Star Trek into darkness : J.J. Abrams profite de la promo de Star Wars pour expliquer sa déception

Jean-Luc Hassaique | 17 décembre 2015
Jean-Luc Hassaique | 17 décembre 2015

Il est parfois étonnant de constater que malgré leurs qualités, de bons films se traînent une réputation des plus sévères. C’est le cas de Star Trek Into Darkness, dont J.J. Abrams vient d’expliquer une nouvelle fois qu’il était synonyme de déception.

Encore en pleine promotion de Star Wars : Le Réveil de la Force, qui sortira dans quelques heures aux Etats-Unis, J.J. Abrams est revenu sur son deuxième long-métrage consacré à Star Trek.

Et comme il l’a expliqué à Buzzfeed, il est loin d’être satisfait de son propre travail.

« J’ai eu l’impression, bizarrement, qu’il s’agissait d’un assemblage de scènes écrites par mes amis, des auteurs de grand talent – que j’ai mal agencée en essayant d’accomplir certaines choses. Et du coup, je me suis retrouvé frustré par mes propres choix, incapable de me focaliser sur un arc principal du scénario.

Par conséquent je me suis retrouvé à faire des claquettes, à essayer de rendre les scènes aussi divertissantes que possible. Dieu merci, j’avais ce formidable casting. Et un incroyable vilain en la personne de Benedict Cumberbatch…

Je ne dirai jamais que le résultat final ne fonctionne pas. Mais il ne marche pas aussi bien qu’il aurait pu si j’avais pris les bonnes décisions avant de commencer le tournage. »

Un mea culpa intéressant, qui témoigne en creux de l’urgence dans laquelle se montent aujourd’hui les blockbusters et du peu de recul dont bénéficient parfois leurs auteurs. Néanmoins, quand on se souvient de l’été 2013, on se dit que toute cette attention portée sur les défauts de Star Trek Into Darkness paraît un peu démesuré, tant le film d’Abrams était clairement une des grosses productions les plus soignées et équilibrées sorties cette année-là.

Tout savoir sur Star Trek Into Darkness

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
dark locutus
19/12/2015 à 21:52

je rejoins natla dans son commentaire ! se servir de deux étrons ( divergente et hunger games ) pour comparer son film est juste de la mauvaise foie ! Abrams a loupé son film ( et je parle de l'épisode 7 qui est une catastrophe voir une honte cosmique ! ) parce qu'il n'a jamais vu un star trek de sa vie ( il l'a avoué ! ), il ne comprends rien à cet univers et aux propos de gene roddenberry. ça ne pouvait donner qu'un mauvais film bien emballé visuellement.
Et au passage je constate de puis le 16 Décembre que je me sens beaucoup moins seul concernant l'épisode 7 !

jj
18/12/2015 à 01:48

très bon film

Cervo
17/12/2015 à 19:08

Into Darkness a le défaut de ne pas être du Star Trek pur sucre. Mais c'est très bien monté, excellement rythmé, l'interprétation est top, les comédiens super bons et le tout très spectaculaire.

Si son Into Darkness est loupé, comme le dit diez, je me demande ce qu'il pense de son Star Wars minable là, écrit par un mongoloïde et joué par des tanches.

diez
17/12/2015 à 18:05

Grosse préférence pour Into Darkness que pour son remake de Star Wars.

Natla
17/12/2015 à 17:26

Utiliser Hunger games et Divergente pour défendre Star Trek de J.J. Abrams montre bien à quel point le film a de gros défauts... C'est certes pas une cata (et d'ailleurs à l'époque je n'ai pas trouvé qu'on parlait beaucoup des défauts, le film a été plutôt apprécié, ou en tout cas pas du tout descendu), mais ça reste bien terne, bien simplet, et les enjeux sont tellement banals que je n'ai aucun souvenir de l'intrigue véritable. Donc pour le coup, respect pour Abrams, qui en parle très bien.

Lane48
17/12/2015 à 17:21

D'accord avec votre conclusion.
Même décevant on est quand même loin au dessus d'un Divergente ou un Hunger Games.

votre commentaire