Cannes 2015 : Mad Max boycotté pour cause de féminisme ?

Jacques-Henry Poucave | 14 mai 2015
Jacques-Henry Poucave | 14 mai 2015

Vous aviez l’impression que tout le monde chantait le slouanges de Mad Max : Fury Road ? Perdu ! certains activistes appellent même à son boycott. Et le plus sérieusement du monde.

Aaron Clarey est un activiste qui a consacré son engagement politique à la défense des droits des hommes. Vous avez bien lu, en 2015, monsieur Clarey a choisi de défendre la cause des mâles, oppressés selon lui par une gent féminine qui fait rien que maltraiter la virilité. Et d’après ce bon Aaron Clarey, Mad Max est un piège destiné à piétiner vos bijoux de familles.

Carrément.

« Ça a l’air d’un truc de mec à la régulière.

Mais c’est en réalité un cheval de Troie que les féministes et les gauchistes hollywoodiens utiliseront pour insister (vainement) sur l’idée que les femmes et les hommes sont égaux en tout, notamment la force physique et la logique. »

Et Clarey a bien réfléchi. Pour lui, il existe au moins une preuve irréfutable de l’abomination féministe qui a contaminé ce pauvre Mad Max : Fury Road.

« Le personnage de Charlize Theron aboie des ordres à Mad Max. Personne n’aboie des ordres à Mad Max. »

C’est ce qu’on appelle une démonstration d’une rare puissance.

« Alors faites-vous une fleur ainsi qu’à tous les hommes de la planète. Ne vous contentez pas de refuser de voir le film, mais parlez-en à tous les hommes que vous croiserez. Tous n’ont pas l’œil aiguisé qui est le nôtre sur ROK (le site internet du monsieur, anagramme de « Return of Kings »).

La plupart seront happés dans les tornades et les explosions. Parce que s’ils s’y rendent comme des moutons, et Fury Road est un blockbuster, alors vous, moi et tous les autres hommes (ainsi que les vraies femmes) ne pourrons plus jamais voir un film qui ne contienne une sale lecture politique à propos du féminisme et du socialisme. »

De là à nous expliquer que Mad Max : Fury Road est un ambassadeur de la théorie du genre…

commentaires

JuJu
09/12/2015 à 23:21

Ce film s'appelle Mad Max.. et dans Mad Max, ya MAX... alors pourquoi ce n'est pas MAX le protagoniste principal de l'histoire bordel? Mais limite un figurant.
Clairement j'ai trouvé le film plutôt bon dans son ensemble, mais je dois reconnaître que j'ai été assez mal à l'aise avec ce détail : le fait que Max se retrouve en second plan. En extrapolant un peu, c'est vrai que même si je me fou de la guéguerre homme/femme, j'ai quand même eu ce drôle de sentiment qu'il y a une sorte de pression féministe (limite lobby) et que reléguer max au second plan lui préférant une guerrière comme personnage principal ne serait fait que pour faire du lêche-cul, Si c'est ça... ça me dérange au plus haut point.

Fromage
18/05/2015 à 11:52

Mais vraiment, y'en a PLEIN LE CUL. Dès qu'un film a un minimum de succès maintenant, ça devient systématique, y'a TOUJOURS un gland qui arrive à nous trouver une polémique raciste, machiste, féministe, homophobe, zoophobe, j'en passe et des meilleures. Arrêtons de donner la parole à ces cons.

Soldano
17/05/2015 à 01:59

EUh cést beau de se moquer des pauvres gens si rares qui defendent l'homme, mais ce film a bel et bien été écrit avec un agenda féministe ce nést absolument pas un secret puisque láuteure des monologues du vagin a participé au projet.

On caricature donc les gens de la manosphere mais au final cet article n'a pour but que des les decredibiliser, hors le feminisme nést pas un acqui social et ses idées actuelles sont assez extremes contrairement aux hommes qui demandent la garde partagée...

Dirty Harry
15/05/2015 à 13:09

J'adore ces étiquettes toutes faites sitôt que tu n'adhère pas à une idéologie par un raisonnement avec des arguments (c'est le principe d'une idéologie : si t'es pas féministe, t'es donc misogyne ou macho, historiquement cette méthode cela vient de la 3e internationale du communisme sous Staline qui ordonnait aux membres du parti de traiter de fasciste toute personne qui n'adhère pas au joyeux communisme...et après ils donnent des leçons de tolérance alors qu'ils enferment les gens dans des cases essentialistes, comme un raciste de base...il faut que jeunesse se passe...). Pour ma part ce coté "guerre des sexes" que les journalistes veulent véhiculer avec film pour se flatter dans leur propre opinion féminolâtre (par peur de ne plus baiser surtout, dans leur milieu il est mal vu pour draguer de ne pas être féministe et peu ont le courage d'en sortir), est mortifère et stérile. Je ne valide pas non plus des groupes qu'on appelle " "masculinistes" : copier la chouinerie vaginocrate n'est pas une qualité masculine : un homme ne bronche pas, il règle ses problèmes par l'épée....

Firyadan
15/05/2015 à 11:19

@ Nick : Le présent discours du sieur suffit à en faire un masculiniste. Doublé d'un misogyne d'ailleurs, vu ses remarque sur la "logique" des femmes.
Et à part ça, comment interprètes-tu le titre de son site "Return of kings" ?

Aaron Clarey
15/05/2015 à 10:59

Are you kidding me? Did you even read the original article? Christ, talk about "lost in translation."This is hilarious, and the INTERNATIONAL exposure only helps me, but for god's sake, can you do the least bit of "journalism" and live up to its namesake? Your article is damn well near 80% wrong.

sylvinception
15/05/2015 à 10:45

"Parce que s’ils s’y rendent comme des moutons..."
Il a confondu avec "Avengers", ah le con!!

Nick
15/05/2015 à 09:09

Je connais PERSONNELLEMENT AARON, et NON, il n'est pas masculiniste! Alors on peut être d'accord avec lui -ou pas-... mais Aaron n'est PAS masculiniste! C"est soit un mensonge de votre part, soit un manque de vérification de vos infos de chroniqueur.

Bolderiz
14/05/2015 à 19:55

Ben moi j'attendais ce film avec impatience et depuis que ce Monsieur (très con) à donné son avis (très con aussi) j'ai ENCORE plus envie d'aller le voir!!!

Mouais...
14/05/2015 à 19:43

J'avais pas du tout envie de voir ce film.
Un crétin de masculiniste le voit et y va de sa petite théorie du complot.
Très bien, très drôle !
Ils se ridiculisent une fois de plus et ça fait une bonne publicité pour le film.
N'empêche, j'ai toujours pas envie de le voir.

Plus

votre commentaire