Sally Field flingue Amazing Spider-Man : Le destin d'un héros

Christophe Foltzer | 16 mars 2016
Christophe Foltzer | 16 mars 2016

Généralement, les gens ne pensent principalement qu'au business, à leur carrière et à ne pas froisser les autres avec qui ils ont travaillé et qu'ils sont susceptibles de retrouver un jour sur leur chemin. Mais ça, c'était avant.

The Amazing Spider-Man : Le destin d'un héros restera encore pour longtemps la pire aventure du Tisseur et en même temps la meilleure qui lui soit arrivée. En effet, sans ce film, le héros n'aurait pas perdu de sa superbe et ne serait peut-être jamais retourné chez Marvel pour fricoter avec les Avengers. On serait donc tenté de remercier Sony pour avoir commis cette suite qui accumulait les erreurs.

Etape intermédiaire d'un plan de domination du monde beaucoup plus vaste, le film ne fait pourtant pas des heureux, encore moins parmi les personnes qui y ont participées. Si Andrew Garfield ne s'est jamais caché de ses sentiments vis-à-vis du métrage, on ne s'attendait pas forcément que Tante May, si gentille en apparence, sorte les armes et lui tire une balle en pleine tête.

Photo SPider-Man

C'est pourtant ce que la comédienne Sally Field vient de faire au micro du brûlant Howard Stern en revenant sur cette douloureuse expérience. Et, en femme forte qu'elle est, elle ne mâche pas ses mots.

"C'est très difficile de trouver un personnage en trois dimensions. On peut essayer tant qu'on veut, mais on ne pas faire entrer 10 kilos de merde dans un sac de 5 kilos."

Sans pitié, elle tempère néanmoins ses propos en révélant les raisons réelles de sa participation aux films, beaucoup plus personnelles et tristes que ce à quoi on pourrait s'attendre.

"Mon amie Laura Ziskin était la productrice et nous savions que c'était son dernier film. Elle a été ma première partenaire dans la production et c'était un être humain remarquable."

Si le film reste ce qu'il est, s'engager dans un projet aussi foireux par amitié (et pour un gros chèque aussi, ne nous leurrons pas), force le respect.

commentaires

Chris MacNeil
16/03/2016 à 15:28

@Paehon

Mais c'est une raison valable de mépriser un film qui en reboote un autre fait... 10 ans avant !
Qui avait eu un énorme succès, et dont le troisième volet avait été fait 5 ans avant...
En reprenant la même histoire origin story...

Donc non, Paehon : les Amazing méritent d'être traités avec la même intelligence qu'ils ont traité leur public, à qui ils ont refilé la même histoire, avec de nouveaux acteurs un peu plus branchés, sans prendre la peine de la jouer "ceci est nouveau". Ils n'avaient qu'à faire une suite en changeant les acteurs principaux, sans revenir sur Ben par ex.

C'est inutile de dire "les Sam Raimi n'étaient pas parfaits", parce que ce n'est pas la question. Ils ont des défauts, personne ne dit le contraire. (Sauf que c'était le début de l'ère des super-héros, qu'il y avait un vrai réal respecté, donc il y aurait en plus de vrais arguments pour dire à quel point la conception était moins cynique).

T'as la droit d'aimer les Amazing, et visiblement t'es pas le seul. Mais arrêtez de taper par pur réflexe de défense sur les gens qui ont détesté les Amazing. C'est leur droit aussi de rejeter un pur produit cynique, qui en plus n'a même pas l'intelligence d'être excellent.

Paehon
16/03/2016 à 12:08

J'ai lu tous les Spider-Man pendant plus de 10 ans (Ultimate et classique) et j'avais trouvé les derniers corrects.
J'ai l'impression que les gens tapent dessus surtout car ce sont des reboots.

Nous avons grandi avec les fims de Sam Raimi que nous considérons comme géniaux, mais je pense que nous manquons de recul car même si j'aime beaucoup les deux premiers, ils étaient loin d'être parfaits :

Costume du bouffon ridicule, incohérence des actions/réactions des personnages, clichés, costume de Spider-Man génial mais totalement irréalisable...

Puis le troisième... Autant l'homme-sable était pas mal mais Venom était juste ridicule, le passage où Peter devient un bad-guy m'avait laissé sans voix.

Tout ça pour dire qu'on devrait se calmer un peu, et prendre ces films pour ce qu'ils sont : Des adaptations.

Annatune
16/03/2016 à 12:00

@Ghob

Désolé d'avoir lu avec attention tes mots et ne pas m'engouffrer simplement dans la voie du "T'as raison mec !" ou "Pff moi je trouve ces films merdiques".

Il suffit de relire ton premier commentaire pour voir que tu t'es armé d'un vrai mépris, très global, pour englober quiconque aurait détesté le film. Comme pour faire justice. Donc si vouloir nuancer ça c'est pinailler, ok je pinaille. Libre à toi de ne pas vouloir assumer le débat soulevé, pas de souci, c'est le principe de ces commentaires.

Sachant qu'en plus, à la base, le vrai problème du film (auquel tu ne réagis pas, alors qu'il est à la base du mouvement contre ces films) c'est qu'il est inutile. Ce sont des preuves plus du tout cachées de la mécanique purement commerciale des studios (refaire un film fait quelques années plus tôt, et qui avait beaucoup marché : un cas totalement extraordinaire, qui explique donc en très grande partie les réactions. Et évacuer ce point pour juste dire que c'était une mode, c'est de la mauvaise foi.)
Et on peut totalement nuancer autre chose qu'un avis sur un film. Des tas de gens ont démonté ces films avec des arguments, donc oui, les caricaturer en simples moutons, comme tu l'as fait, sans reconnaître des arguments indéniables, c'est dommage. Et loin de servir le fond de ta pensée.
Bonne journée

Annatune
16/03/2016 à 11:43

Annatune : La nuance dans les avis, le gris, tout ça.
Et encore une fois, tu as mal saisi mes propos (la nuance se fait également dans la lecture ). Quand tu dis :
"Mais justement, "ce royaume oublié de la nuance" : en voulant visiblement dénoncer ce bashing généralisé, tu fais preuve d'un manque de nuances toi-même. Ceux qui n'aiment pas le film seraient des moutons, des caricatures, des gens qui veulent être dans le camp cool. "

Ma diatribe plus haut ne relevait pas du fait d'aimer ou non un film, mais d'un mouvement de masse qui va bien au-delà du simple avis d'opinion.
Si maintenant tu refuses de vouloir ligne entre les lignes ou que préfères contre-argumenter chacune de mes phrases, libre à toi. J'ai autre chose à faire que de pinailler sur une virgule ou une phrase mal interprétée (pour ce qui est de mon commentaire sur le bashage, il s'agissait d'une simple constatation basée sur mon ressenti personnel, donc purement subjectif. Mais pour ce qui est de donner son avis sur un film - chose complètement différente - oui, la nuance peut être une bonne chose).
Allez zou, au revoir et bonne journée !

Annatune
16/03/2016 à 11:26

@Marchisio
C'est exactement cela qui justifie qu'une grande partie des spectateurs ait rejeté et intensément méprisé le film : il est globalement inutile, voire carrément insultant en tant que reboot totalement superflu.

Comme je disais, la question du "j'aime", "j'aime pas", n'est pas ce qui me fait réagir. Chacun son avis, c'est une évidence.
Ce qui me gêne c'est qu'on puisse dire "Ces films sont pas si nuls, et ceux qui ont détesté l'ont fait uniquement pour suivre la mode comme des moutons". Comme si ce mépris pouvait évacuer tous les réels problèmes de l'entreprise. Et être plus malin et cinéphile que les simples haters visés...
(Et je réagirais de la même manière si quelqu'un qui était venu défendre le film s'était fait insulter par ceux qui le détestent)

Marchisio
16/03/2016 à 11:21

J'ai jamais compris l'argument du "c'est adapté des nouvelles versions".

J'ai découvert ce personnage en comics avec le ultimate spiderman qui est apparût à peu près au même moment que le premier film de Raimi.
Et à aucun moment, le Peter Parker des films de Webb m'a rappelé celui des Ultimate. A part peut être son apparence physique, son look, ce genre de détails. Mais dans ce comics, le personnage est au final assez proche de la version initiale. Là, ils en ont fait un pseudo rebelle, un type sur de lui, qui n'est qu'un paria que parce qu'il choisit de l'être et dont le seul objectif est de rattraper les erreurs qu'il a commis. Le choix d'Andrew Garfield est aussi discutable. Prendre un minet (en dépit de son amour pour le personnage et de son investissement) pour jouer Peter Parker c'était pas l'idée du siècle à mon avis.

Même sur les points fidèles au comics, j'ai quelques réserves. Un Spidey qui fait des vannes, oui mais qui enchaîne gags sur gags, j'ai du mal. Une Gwen Stacy intrépide ok, mais dans les deux films elle est carrément inconsciente. Les webshooters d'accord, mais la (très) grosse ficelle scénaristique pour les cartouches de toiles, ça ne passe pas.

L'autre point qui me pose problème c'est cette volonté de vouloir a tout pris s'éloigner de ce qui a été fait auparavant. La morsure de l'araignée ne ressemble à rien, le discours de Ben à Peter est incompréhensible, un Spiderman qui ne fait pas spécialement d'efforts pour protéger sa double identité, ou le fait d'avoir une MJ toujours en danger (bien gavant) passer à une Gwen qui est quasiment le sidekick du héros, un Spiderman qui en fait des tonnes...

Pour une bonne idée, y'en a 10 mauvaises. Au final le problème de ces films n'est pas de savoir s'ils sont bons ou mauvais (chacun à son avis), c'est surtout qu'ils sont inutiles et qu'ils n'apportent rien au personnage ou au genre.

Annatune
16/03/2016 à 10:44

@Ghob
Je ne l'ai pas pris pour moi, déjà. Je réagis à la question soulevée, sans même donner mon avis sur ces films en réalité.

Mais justement, "ce royaume oublié de la nuance" : en voulant visiblement dénoncer ce bashing généralisé, tu fais preuve d'un manque de nuances toi-même. Ceux qui n'aiment pas le film seraient des moutons, des caricatures, des gens qui veulent être dans le camp cool.

Je ne vois pas en quoi cela élève le débat que tu souhaites justement attaquer.

Parce qu'encore une fois, ce n'est pas juste taper sur un blockbuster par anticonformisme. Le cas des Amazing est significatif et exceptionnel : refaire un film fait une dizaine d'années plus tôt, ayant eu un énorme succès, et deux suites. Changer le casting, raconter la même histoire. Ca va bien plus loin que casser du blockbuster pour des raisons bêtes.

Parce qu'à ce compte, j'ai envie de dire, pour être moi aussi l'avocat de la nuance, que les Batman de Nolan sont très, très loin d'être géniaux. Et qu'il y a eu un mouvement de moutons qui a crié au génie, (même s'ils ont "juste aimé"), juste parce que c'était cool.

Et je dirais même, à nouveau, qu'il y a de plus en plus de mouvements de "sauvons ce film", pour un oui ou pour un non. Pour ce Amazing, ou sur chaque news sur Gods of Egypt par ex. C'est normal que les avis se balancent, qu'un film détesté attire la sympathie, et vice versa. C'est également normal que quelques années après, on puisse plus facilement dire "Mais en fait moi j'ai aimé Daredevil avec Ben Affleck". (regarde ici, vous êtes plusieurs à défendre le film)
Mais aller jusqu'à cataloguer un camp ou un autre de mouton qui utilise un iphone et twitter pour suivre la tendance, et ensuite prôner la nuance tout en minimisant la réflexion de ceux qui pensent le contraire de soi...

Marchisio
16/03/2016 à 10:43

Je l'a trouve plutôt touchante en Tante May. Au final son personnage est celui qui souffre le moins de cette relecture de Spiderman.

Le souvenir d'un Peter Parker étant prêt à renoncer à ses responsabilités pour suivre sa petite amie à Londres fait qu'on ne peut-être que d'accord avec ses propos.

Maided
16/03/2016 à 10:30

Je ne serais pas aussi extrême que Ghob.
Là où je le rejoint c'est qu'on est vraiment dans l'ère du bashing gratuit et sans nuances. Et ça vaut pour tout, pas que pour les films.

Dans le cas de ces derniers, on bash sans parler des points positifs (Garefield correspond plus à Parker que le précédent, l'humour 'spidey' est enfin là, la chronologie de certaines choses comme Gwen, etc... on oublie aussi de préciser que c'est basé sur les nouvelles versions et non les classiques...)

Il faut nuancer et reconnaitre les bonnes choses, les ASM ne sont pas des bouses mais des films où beaucoup trop de choses ont été ratées.

Je n'aime pas les versions de Raimi pour beaucoup de raisons (choix des acteurs, du costume du bouffon, réalisation, non respect de certains personnages etc...) mais je ne dis pas que ce sont des bouses (même le 3 a des points positifs....pas beaucoup mais il en a).

Ghob_
16/03/2016 à 10:29

Annatune : Ma diatribe n'implique pas forcément que j'aie apprécié le film non plus. Et effectivement, au-delà de mes propos sur les haters, cela n'empêche pas le film d'être mauvais. Mais après, pas besoin non plus de sur-enfoncer le clou.
C'est cette tendance de tomber sur un consensus de haters qui me donne la nausée et je ne parle pas ici du cas particulier de Amazing Spiderman ; je parle de façon générale pour tous ces trucs over-détestés, auxquels se rangent souvent des gens n'ayant "juste pas aimé" mais qui s'appliquent pourtant à suivre le mouvement et à tout défoncer, juste pour être dans le camp des gens cools.
Parce que défoncer un énorme blockbuster ultra-markété est devenu "cool" (ou alors juste défoncer les super-héros, ça va souvent de paire).

Il existe aussi un royaume oublié, qui est celui de la nuance.
Certains feraient d'aller y jeter un coup d'oeil, on y voit et apprend des choses sympa, notamment en terme de tolérance et de tempérance dans nos propos, ou nos réactions. Et pas forcément égocentré, non plus.
Je dis ça, je dis rien ;)

P.S: Egocentré, oui, un mot magique, également : ne prends donc pas ce message pour toi Annatune, je m'exprime de façon globale sur des choses qui me chiffonnent un peu.

Plus

votre commentaire