Jake Gyllenhaal est méconnaissable en boxeur écorché dans la bande-annonce de Southpaw

Jacques-Henry Poucave | 27 mars 2015
Jacques-Henry Poucave | 27 mars 2015

Dès la publication de sa première image, où apparaissait un Jake Gyllenhaal méconnaissable, Southpaw a fait sensation. Une impression renouvelée par la bande-annonce de ce film de boxe qui entend nous mettre un gros pain en travers de la tronche.

Dans la peau d’un boxeur à la vie dissolue, qui tente de remonter sur le ring afin de pouvoir remettre son existence en ordre et notamment récupérer la garde de sa fille, le comédien impressionne une nouvelle fois. Maigre et incandescent dans Night Call, Jake Gyllenhaal est ici animal, épais et dégage une puissance phénoménale. Une performance d’ores et déjà étonnante, qui n’est pas sans rappeler les transformations successives d’un Christian Bale.

Attention toutefois, le film est réalisé par Antoine Fuqua, metteur en scène de Training Day et Equalizer. On s’attend donc à des séquences sur le ring d’une belle efficacité, et probablement quelques confrontations de haut vol.
En revanche, pour la subtilité on risque de repasser, Fuqua étant un faiseur d’image aussi poseur que bourrin. À moins justement que la dimension primale et démonstrative de son cinéma ne serve finalement très bien ce récit où il est en premier lieu question d’encaisser des coups pour mieux en donner.

Southpaw est attendu aux Etats-Unis le 31 juillet prochain.

Tout savoir sur La Rage au ventre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Phil (l'original)
30/03/2015 à 11:06

Ce serait pas mal, au lieu de vouloir raconter n'importe quoi pour essayer d'être "impertinent", de se pencher un peu plus sur un film avant de le démonter et de se montrer plus nuancé.
Déjà, Antoine Fuqua est loin d'être un tâcheron, ensuite Southpaw est un projet écrit et développé par Kurt Sutter (Son of Anarchy, The Shield) donc un scénariste qui sait écrire et développer des personnages et des situations plutôt couillues (si je puis me permettre).Avec Jake et Forest au casting, deux très grands acteurs, ça sent aussi plutôt bon.

Oliviou
28/03/2015 à 11:28

Eh ben... Il fait encore dans la dentelle, ce Fuqua. Pourquoi tant de vulgarité?

votre commentaire