

 

Tout savoir sur The Lost City of Z

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

mikegyver
21/10/2016 à 12:12

il a raison pour le coup de "films de super-heros....ne font que ca..."

mais il est pourtant en age de comprendre que les studios produisent les films que les spectateurs attendent.

Tout le monde etant different, on a quand meme des statistiques, et donc si les films qui font le plus d'entrées sont les films de super-heros, et bien les studios en font, c'est le principe , logique.

on fait pareil partout, si demain c'est le kiwi que tout le monde veut, ben on fera plus que ca, en attendant que ca passe a autre chose, bref le mec est un lapin de 6 semaines c'est effarant.

Ocani
18/10/2016 à 09:31

Bien d'accord avec les deux derniers commentaires: nous continuerons surement d'avoir une flopée de films indigestes ( pour ma part !) comme les avengers et autre et d'un autre côté des films plus personnels.
Ceci dit, le problème est que les studios mettent de plus en plus d'argent sur des films bankable mais pour le moins rentable au détriment des films plus risqués. Si d'aventure les Netflix et autres Amazon commencaient à adopter la meme politique, qu'adveniriont nous, pauvres spectateurs ?!
On peut le voir sur House of cards où Beau Williamsson s'est fait jeter de son projet pour le future saison...
Mais bon, nous aurons toujours les defenders, les sauveurs, les protecteurs...

Scroggy
18/10/2016 à 02:23

Et pour @IP hip hip hip hoora ! Entièrement d'accord avec toi.

IP
18/10/2016 à 00:14

@blop

Cela dit Woody Allen a été courtisé intensivement par Amazon, il a raconté avoir refusé plusieurs fois avant de céder. Et il n'a pas caché avoir vite regretté car il ne le sentait pas trop.

Après, je pense aussi qu'on a tendance à un peu exagérer : à oublier qu'il existe encore aujourd'hui des studios qui soutiennent des cinéastes respectables (Christopher Nolan par ex, puisqu'on parle du frère : la Warner le soutient à 100%, ainsi que Eastwood et d'autres), et que par le passé, il y a toujours eu un poids énorme du business pur dans la production hollywoodienne. On retient sûrement plus les pépites et grands films, en oubliant qu'il y a presque constamment eu des filons (on a les super-héros, mais les suites, les modes, les genres usés jusqu'à la corde comme le western à son époque : c'est dans l'ADN du système). Peut-être qu'avec le recul on verra plus clairement et de manière plus nuancée, replacée dans l'échelle du temps, l'état du cinéma de notre époque.

Yolo
18/10/2016 à 00:00

@Rahan

On passe de "je sais pas" à "flop assuré".
Ca me semble un peu exagéré, au mieux.

Rahan les tape
17/10/2016 à 23:24

Livre excellentissime mais alors le casting, pour le coup...je sais pas, flop assuré en vue malgré un sujet en or.

Champy
17/10/2016 à 23:16

Impatient de voir ça. Mais putain ce Gray n'a fait que des merveilles ces dernières années, déjà que j'aime beaucoup Charlie Hunnam(je suis sa carrière de très près) que je trouve très sous-exploité jusqu'à présent à Hollywood. Hâte.

blop
17/10/2016 à 22:50

Malheureusement les studio ne sont plus diriger par des passionné mais par des expert comptable. d'accord le cinéma est aussi un business mais ils se mettent a dos une partie du public qui n'est pas négligeable. pas étonnant que la plupart des auteurs se tourne vers les série. les dernier en date sorrentino et Jonathan Nolan.même Woody Allen. je trouve ça dommage et injuste pour ceux qui recherche ce genre de film

votre commentaire