Pour contrer l'association Promouvoir, des internautes demandent l'interdiction aux moins de 18 ans de Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?

Christophe Foltzer | 11 décembre 2015
Christophe Foltzer | 11 décembre 2015

En ces temps troublés où tout le monde semble perdre ses repères, des petits malins aux mauvaises intentions profitent de l'agitation pour placer leur pion en toute discrétion. Mais c'est sans compter les internautes à qui on ne la fait pas.

Avouons-le sans honte, nous sommes encore sous le choc de la décision de la Cour Administrative de Paris d'avoir retiré à La Vie d'Adèle son visa d'exploitation suite à la plainte de l'association catholique intégriste Promouvoir. Un tel acte dans une société qui se prétend démocrate et qui il y a encore quelques mois brandissait la liberté d'expression comme un étendard nous paraît incroyable et inadmissible.

 

 

Pour répondre aux actions de l'association Promouvoir, quelques internautes ont eu une excellente idée et il nous semblait indispensable d'en parler. En effet, deux internautes viennent de lancer une pétition en ligne pour faire interdire Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? aux moins de 18 ans. La demande, très sérieuse, adressée au Tribunal Administratif de Paris, stipule en effet que face aux attaques d'associations comme Promouvoir, il convient de répliquer sous la forme de ripostes graduées :

"Ainsi, en ce jeudi 10 décembre, le collectif Péremptoire demande par la présente pétition l'interdiction aux moins de 18 ans du film Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? de Philippe de Chauveron. À l'instar des membres de Promouvoir, nous pensons que le public est trop idiot pour distinguer un film de la réalité et qu'en l'état, il n'est pas à même de saisir une quelconque caricature.Le traitement du personnage réactionnaire campé par Christian Clavier exclut donc toute possibilité pour les spectateurs, et notamment les plus jeunes, de distanciation par rapport à ce qui est donné à voir."

 

 

S'il est plus que malheureux de devoir en arriver là pour faire valoir nos libertés dans le pays des Droits de l'Homme et du cinéma, nous soutenons totalement cette démarche, que nous devon sà messieurs Guillaume Pic et François Cau.

La pétition se trouve ici.

Tout savoir sur Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Fennec
14/12/2015 à 15:27

@Klokateer : As-tu au moins vu le film ? C'est pas un bout de nichon et trois poils, comme tu dis, c'est le cran un peu au dessus...

Klokateer
13/12/2015 à 11:43

@philw
Je vois pas bien dans quel contexte un môme aurait envie de voir ce film.
Sinon drôle d'époque ou un gamin serait plus choqué par un bout de nichon et 3 poils que par cet abrutissement permanent de dessins animés ou la morale et la logique sont complètement inexistants.

Klokateer
13/12/2015 à 11:38

@Fennec
Jusqu'à preuve du contraire ce qu'ils ont fait n'est pas illégal, ils sont passés par les voies normales.
Tout comme "le collectif Péremptoire" non ? Combattre l'absurde par l'absurde, ça se tient dans certains cas, en l’occurrence avec ces dégénérés de l'assoce promouvoir, ça passe crème.

franck
12/12/2015 à 17:44

Je comprend pas . Encore une histoire de religion. Bizarrement, ils nattaquent pas le film knock knock de K.reeves. pourtant ce film classé - 12., est digne dun porno sado pedophile ( 1er film en 33ans que je quitte en pleine seance avc ma compagne ). Peut etre parce que le distributeur est un gros des usa, la religion sattaque a un film francais. Ils ont que ca a faire plutot que de surveiller leur curé

philw
12/12/2015 à 17:18

D'accord avec le fait que ces gens-là ont le droit de faire appliquer la loi (car ils s'appuient sur la Loi qui doit protéger les plus faibles, les mineurs. Qua nd votre gosse tombera sur la première scène porno du film au bout d'1 h10 d'errance d'une ado en mal d'aventures...eh bien il faudra quelques séances de psy pour lui faire prendre la distanciation nécessaire...A 12 ans, c'est pas malsain de voir ça, c'est pervers de le permettre.
Y 'a bien que les égoïstes libertins de base pour dégueuler sur une association qui veut protéger les enfants.Mais la liberté d'expression est univoque pour ces gens-là. (les libertins irresponsables dont j'espère qu'ils n'ont pas d'enfant? parce que sinon, ça craint.

Onmarchesurlatete
12/12/2015 à 01:47

Je ne sais ce que je trouve de plus debile : que deux trois couillons pense qu'on lutte pour la liberté en voulant interdire un autre film (qui par ailleurs, n'a rien avoir avec cette histoire) ou qu'un site de cinéma comme ecranlarge milite en faveur de cette demande (meme fictive) d'interdiction.
On ne parle pas ici de qualité cinématographique mais de liberté d'expression.
Décidément, la pertinence journalistique fleurte avec le niveau zéro de la réflexion.

Chris
11/12/2015 à 23:15

Finnigan, je plussoie à donf !

Fennec
11/12/2015 à 16:04

@Ghob_ : (j'avoue que ce film est pour moi aussi une belle purge...)

Fennec
11/12/2015 à 16:02

Putain ça vole haut....

Comment est-ce que vous pouvez brandir la "liberté d'expression" et interdire à Promouvoir d'avoir un avis, de l'exprimer, et d'avoir de manière tout à fait légale demandé à réexaminer le visa d'un film ? La liberté d'expression c'est pas juste pour ceux qui vont dans votre sens...

Arrêtez de grossir le trait. Promouvoir c'est peut-être des cons, des intégristes, des cathos coincés, des aliens ou des nains en pull-over : peu importe.

Jusqu'à preuve du contraire ce qu'ils ont fait n'est pas illégal, ils sont passés par les voies normales.

Quant à Péremptoire, bon ben voilà, ils appartiennent à la catégorie des gros malins qui pensent que le foutage de gueule et la gaudriole dans un sujet sérieux donne forcément raison.

Ben spoiler alert : non. C'est pas parce qu'on envoie un courrier troll plus ou moins drôle qu'on a raison.

On se croirait dans une cour de récré où on se range derrière le pti caïd rigolo quand il se moque du gros moche.

Pour revenir sur le FOND du problème, Promouvoir ou non, oui j'ai toujours trouvé que l'interdiction -12 était un peu légère.

Ghob_
11/12/2015 à 14:41

Ce film devrait être interdit à tous les publics, sans restriction d'âge juste parce que c'est une purge, tout simplement.

Plus
votre commentaire