San Andreas détruit toute la Californie dans sa nouvelle bande-annonce

Jacques-Henry Poucave | 5 mai 2015
Jacques-Henry Poucave | 5 mai 2015

Avec la multiplication des blockbusters de super-héros, on en aurait presque oublié les bons vieux films de destruction massive à l’ancienne, les scénarios catastrophe à la papa. Mais la nouvelle bande-annonce de San Andreas est là pour nous les rappeler à notre bon souvenir.

San Andreas nous avait déjà titillé la fibre nostalgique avec deux bandes-annonces riches en éboulements et autres pulvérisation de gratte-ciel, ce troisième trailer en rajoute une couche. En apparence le film s’annonce d’un très grand classicisme au regard du genre, à l’image de ses personnages principaux.

On découvre ici un Dwayne Johnson en ex-mari responsable, sourire bright, bon père de famille et secouriste de talent, aux côtés de la toujours épatante Carla Gugino et d’Alexandra Daddario, que le film compte visiblement utiliser comme deux atouts de charme et ressorts dramatiques. Une famille disloquée, qui trouvera dans la tragédie l’épreuve qui lui permettra de se souder.

Toutefois, quelques éléments nous permettent d’espérer quelque chose d’autre, de plus que le spectacle à la Roland Emmerich. On note par exemple le plan, particulièrement grinçant en début de trailer, d’une femme indiquant à Dwayne Johnson combien il est un secouriste exceptionnel. Image trop parfaite et artificielle, comme si San Andreas avait pour envie de pulvériser un peu les clichés familiaux hollywoodiens.

Une idée renforcée par l’étonnante gravité du reste de la bande-annonce, qui se démarque clairement des canons esthétiques actuels. Pas de bruitage électronique tonitruant, pas de montage cut délirant, mais une reprise de California Dreamin, des images amples et une tension dramatique poussée à l’extrême.

Pour un peu, on commencerait à l’attendre de pied ferme ce San Andreas. Verdict le 26 mai.

Tout savoir sur San Andreas

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
05/05/2015 à 14:02

"...aux côtés de la toujours épatante Carla Gugino"
Ben toujours méga bonne surtout!!

Bolderiz
05/05/2015 à 12:42

Efficace, mis à part la musique mièvre... Cours Carla, cours!!!!!

votre commentaire